Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

République dominicaine: Mobilisation pour sauver le Parc de Los Haitises du ciment

Depuis plus d'un mois, les Dominicains manifestent contre le projet de construction d'une cimenterie dans la zone protégée du Parc National de Los Haitises, un écosystème calcaire aux caractéristiques uniques situé au nord est de la République dominicaine. Le site a été déclaré Patrimoine culturel pour ses grottes qui conservent des exemples d'art taíno. De plus, Los Haitises est l'une des principales sources d'eau douce de l'île et l'on estime qu'elle deviendra une réserve stratégique d'importance grâce à ses nombreux courants souterrains. 

Cet écosystème fragile, aussi connu sous le nom de poumons des Caraïbes, a été choisi par le Grupo Estrella, pour devenir le site d'une cimenterie. D'où l'inquiétude d'un grand nombre de personnes pour les dommages causés aux espaces naturels et à la flore et la faune menacées d'extinction. Sachant que d'autres sites à moindre biodiversité pourraient accueillir cette fabrique, Luijo du blog Ahí e Que Prende [en espagnol] pose la question suivante: “pourquoi insister pour l'installer à Los Haitises? Pourquoi sur ce site exactement?”

Pourtant, cette grosse société dont le siège est à Santiago, a un poids économique et commercial considérable, possède un nombre important d'actions dans une des universités les plus prestigieuses de Saint-Domingue et compte parmi ses nombreuses autres affaires, un journal national.

De plus, elle bénéficie d'appuis officiels et le Secrétaire d'Etat à l'Environnement, Jaime David Fernández a éludé le sujet. Beaucoup pensent que sa réputation est entachée. José Méndez qui blogue à Monaco [en espagnol] demande au représentant du gouvernement de faire une déclaration sur le rôle qu'il a joué dans cette affaire :

Jaime David, pedimos que denuncie si está recibiendo presión para ejecutar lo que estoy seguro en su interior usted no aprueba en lo mínimo, aunque trate de explicarlo

Jaime David, nous vous exhortons à dénoncer les éventuelles pressions que vous subiriez pour mettre en chantier (ce projet), dont je suis sûr que vous ne l'approuvez pas du tout. Expliquez-vous! 
Photo of protests by José Peguero and used with permission. http://josepeguero.net

Photo d'une manifestation par José Peguero, utilisée avec sa permission. http://josepeguero.net

Suite à cette décision, des manifestations ont eu lieu dans la localité de Gonzalo, située à Monteplata, près de Los Haitises. Elle a été le théâtre de violents affrontements et de rassemblements de masse, de la part des résidents qui ne veulent pas de la cimenterie.

La toile n'est pas en reste car on y fait aussi campagne pour récolter des signatures pour des pétitions, il existe des groupes sur Facebook et des blogueurs et des utilisateurs de la plateforme de micro-blogging Twitter s'insurgent contre ce projet. Un compte Twitter du nom de Haitises Park [en anglais] a proposé des mises à jour sur la campagne en affichant le slogan  “Nous ne voulons pas de ciment dans notre parc national.” Certaines manifestations de protestation s'organisaient sur les blogs tels que celui de José Árias [en espagnol].

Les représentants du Département de l'Environnement ont bien tenté de mettre l'accent sur le fait que la cimenterie serait placée sur une zone plane et n'affecterait en rien le parc national. Ils ont insisté sur le fait que des idées fausses avaient circulé sur le positionnement de l'usine de ciment au milieu de Los Haitises.

Au final, ces campagnes publiques se sont avérées plutôt fructueuses puisqu'une décision de justice a ordonné la suspension des activités [en espagnol], à cause des dommages potentiels. Joan Guerrero qui blogue à Duarte 101 [en espagnol] présente des réactions publiées sur Twitter, à l'annonce de l'information.

Certains l'ont vécue comme une victoire, c'est le cas de Joely Rodriguez @JolyRodriguez, qui s'en réjouit [en espagnol]:

Dios mio no puedo creerlo! No es mentira… Cuando un pueblo se une, algo pasa -No a la Cementera- >>Los trabajos suspendidos inmediatamente

Oh mon Dieu, je n'arrive pas à y croire!! C'est bien vrai…Voilà, quand les gens s'unissent, on voit les résultats. Non à la cimenterie- >> La construction a été suspendue instantanément.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site