Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Népal: le Massacre de Gaur

L'impensable s’est produit le 21 mars à Gaur dans les plaines de Terai central. Deux groupes politiques se sont opposés, et la violence s’en est suivie. Le bilan : 29 morts, plus de 40 blessés. Cet incident a secoué le Népal.

Démocratie pour le Népal condamne la violence mais elle reproche également aux Maoïstes d’avoir perturbé les réunions de foule du MPRF plus tôt à Bhairahawa et Nepalgunj. Ils ont publié un communiqué de presse de concert avec l'ANTA, l’Association des Nepali Teraien en Amérique. DFN conclut en disant Meilleure Option pour Tous: Elections en Juin.

Le Terai a maintenant la moitié de tous les sièges élus, après l'incident de Gaur la question de la démission du Ministre de l’Intérieur est devenue une question de Maoïste et non plus une question de MPRF, et l'entrevue hostile récente d'Om Gurung à Kantipur montre qu’il n’y a vraiment aucune alliance entre Madhesi et Janajati ; ainsi, se tenir à des élections complètement proportionnelles à l'assemblée constituante rien que pour les Janajatis n'est plus valable pour le mouvement des Madhesi.

United We Blog a publié une entrevue avec un activiste des droits de l'homme qui prône que des criminels professionnels ont été impliqués dans les massacres. Une connection Bihar est suggerée. Le billet a des photographies de corps noyés dans le sang et conduit vers les vidéos de youtube

Les maoïstes disent qu'ils n'ont pas commencé le combat de Gaur (et une équipe d'activistes de droits de l'homme a conclu que le massacre était perpétré par les criminels professionnels), ils n'ont pas tiré de balles. Au lieu de cela, les Maoïstes exigent que le gouvernement prenne des actions contre les attaquants. En exprimant l'engagement au processus de paix, Dr. Baburam Bhattarai, le second aux commandes dans le parti des Maoïstes, a dit qu'un tel incident n'obstruerait pas le processus de paix.

INSN a une mise à jour des nouvelles. Madhesi – United We Stand médiatise en profondeur. Népal – Leçons de l’Incident de Gaur

Pendant ces derniers mois, ces cadres de YCL sont employés pour occuper les maisons des divers prétendus propriétaires et royalistes qui sont sur la liste noire du parti des Maoïstes ; ils collectent de force des donations, extorquent de l’argent, vandalisent les adversaires et le plus important s’affrontent aux autres partis politiques. Leurs cibles principales : les divers organismes de Madhesi qui élèvent leur voix pour la liberté de Madheshi.

Nepali Perspectives dit que l’ambassadeur des E.U. Moriarty a eu raison que les Maoïstes n’ont pas beaucoup changé.

Paramendra

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site