Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Irakiens se rendent à Mossoul pour célébrer l'Aïd en signe de solidarité

Capture d'écran d'Irakiens venus de tout le pays pour célébrer l'Aïd dans la ville de Mossoul tout juste libérée. Source : vidéo YouTube  « Mossoul célèbre l'Aïd pour la première fois en trois ans grâce à la campagne ‘l'Aïd à Mossoul ‘», publiée le 28 juin 2017 par la chaîne AlMawsleya.

Un groupe d'environ 300 Irakiens a récemment fait le voyage du sud et du centre de l'Irak jusqu'à Mossoul afin de célébrer la fête de l'Aïd el-Fitr en compagnie de leurs compatriotes tout juste libérés.

Au cours de l'été 2014, le groupe de militants de Daech expulsa les forces de sécurité irakiennes et prit le contrôle de Mossoul, la deuxième ville d'Irak, ainsi que d'une grande partie du nord irakien.

C'est à Mossoul que le chef du groupe, Abu Bark al-Bahdadi, proclama alors un califat islamique en Syrie et en Irak.

Dès lors, la vie des habitants de Mossoul fut marquée par la peur, l'oppression et les privations.

Le quotidien se détériora de façon dramatique et la ville fut le témoin de persécutions des minorités, de pénuries de nourriture et de carburant, d'actes d'intimidation et de châtiments cruels.

En octobre 2016, les forces de sécurité irakiennes lancèrent une offensive pour récupérer la ville. Après huit mois d'affrontements intenses, et avec seulement quelques quartiers restés sous le contrôle du groupe, le Premier ministre irakien Haidar al-Abadi annonça récemment la fin de Daech.

La campagne « l'Aïd à Mossoul » fut organisée par un groupe de militants irakiens dirigé par Hamid al-Sayed, Ali al-Touki et Mohammed al-Raji.

L'idée d'origine était de rendre visite à de vieux amis pris au piège par Daech, mais l'initiative se transforma en une véritable campagne suscitant énormément d'intérêt sur Facebook. Plus de 1.700 personnes manifestèrent leur souhait de se joindre au voyage, mais les conditions de sécurité ne permirent la participation que de 300 personnes.

Cette fête de l'Aïd est la première en trois ans que les Maslawis (habitants de Mossoul) ont pu célébrer publiquement. La journée fut ponctuée d'activités interdites par Daech, avec notamment la lecture de poèmes, du théâtre et des concerts. Les visiteurs offrirent également plus de mille livres apportés de Bagdad dans le cadre de la campagne « Je suis Irakien, je lis », une initiative qui promeut la culture et œuvre pour une meilleure éducation en Irak. Ce cadeau constitue un premier pas dans un effort de remplacer les milliers de livres détruits dans les bibliothèques de Mossoul.

Ce fut une journée joyeuse qui permit d'unir les Irakiens, non seulement pour célébrer l'Aïd, mais aussi la libération de Mossoul. Sur les réseaux sociaux, on a pu observer de nombreuses scènes d'hommes et de femmes à travers le pays qui chantent l'hymne national et scandent des slogans comme « Frères, sunnites et chiites, ce pays n'est pas à vendre », démontrant ainsi un sentiment d'unité inébranlable partagé par l'ensemble du peuple irakien.

Bien que l'événement fut principalement organisé par des activistes, le gouvernement apporta son soutien et fournit des moyens de transport et un dispositif de sécurité.

La « caravane de la liberté » arrive à Mossoul.

Hommes et femmes ont accueilli la « caravane de la liberté » au sein de l'université de Mossoul.

Les habitants et habitantes de Mossoul accueillent les visiteurs venus de tout l'Irak avec des fleurs et de l'amour.

La foule s'est rassemblée pour chanter « Bienvenue à Mossoul » ainsi que l'hymne national.

Plus de mille livres ont été donnés afin de réapprovisionner les bibliothèques de Mossoul.

Les membre de l'initiative « Je suis Irakien, je lis » préparent la remise de plus de 1.000 livres à Mossoul par l'intermédiaire de la « caravane de la liberté ».

Ameen Mukdad, un violoniste de Mossoul, joue un air maslawi traditionnel.

La soirée se termine par un feu d'artifice en célébration de l'Aïd et de la libération de Mossoul.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site