Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Une municipalité espagnole met au défi ses habitants de perdre 100 000 kilos en deux ans.

Pulpo a feira, plat typique de la gastronomie galicienne. Image de demi sur Flickr (Attribution 2.0 Generic (CC BY 2.0).

En janvier 2018, la municipalité espagnole de Narón [fr], située au nord-ouest de la province de La Corogne, en Galice (Espagne), a lancé un défi unique à ses habitants: perdre 100 000 kilos collectivement en deux ans. La commune compte 39 000 habitants, de sorte que le poids moyen que chaque habitant doit perdre est d'un kilo et demi, même si seulement 40% sont obèses ou en surpoids.

Un an après, l’objectif semble être en passe d’être atteint. En février 2019, la population avait perdu collectivement 46 000 kilos.

Les organisateurs de la campagne espèrent que les 15 000 citoyens en surpoids ou obèses, d'après les chiffres du service de santé galicien – se motivent pour perdre au moins 10% de leur poids.

Desta forma diminuiríase o índice de mortalidade en Narón en 1,5 puntos co que este concello pasaría a rexistrar a mortalidade máis baixa de Galicia, que se situaría entre as mellores de España.

De cette manière, le taux de mortalité à Narón serait réduit de 1,5 point et on enregistrerait la mortalité la plus basse en Galice et parmi les plus basses en Espagne.

L’initiative intitulée “100 000 Motivos de Peso” ou “100 000 raisons de perdre du poids” a été lancée le 25 janvier 2018 par la maire Marián Ferreiro et 14 membres du conseil municipal de Narón. La première étape du projet, pour donner l'exemple, a été de peser les fonctionnaires municipaux, dont le poids total a atteint les 1174,5 kilos.

Les premiers mois, le travail a consisté à encourager des habitudes alimentaires saines et une activité physique régulière avec le soutien du conseil municipal, des associations, des écoles et la communauté médicale, l'objectif final étant de perdre 100 000 kilos en deux ans.

Le docteur Carlos Piñeiro, médecin de Narón et responsable du projet, a observé que la sédentarité et l'obésité sont des problèmes courants en ville, d'autant plus graves lorsque, comme ici, une grande partie de la population est en surpoids. En août 2018, il n'y avait pas de bilan officiel des résultats, mais selon le Dr Piñeiro, la perte de poids moyenne chez les participants était de 2,5 kilos par mois. À ce moment-là, le programme comptait plus de 6000 participants.

Outre l'amélioration de la santé, cette initiative possède aussi un avantage économique car les communautés en bonne santé encourent généralement moins de dépenses de santé.

Grâce à cette initiative, la ville de Narón a reçu le Prix européen d'obésité 2018 du meilleur programme de participation publique pour son projet “100 000 Motivos de peso”. Le docteur Piñero a déclaré qu’ils avaient été récompensés pour la «projection publique d'une initiative collective associant la lutte contre l'obésité à la prévention et la solidarité».

En effet, l’initiative ne se limite pas aux problèmes de santé, elle a également un aspect solidaire car pour chaque kilo perdu par les participants, des aliments non périssables ou du lait seront apportés au centre des ressources de solidarité de Narón, « afin de créer des conditions de vie égales » a déclaré la maire Marián Ferreiro.

De plus, il existe de très jeunes collaborateurs, comme le dit le docteur Piñeiro :

Un grupo de abuelos […] preguntó qué estaban haciendo en los colegios porque sus nietos se negaban a comer patatas fritas.

Los niños de Narón “son investigadores de su entorno y del tipo de dieta que realiza su familia y de cuánto camina”.

Un groupe de grands-parents (…) a demandé ce qui se passait dans les écoles parce que leurs petits-enfants refusaient de manger des frites. (…)
Les enfants de Narón “enquêtent sur tout ce qui les entoure, le type de régime alimentaire suivi par leur famille et leur temps de marche à pieds.

Très bonne initiative, mais pourquoi ce nom ?

Cette compagne a été critiquée pour l'importance donnée à la perte de poids, bien que le Dr Piñeiro ait expliqué que l'objectif principal n’est de perdre du poids mais de promouvoir des modes de vie sains dans la communauté. Par exemple, Yolanda Cambra, spécialiste en intelligence émotionnelle, pense que cultiver des habitudes saines est plus important que de perdre du poids. Elle considère ce projet comme une proposition d'habitudes saines et non un programme pour perdre du poids. Comme elle l'a écrit sur son site web :

Pero ¿por qué no llamarla 100.000 motivos de salud? Si centran el interés en adelgazar, están reforzando la idea equivocada que asocia delgadez con salud.

[…] La iniciativa, propuesta por los médicos de los centros de salud, consiste en varios puntos, como:

  • Rutas de caminatas por la naturaleza.
  • Talleres de nutrición.
  • Los hosteleros se suman ofreciendo menús saludables.

Pero esto no es estar a dieta, señores. Comer sano y tener actividad física debería ser el modo de vida de toda la población.

[…] Me parece estupendo que se tomen medidas para que un sobrepeso no llegue a obesidad. Pero utilizar con tanta alegría los términos “kilos” y “dieta para adelgazar” puede conseguir el efecto contrario.

 

Mais pourquoi ne pas l’appeler 100 000 raisons de santé? S'ils se concentrent sur la perte de poids, ils renforcent la fausse idée qui associe la minceur à la santé.

[…] L'initiative, proposée par les médecins des centres de santé, comporte plusieurs points, tels que:
Des randonnées dans la nature.
Des ateliers de nutrition.
Des restaurants offrant des menus sains.

Mais ce n'est pas un régime, messieurs. Manger sainement et faire de l'activité physique devraient être le mode de vie de toute la population.

[…] Je pense que c’est génial que l'on prenne des mesures pour qu'un surpoids ne tourne pas à l'obésité. Mais utiliser les termes “kilos” et “régime pour perdre du poids” aussi allègrement peut avoir l'effet inverse.

D'autre part, les utilisateurs de Twitter ont également contribué à diffuser l'initiative et ses résultats:

Merci. Nous devons mettre fin à cette tragédie.

Narón, une municipalité de Corogne, en Espagne, a proposé de perdre 100 000 kilos en 2 ans. Et ça se passe bien. Le pouvoir de la médecine familiale et communautaire.

Marchez plus, mangez bien, profitez-en et faites des compromis.

L'HISTOIRE se passe maintenant. @motivosdepeso

La congrès de patients à @AreaUnoArrixaca. Les habitants d'une municipalité décident de perdre 100 000 kilos en deux ans. Cette initiative avait été proposée par un médecin de famille à Narón(Galice).

Titre de l'image: “Les habitants d'une ville décident de perdre 100 000 kilos en deux ans”.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site