Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les marcheurs de la paix de Helmand veulent changer les représentations de l'Afghanistan

“Nous voulons la paix” Photo de la marche de la paix, prise du site web d'information Etilaatroz et reproduite avec autorisation.

10.453 victimes civiles au total — 3.438 tués et 7.015 blessés — ont été documentées en 2017 en Afghanistan. Après Kaboul, la capitale, ce sont les habitants de la province méridionale de Helmand qui ont le plus souffert.

Le mouvement #HelmandPeaceMarch (Marche de la paix de Helmand) conduit par les jeunes de la province dit la lassitude de la guerre et met en lumière la recherche par la prochaine génération d'une vie meilleure dans un pays déchiré par la violence.

La marche a maintenant atteint Kaboul, après 700 kilomètres à pied à travers quatre des provinces les plus dangereuses de l'Afghanistan : Helmand, Zabul, Ghazni et Maidan Wardak. En chemin, les marcheurs ont tenu des réunions avec les villageois et expliqué le but de leur marche. De 7 au départ, ils se sont renforcés de 59 autres au long de leur trajet.

La caravane des Marcheurs de la paix est arrivée à Kandahar. ils sont partis du Helmand vers Kaboul en quête de paix et de sécurité pour leur patrie. Ces anges doivent être félicités et bien accueillis. Leur détermination, leur honnêteté et leur labeur sont admirables. J'espère que leur voix sera entendue et qu'ils obtiendront le résultat désiré.

Le Helmand est un enjeu stratégique tant pour le gouvernement que pour les talibans. On considère souvent que la population locale du Helmand a atteint un arrangement avec les insurgés, qui y contrôlent plus de territoire que le gouvernement. Un cliché que la marche a cherché à démonter.

Ce mouvement pacifiste d'origine rurale est né d'un attentat des talibans au Helmand en mars, qui a fait 15 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Pour commencer, plusieurs tentes de sit-ins ont surgi dans le Helmand et dans d'autres provinces :  Herat, Nimruz, Farah, Zabul, Kandahar, Uruzgan, Ghazni, Paktia, Kunduz, Kunar, Nangrahar, Balkh, Parwan, Daykundi, Maidan Wardak, Bamyan et Jawzjan. Des grèves de la faim ont suivi.

La marche de Helmand à Kaboul a quatre revendications principales :

  1. Pour respecter le saint mois du ramadan, toutes les parties à la guerre doivent déclarer un cessez-le-feu.(Le ramadan a pris fin la semaine dernière, et malgré une trêve de courte durée, les talibans ont repris leurs attaques contre des cibles gouvernementales) ;
  2. Des canaux et adresses spécifiques pour des pourparlers de paix doivent être identifiés dans toutes les parties à la guerre, et des négociations de paix doivent être lancées ;
  3. Considérant les valeurs et intérêts nationaux et islamiques, des mesures concrètes doivent être prises pour constituer un système qui soit acceptable pour toutes les parties ;
  4. Sur la base de l'accord de toutes les parties à cette guerre, un calendrier spécifique doit être fixé pour le retrait des forces internationales de l'Afghanistan.

Les marcheurs ont généralement reçu un accueil chaleureux des gens sur leur route pour Kaboul. Certains ont même répondu à leur protestation avec des fleurs et des chants pour la paix.

La caravane de la paix de la province de Helmand vient d'arriver dans le district de Shajoi, et ils vont continuer à marcher jusqu'à la capitale Kaboul. Ils ont organisé une “manifestation en marche” et réclament un cessez-le-feu immédiat entre le gouvernement afghan et les talibans. Longue Marche vers Kaboul

Les mots-clics #Helmand2Kabul (de Helmand à Kaboul) et #HelmandPeaceMarch (Marche de la paix de Helmand) ont été largement partagés sur les médias sociaux par hommes, femmes, garçons et filles de toutes ethnies.

Des filles hazaras dans la province de Ghazni font la haie pour souhaiter la bienvenue aux garçons de la province de Helmand, qui effectuent une marche de près de 600 km pour la paix. Le message fort est “La guerre et la violence ne distinguent pas entre les ethnicités” et tout le monde est victime de la violence en Afghanistan

Kaboul dans l'attente de recevoir la Marche de la paix de Helmand – @ArtLordWorld peint une suite de fresques sur les routes menant à Kaboul pour accueillir nos Héros de la paix

La marche de la paix de Helmand est à Kaboul maintenant. Maman et moi sommes allées les saluer. Ils sont devant le complexe Mosquée-Madrassa en face de l'Ecole Habibia. Les voir a été pour maman et moi un moment de joie et de réconciliation. Accueillons-les à Kaboul avec chaleur et soutien.

Le 19 juin, les marcheurs ont rencontré le Président Ashraf Ghani, non pas dans le luxueux palais présidentiel de Kaboul comme les officiels l'ont initialement proposé, mais dans la rue, où leur mouvement a commencé. Les talibans ont refusé jusqu'à présent de les rencontrer à titre officiel quel qu'il soit, disent les marcheurs, même si ces derniers ont rencontré des combattants talibans et parlé avec eux chemin faisant.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site