Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La beauté délicate des papillons du Népal immortalisée grâce à la photographie

Cethosia biblis. Photographie de Susheel Shrestha, reproduite avec autorisation.

[Sauf mention contraire, les liens contenus dans cet article renvoient vers des pages web en anglais.]

Au cœur de l'Himalaya, le Népal a toujours fasciné les randonneurs adeptes du trekking, les alpinistes, les amoureux de la nature et les amateurs de sensations fortes. Mais c'est aussi le pays rêvé des lépidoptéristes [fr], qui y trouveront l'endroit idéal pour vivre leur passion. En effet, le Népal ne compte pas moins de 650 espèces de papillons, soit 3,72 % de la population mondiale de lépidoptères.

Au Népal, les papillons sont partout : depuis la jungle des plaines du sud jusqu'aux montagnes du nord du pays. En particulier, les montagnes bordant la vallée de Katmandou offrent un emplacement propice à la contemplation de ces créatures ailées. Les périodes les plus favorables à l'observation des papillons sont les mois de mars à juin et d'août à octobre.

Susheel Shrestha, photographe free-lance, a ainsi immortalisé plus de 150 espèces de papillons du Népal, depuis les plaines jusqu'aux montagnes du Mustang à 3 810 mètres d'altitude.

Susheel Shrestha a remporté de nombreux concours nationaux de photographie. Interviewé par Global Voices, il explique que « les habitats des papillons diminuent de jour en jour en raison de l'accroissement démographique ».

Amoureux de la nature et passionné par la photographie de la vie sauvage, Susheel Shrestha photographie inlassablement les papillons. Il envisage de réaliser un livre illustré mettant en valeur la beauté du Népal afin de promouvoir le tourisme dans son pays.

Voici certains des papillons photographiés par Susheel Shrestha dans différentes régions du Népal.

Papilio demodocus, ou « Papillon de Vinson », « Voilier échiquier » ou encore « Voilier des citronniers ». Photographie de Susheel Shrestha, reproduite avec autorisation.

Melanitis leda. Photographie de Susheel Shrestha, reproduite avec autorisation.

Pieris canidia. Photographie de Susheel Shrestha, reproduite avec autorisation.

Pieris canidia sur des fleurs de moutarde. Photographie de Susheel Shrestha, reproduite avec autorisation.

Eurema blanda, groupe d'individus. Photographie de Susheel Shrestha, reproduite avec autorisation.

Eurema blanda, accouplement. Photographie de Susheel Shrestha, reproduite avec autorisation.

Catopsilia pomona. Photographie de Susheel Shrestha, reproduite avec autorisation.

Loxura atymnus. Photographie de Susheel Shrestha, reproduite avec autorisation.

Graphium agamemnon ou « Voilier vert ». Photographie de Susheel Shrestha, reproduite avec autorisation.

Susheel Shrestha n'est pas le seul à répertorier les papillons du Népal. Un Britannique, Colin Smith, a passé plus de 50 ans à étudier ces papillons. Au cours de ses voyages dans 40 districts népalais, il a collecté 25 000 papillons. Colin Smith est également l'auteur du livre Illustrated Checklist of Nepal’s Butterflies [NdT : inventaire illustré des papillons du Népal].

Les papillons collectés par Colin Smith, surnommé Putali Baje (« le grand-père des papillons » en népalais), ont été exposés au Muséum d'histoire naturelle de Katmandou, au musée des Papillons de l'Annapurna dans la ville de Pokhara et à l'université de Katmandou à Dhulikhel.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site