Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

France, Afrique, Antilles : Les prix “Y'a bon”

Photo courtesy that_james, published under a Creative Commons License. Visit that_james flickr photostream.

Photo that_james, publiée sous licence Creative Commons . Visitez la galerie de that_james sur Flickr

Banania”, la populaire marque française de chocolat en poudre, a été lancée en France en 1912. Le choix marketing de l'époque a été d'associer ce produit (ingrédients : chocolat, banane, lait, sucre) avec l'Afrique ou les Antilles, pour le rendre plus exotique.

En 1915, durant la Première guerre mondiale, les soldats venus des colonies française combattirent pour la “mère patrie”.  Ce fut le début d'une longue association entre la marque et l'image du tirailleur sénégalais. A l'époque, le Sénégal était un pays déjà assez connu des ménagères en France pour assurer une authenticité “exotique” au produit, qui fut en fait importé à l'origine du Nicaragua.  L'image de ce soldat souriant, venu d'Afrique pour faire la guerre en France, était associée à un slogan maintenant controversé : “Y'a bon”. La phrase – supposée être du “petit nègre” signifiant “C'est bon” – a été, pendant des dizaines d'années (et certainement jusqu'aux années 70) associé à l'image du tirailleur sénégalais, toujours pour asseoir l'authenticité du produit.

Image courtesy just.Luc, used under a Creative Commons License. Visit just.Lucs flickr photostream

Image reproduite avec l'autorisation de just.Luc, sous licence Creative Commons. Visitez la galerie de just.Luc sur flickr

En 2005, le blogueur Alain Mabanckou a publié un article intitulé “Y'a Bon Banania ou Y'a Pas Bon Banania” sur la plainte déposée par un groupe de Guadeloupéens, Martiniquais et Réunionais, le collectif DOM, contre la société Nutrimaine, qui produit Banania,  pour avoir…

…utilisé des clichés insultants pour les personnes de couleur noire, en exploitant l’image du tirailleur sénégalais et son fameux slogan « Banania Y’a bon » créés au début du siècle dernier…

En 2008, une autre association, le MRAP, (Mouvement contre le Racisme et pour l'amitié entre les Peuples) a à nouveau porté plainte contre Nutrimaine pour n'avoir pas respecté un accord signé en 2006 avec le Collectif DOM, suite à sa plainte. Selon le blog Storytelling, le MRAP a été débouté…

au prétexte que ce slogan ne trouble pas l’ordre public ni n’est contraire aux bonnes moeurs.

Photo by ɐılnɾ, used under a Creative Commons License. Visit ɐılnɾs flickr photostream.

Photo de ɐılnɾ, utilisée sous licence Creative Commons. Visitez le compte flickr de ɐılnɾ.

Aujourd'hui, Banania utilise en illlustration un personnage de bande dessinée, mascotte de la marque, et le slogan controversé a disparu – mais la plupart des noirs en France ne se sont pas réconciliés avec cette marque pour autant.  Le 17 mars 2009, un groupe appelé les Indivisibles a lancé les “Prix Y'a Bon”, un honneur d'un genre un peu particulier, décerné aux politiciens, journalistes et personnages publics qui ont contribué à faire avancer le racisme en France. Montray Kreyol donne le lien vers la liste des nommés des prix “Y'a Bon”. Vous pouvez lire d'autres réactions sur cette publicité qui fête son premier siècle sur le compte Flickr “Stéréotypes ethniques” de  just.Luc.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site