Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Réactions à la tragédie polonaise

Le 10 avril 2010 aurait dû inaugurer une nouvelle ère dans les relations russo-polonaises, et restera au contraire marquée comme une journée tragique. L'avion à bord duquel se trouvait les plus hautes autorités polonaises s'est écrasé dans la forêt de Smolensk. La réaction de la blogosphère russe a été divisée comme d'ordinaire s'agissant des relations entre la Russie et la Pologne.

La discussion a pris plusieurs directions: 1) un copié-collé des informations, 2) la recherche du fautif, 3) des messages de tristesse et de solidarité avec les Polonais, 4) les théories du complot accusant les services de sécurité russes d'avoir provoqué le crash, 5) un discours haineux sur Lech Kaczynski, le président polonais mort dans l'accident et d'autres hommes politiques, avec des justifications mystiques du crash, 6) des discussions sur l'avenir des relations russo-polonaises, 7) une comparaison avec les précédents décès de présidents polonais en rapport avec la Russie (Bierut et Sikorski).

La première vague d'information sur la tragédie a amené les copié-collé et les tentatives d'identifier le(s) fautif(s). Le thème a rassemblé quelque 5.200 billets de blogs. Si les textes de tristesse et de solidarité n'ont pas été nombreux sur les blogs, les utilisateurs de Facebook ont été beaucoup plus disposés à exprimer leurs sentiments. Les mises à jour de statut Facebook ont été plus personnelles, d'ordinaire très brèves (et écrites par une audience plus internationalisée). Un groupe Facebook “Apportez des fleurs à l'ambassade polonaise” [en russe] a été créé.

Facebook message status by Sergei

Oh mon Dieu :( la Pologne :(

Facebook message status by Yulia

Condoléances au peuple polonais. Quel chagrin.

Facebook message status by Yuri

Le Président de la Pologne est mort…

Alexander Pryajnikov, qui habite Varsovie, a publié une photo de gens qui écoutent le discours du Premier Ministre Donald Tusk dans un magasin de la ville :

Warsowians looking at Premier Tusk's speech, photo by Alexander P.      

Des habitants de Varsovie regardent le discours du Premier Ministre D.Tusk, photo Alexander Pryajnikov

Marina Litvinovich a été la première à appeler les Russes à apporter des fleurs [en russe] à l'ambassade de Pologne, dont elle donne l'adresse à Moscou. Ensuite Veronica Khokhlova [en anglais] a publié des photos des bougies et fleurs devant la grille de l'ambassade (plus de photos ici) :

Flowers at the Polish embassy in Moscow, photo by Veronica Khokhlova      

Fleurs devant l'ambassade de Pologne à Moscou, photo Veronica Khokhlova

Sergueï Kornienko, un homme d'affaires de la région de Kaliningrad (l'ancienne Prusse-Orientale, la seule région de Russie ayant une frontière commune avec la Pologne), a publié des photos [en russe] du consulat polonais à Kaliningrad :

Flowers at the Kaliningrad consulate, photo by Sergei Kornienko      

Fleurs devant le consulat polonais à Kaliningrad, photo Sergueï Kornienko

Ceux qui se sont surtout intéressés aux raisons du crash ont blâmé soit le Président soit les pilotes. A l'autre extrémité du débat on trouve l'ex-pilote Sergueï Verevkine, qui a suggéré [en russe] que cela aurait pu être une erreur des équipements de l'aéroport. Cependant, la version de la responsabilité de M. Kaczynski était la plus répandue. Les blogueurs se référaient à un cas similaire en 2008, lorsque M.Kaczynski s'était affronté avec un pilote [en polonais] à propos d'un atterrissage à Tbilissi pendant la guerre en Ossétie du Sud.

A côté de cette interprétation, une hideuse version anti-polonaise a été largement diffusée, insinuant que l'avion était rempli de politiciens “anti-russes” et qu'une “justice supérieure” a fait que le crash se produise en terre russe. Ceux qui colportaient cette version donnaient pour exemple la décision de M.Kaczynski de nommer une rue de Varsovie d'après Djokhar Doudaïev, une figure controversée considérée comme un traître à la patrie en Russie et un chef indépendantiste en Pologne, aussi bien que d'autres déclarations polémiques de M. Kaczynski et d'autres hommes politiques de droite qui se trouvaient à bord de l'avion. Comme l'a écrit kirpits [en russe] :

Этот самолёт был переполнен ненавистью к россиянам и России, он просто не мог не упасть – слишком много было камней за пазухой…

Cet avion était rempli de haine pour les Russes et la Russie, il ne pouvait que tomber – il y avait trop de serpents dans leur sein.

Alexey Melnikov, membre du parti Yabloko, a dressé une liste des dictons haineux les plus répandus [en russe] sur le sujet. Il en conclut que dix années de règne de Poutine ont fait naître une génération entière de gens prêts à réagir joyeusement à des événements aussi épouvantables.

L'autre opinion “extrême” s'exprimait dans une série de billets sur des versions de la théorie du complot. L'utilisateur LJ shimerli a suggéré [en russe] que le pilote aurait pu être délibérément induit en erreur. L'utilisateur LJ esselt a mis en question les messages des médias traditionnels. Jaga-lux a tenté une analyse critique [en russe] des circonstances du vol.

Les libéraux russes ont été unanimes dans leur solidarité avec les Polonais. La page d'accueil du site web [en russe] d’Echo Moskvy (une station de radio libérale et depuis peu plate-forme de blogs) ne contenait que des réflexions sur la tragédie polonaise. Les célébrités politiques et blogueurs russes ont écrit leurs condoléances : Edouard Limonov, Vladimir Soloviev, Leonid Radzikhovski [tous en russe] et d'autres encore. Mais la plus émouvante fut l’adresse de Matveï Ganapolski (abondamment citée dans les médias polonais ):

я прошу прощения и перед Польшей, как страной. Я понимаю, что лично ничем перед ней не провинился, но я россиянин и поэтому чувствую частичку своей вины просто потому, что на моей территории погибли граждане его страны.

Je demande pardon aussi à la Pologne comme pays. Je comprends que je ne suis pas coupable envers elle personnellement, mais je suis Russe et c'est pourquoi je ressens ma petite part de culpabilité simplement parce que ses concitoyens [de Kaczynski] ont péri sur mon territoire.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site