Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

FOKO, second barcamp à Madagascar

En octobre 2008, FOKO blog camp Madagascar, soutenu par Rising Voices, a organisé le premier camp de blogueurs du pays [en anglais]. Et ce mois-ci (le 4 juillet) FOKO a assuré la mise sur pied d'un rassemblement de la communauté des blogueurs malgaches et des journalistes professionnels pour discuter de la contribution des médias citoyens à une couverture plus complète de la récente crise politique à Madagascar. Selon le blog du projet [en anglais], la réunion a été organisée sous la forme d'un Barcamp et a été à bon droit baptisée le second Barcamp de Madagascar.

barcamp-madagascar-640x480

Nous allons échanger des idées, les leçons apprises et les insuffisances des médias numériques pour l'information et les alertes lors de crises ou d'événements ( comme des élections etc…).

Nous utiliserons le format d'un barcamp, mais des intervenants présenteront leurs expériences et leur expertise au préalable pour poser les bases de la discussion.

Lova Rakotomalala [en anglais], l'un des modérateurs, a écrit  un compte-rendu exhaustif de cet événement sur Global Voices Online. Quelques fragments :

Entre 80 et 90 personnes sont venues de 5 régions et 4 pays différents.

J'ai fait un rapide exposé sur la collaboration entre les médias traditionnels et nouveaux à travers le monde, l'impact extraordinaire qu'elle peut avoir durant les crises et notre espoir qu'une telle collaboration porte ses fruits à Madagascar.

Une réunion plus restreinte, qui faisait partie du «colloque du vendredi» entre journalistes et blogueurs, piloté par le Centre culturel américain a permis une critique réciproque amicale et a montré qu'il y a place pour un partenariat et un développement partagé.

Le compte-rendu complet se trouve ici.

 

BARCAMP 2nd edition at ivotel, Photo by FOKO Madagascar 

BARCAMP 2e édition à ivotel, Photo FOKO Madagascar

 

Lova Rakotomalala a aussi écrit sur son blog personnel [en anglais] :

J'ai vu la jeunesse de Madagascar s'impliquer sans crainte, et être encouragée et conseillée par des anciens qui savaient tout de l'importance de la communication et du journalisme indépendant pour un pays aspirant à la démocratie. Il n'y avait ni amertume ni reproches, uniquement la constatation d'événements vécus personnellement et des histoires de courage au quotidien parce que c'était et c'est la chose à faire. Mada Matin et Midi Madagasikara ont écrit de longs articles sur la non-conférence et la contribution de Foko pour que les graines d'une collaboration plus large soient bien semées.

Les blogueurs espéraient depuis un moment une collaboration accrue avec les journalistes parce que nous étions conscients de la pression extrême à laquelle ils sont soumis (RSFCPJAdvox).

Les blogueurs de FOKO ont aussi publié des articles sur cet événement. Ariniaina écrit [en anglais] :

Cette année Foko a choisi le thème «Le ‘crowd sourcing’ de l'info à Madagascar», présenté par Lova Rakotomalala.

claire-ulrichfoko-640x480

Claire, de Global Voices en français, a parlé de différents cas de censure à travers le monde.

Tahina [en anglais], Madainitiative [fr], Avylavitra [mg], and Imahaka [fr] ont aussi contribué avec leurs expériences. Harinjaka et Ariniaina ont mis en ligne des photos de la manifestation [en anglais].

Passons maintenant aux débats des blogueurs de FOKO sur d'autres thèmes.

Tahina discute des problèmes posés par la mise en place d'un système d'alerte par SMS à Madagascar utilisant FrontlineSMS pour le moteur Ushahidi de Foko [en anglais].

fokomichaeltribute-640x480

Ariniaina et Tahina ont écrit sur le dernier hommage rendu par le peuple malgache à la légende de la pop, prouvant qu'il a des fans à Madagascar [en anglais].

Moonlightgirl, une lectrice passionnée, commente [en anglais] :

Pour nous Malgaches, je vous garantis que nous avons de très grands auteurs. J'ai lu des quantités de livres malgaches, pas seulement des contes, mais de vraies histoires.

En ce qui me concerne, je ne peux pas vivre sans lire un livre.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site