Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Podcast Into the Deep : Hors du Venezuela

Le Venezuela possède les plus importantes réserves de pétrole au monde. Il y a quelques années, il était même l'économie la plus prospère d'Amérique latine. C'est maintenant un pays en chute libre qui souffre de pénuries alimentaires, de la plus forte inflation au monde, d'une violente épidémie d'homicides et d'un gouvernement extrêmement impopulaire qui consolide son pouvoir constitutionnel en réprimant les manifestations brutalement.

Le Venezuela ne subit pas une seule crise mais plusieurs, toutes interconnectées, qui touchent les trente-et-un millions de citoyens ordinaires et rendent leur vie de plus en plus difficile. Dans cet épisode de notre podcast Into The Deep, nous avons discuté avec deux Vénézuéliennes qui vivent en dehors de leur pays.

Laura Vidal et Marianne Díaz Hernández font partie de la communauté de Global Voices. Marianne a quitté le Venezuela récemment à cause de la crise. Laura, elle, est partie il y a neuf ans, en 2008, quand les programmes sociaux du Venezuela étaient encore considérés comme des modèles pour l'Amérique latine.

Voici un petit aperçu de l'épisode :

Everything that you do now in Venezuela has some how to do with how the country is being handled. For instance you run out of milk then you have to have a conversation with others about the fact that you can't get milk because you have to buy a certain amount of milk, a certain day of the week, because of certain political decisions that were taken. Everything that happens in the country, happens inside of that discourse and you have to locate yourself somewhere in the political spectrum and take a position.

D'une certaine manière, tout ce que vous faites aujourd'hui au Venezuela a à voir avec la façon dont le pays est dirigé. Par exemple, si vous vous trouvez à court de lait, vous êtes obligés d'avoir une conversation avec les autres sur le fait que vous ne pouvez pas obtenir de lait parce que vous devez en acheter une certaine quantité, un jour donné de la semaine, à cause de certaines décisions politiques qui ont été prises. Tout ce qui se passe dans le pays se passe au sein de cette conversation et vous devez vous trouver quelque part sur le spectre politique, prendre position.

There's always a way to make the other person shut up. Shut up you work in a ministry. Shut up you left. Shut up you received a scholarship. Shut up you went to a public university. Shut up you follow the government. There is always a reason why you shouldn't give your opinion or you shouldn't participate. And this is not only people who follow the government. This is something that has become kind of general. Now that I am outside the country, both parties absolutely silence me. I really have no right of opinion, even if there are things that I understand now that I wouldn't understand if I had not left the country.

Il y a toujours une façon de faire taire l'autre. Tais-toi tu travailles  dans un ministère. Tais-toi tu es parti. Tais-toi tu as reçu une bourse. Tais-toi tu es allé à l'université publique. Tais-toi tu es avec le gouvernement. Il y a toujours une raison pour laquelle vous ne devriez pas donner votre opinion ou pour laquelle vous devriez pas participer. Et ce n'est pas qu'à l'encontre des gens qui sont avec le gouvernement. C'est quelque chose qui est devenu presque généralisé. Maintenant que je suis en dehors du pays, les deux côtés me réduisent au silence. Je n'ai pas le droit d'avoir une opinion du tout, même si je comprends maintenant des choses que je ne comprendrais pas si je n'étais pas partie.

Into the Deep est le podcast de Global Voices qui nous permet d'approfondir un sujet qui ne reçoit pas l'attention médiatique qu'il mérite. Dans cet épisode, nous diffusons de la musique sous licence Creative Commons de la Free Music Archive, dont Daemones et Scenery par Kai Engel, Bathed in fine dust par Andy Cohen et Mutinee par Podington Bear.

L'image de ce podcast est intitulée “Ce que les jeunes Vénézuéliens font quand il ne se font pas tuer”, par l'illustrateur vénézuélien Gonzalez. Elle est reproduite ici avec autorisation.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site