Egypte : Obama ne serait-il plus le bienvenu ?

A quarante-huit heures du discours très attendu au mondes arabo-musulman que va prononcer le président américain Barack Obama depuis l'Université du Caire, la blogosphère égyptienne est presque unanime. Les blogueurs sont furieux contre le caractère massif et outré des préparatifs et précautions prises par le gouvernement égyptien pour sécuriser la visite, et la plupart d'entre eux doutent que le discours promis apporte le moindre changement réel.

Le photographe Waleed Nassar, qui travaille à proximité de l'Université du Caire, a décrit les préparatifs en cours dans son quartier :

Je travaille à côté de l'Université du Caire et ce quartier a été transformé en l'espace d'une nuit. Les rues cahoteuses qui mènent à l'Université sont maintenant lisses comme de la soie. Chaque immeuble du quartier a reçu une couche de peinture fraîche, mais pas tout le bâtiment, seulement la façade sur la rue..
[…]
Tout cela est bien beau, mais savez-vous ce que cela veut dire pour les habitants du Caire ? Que personne ne pourra circuler jeudi. J'ai appris que les écoles seront en congé et que des entreprises seront fermées. Comme [le président] Obama sillonnera le Caire en voiture, la police et la garde présidentielle boucleront les rues et les zones où il sera censé se trouver.

http://twitter.com/3arabawy/status/2008146548 

Tweet d'Hossam El Hamalawy sur les mesures de sécurité mises en place. Le quotidien Al-Shrouk a conseillé aux Egyptiens de rester chez eux, les rues étant pratiquement bloquées.

Zeinobia a écrit sur le programme d'Obama en Egypte. Elle a ajouté par la suite que le président égyptien Hosni Moubarak ne viendra pas écouter le discours :

- Moubarak ne rencontrera Obama qu'au palais de Koubbah, il n'assistera pas au discours à l'Université, d'après l'émission télévisée de Al-Muslamany sur Dream TV 2 !!!!
– Je pense que son absence au discours va soulever beaucoup d'interrogations sur son état de santé après la mort de son petit-fils.

we-dont-belive-you-obama 

Egyptian Leftist (“Le gauchiste égyptien”) a écrit une lettre à Obama (en termes crus) avec un dessin expressif disant “Nous ne vous croyons pas !”

Mahmoud a écrit dans son blog “Pains and Hopes” (Peines et espoirs”) une lettre cynique [arabe] à Barack Obama, l'incitant à voir la “vraie” Egypte. Il explique que ce qu'il verra, ce ne sont que les préparatifs pour sa visite, mais que s'il essayait de visiter les autres universités il découvrirait quelque chose de différent ; et même des rues qui ne seront pas aussi belles, ordonnées et propres que ce qu'il verra.

Un autre blogueur, Sherif Abdelaziz, a écrit sur son blog “Justice for all” une autre lettre ouverte au président Obama, et, comme Egyptian leftist, il exprime ses doutes que la visite d'Obama puisse porter le moindre fruit :

L'Université du Caire que vous allez visiter, vous savez quoi ? Ouaip… c'est mon université … J'y ai eu mon diplôme il y a des années de ça… J'ai aussi appris que des millions de dollars ont été dépensés pour arranger l'endroit rien que pour les deux heures où vous y poserez le regard …
Je n'ai aucune idée si cette visite nous fera le moindre bien, mon vieux, je n'ai rien contre, mais je suis fatigué et malade de tout … Je ne crois plus en personne, et ça ne m'excite même pas d'écouter ce que vous allez dire, mais j'essaierai..

Par ailleurs, Dalia Ziada, une militante des droits de l'homme qui a conservé quelque espoir dans la visite de Barack Obama, a ainsi conclu son billet  “Young Egyptian Activists and the Obama effect!” :

Pour la première fois depuis des décennies, les Egyptiens peuvent voir un président américain désireux d'établir une relation avec le régime égyptien malgré son noir bilan en matière de démocratie et de droits de l'homme. Cela a forcé le régimeégyptien à faire preuve de plus de tolérance et de flexibilité vis à vis des militants et des groupes de défense des droits de l'homme.

Pourtant, la question qui ne pourra être esquivée, tout en attendant avec impatience la visite d'Obama au Caire dans quelques jours, pourrait être : le président  Obama voudra-t-il se montrer à la hauteur des grandes espérances des jeunes militants égyptiens en les appuyant dans leur lutte pour les réformes intérieures et faire se réaliser leur rêve de changement, qu'il a lui-même inspiré ?

Sur un autre ton, le mouvement égyptien Kifaya a appelé à un sit-in la veille de la visite, pour s'opposer à tout projet de soutien du gouvernement américain à Israël et au régime égyptien :

الإعتصام فى ميدان التحرير من الساعة 8 مساء الاربعاء 3يونيو – ليلة زيارة اوباما وحتى صباح اليوم التالى
رفضا للزيارة
Un appel à un sit-in place Tahrir à partir de 20 h heure locale le 3 juin – la veille de la visite d'Obama – qui se poursuivra jusqu'au lendemain matin – pour protester contre la visite.

En réponse à l'appel au sit-in, Ahmed el Gizawy qui comme Dalia, croit lui aussi que le président Obama vient en Egypte animé de bonnes intentions envers le monde arabe et musulman, a demandé aux gens d'écouter d'abord le discours et de décider ensuite s'ils veulent faire un sit-in ou pas.

Jetant un coup d'oeil à la dérobée à cet événement, le journaliste américain Robb Montgomery a interviewé des Egyptiens pour leurs avis sur la visite d'Obama en Egypte jeudi prochain.

Vous pouvez aussi suivre une discussion ouverte sur Twitter entre blogueurs, sur le discours et les préparatifs de la visite, en utilisant le hashtag #CairoSpeech .

1 commentaire

  • raoul teguia

    Bonjour à tous,
    je ne suis qu’un simple informaticien du cameroun en afrique et si je dois faire un commentaire sur le voyage d’Obama en Égypte ou son discours je dirai que c’est un grand geste de sa part, l’Égypte (les arabes) doivent comprendre que quelque soit ce que leur ont causé les américains il doivent oublier et penser à l’avenir

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site