Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Corée du Sud : la dépendance gagne du terrain et transforme la société coréenne

Depuis qu'un incident révoltant causé par la dépendance à internet a choqué la Corée du Sud, le gouvernement et des associations s'affairent à trouver des solutions. Les blogueurs coréens échangent leurs points de vue sur la difficile lutte contre la montée des dépendances.

La semaine dernière, un couple qui a laissé mourir de faim son nourrisson a été condamné à un an et six mois de prison. Ce couple a commis un homicide par négligence en passant des heures à jouer en ligne à un jeu dont le but était d'élever un enfant virtuel, alors que pendant ce temps, il abandonnait son propre enfant. Les blogueurs et les principaux médias ont exprimé leur dégoût devant cette nouvelle et leur souci quant aux dépendances liées à internet.

Un blogueur influent spécialisé en technologie, sur Computernlife a partagé son histoire de dépendance à Internet, dans l'espoir d'aider ceux qui, parmi ses lecteurs, auraient le même problème. Le blogueur a mis le doigt sur l'énorme stress qu'impose la société coréenne aux individus, et qui l'a conduite aux dépendances, à l'alcoolisme répandu dans la société coréenne, et s'est transformée en une dépendance à internet dans le cas des plus jeunes.

일반 사회에서는 엄청난 스트레스가 존재합니다. 학생에게는 맨날 학교를 가서, 어른과 선생님과 존대를 해야되고, 친구들 사이에서 묻히지 않게 노력해야 하고, 성적을 잘 받아야 합니다. 직장에 다니는 경우에는 상사에게 안 찍히게 조심해야 되고, 압박을 견뎌내야하고, 가족을 걱정해야 하며, 동료들과의 경쟁에서 이겨내야합니다. 이런 것들 말고도 각자의 나이나 상황에 따라 너무나도 견뎌내야할 것들이 많습니다. 하지만 온라인에서는 책임감이 필요없고, 자신이 어떤 직책이나 의무를 가진 것이 아니기 때문에, 마음껏 활동을 할 수가 있습니다.

Dans la vraie société, le stress est énorme. Les étudiants doivent aller à l'école et respecter les adultes et les professeurs et en même temps essayer de garder le même niveau que leurs camarades en ayant des notes décentes. Au travail, les employés se démènent afin de ne pas énerver leurs patrons, doivent survivre  à la pression, s'inquiètent pour leur famille et tentent de gagner la compétition entre collègues. Il y a tellement de choses à endurer, pour chaque tranche d'âge et chaque situation différente. Mais sur Internet, aucune responsabilité ou aucun devoir ne s'impose à vous, vous faites ce que bon vous semble.

술이 인터넷으로 대체된 것 뿐… 사회에서 주는 스트레스 해소의 수단 변화. 한 국은 다른 나라와 달리 상상도 못할 술 문화가 존재합니다. 이미 술 소비량이 다른 나라보다 훨씬 높다는 사실은 알고 계실 것이라 생각됩니다. 결국 사회에서 요구하는 압박이 엄청 심하고, 많은 사람들이 스트레스를 술로 해결 한다는 소리죠. 근데 요즘 세대는 그 술 문화가 인터넷 문화로 변화된 것이 아닌가 생각해 봅니다. 1990년대 인터넷이 보급되기 전 까지만 해도 한국은 부탄가스, 본드 등 청소년들의 약물 남용으로 문제가 심했습니다. 하지만 요즘은 완전히 싹 사라지게 되었습니다. 그 이유는? 인터넷의 등장 시기와 일치한 다는 점에서 판단하시길 바랍니다.

La place que tient l'alcool pour évacuer le stress a été remplacée par internet. Une culture de l'alcool incroyablement extrême existe en Corée. La consommation d'alcool est l'une des plus élevée au monde. Les Coréens se sont libérés de l'énorme stress que leur imposait la société en buvant de l'alcool. Mais quand la jeune génération est arrivée, cette culture de l'alcool s'est transformée en une dépendance à internet. Dans les années 90, quand Internet n'était pas encore au goût du jour, les groupes de jeunes avaient la drogue, l'inhalation de produits chimiques comme du gaz Butane ou encore la colle. Et maintenant, ces groupes se sont évaporés. La raison ? Considérez que l'époque de leur disparition coïncide avec la diffusion d'Internet.

Un blogueur, Ccwwgg,  a copié-collé un article du journal Munhwa qui définit la transformation de la dépendance dans la société coréenne.

사이버, 쇼핑, 주식, 성형,성(性) 등 신종 중독현상이 빠른 속도로 확산되고 있다. 이들 신종 중독은 마약 등 기존의 ‘약물형’ 중독과 달리 실생활에서 쉽게 빠져드는 ‘생활형’ 중독 형태를 띠고 있다. 경쟁과 스트레스에서 벗어나기 위한 과거의 수동적 중독과 달리 즐기기 위해 적극적으로 찾아나서는 능동적 중독 현상을 보이는 것도 주요한 특징중 하나다. 특히 기존의 중독층인 40, 50대만이 아니라 20, 30대는 물론 10 대까지 중독에 빠져들고 있다는…

L'internet, le shopping, la chirurgie plastique et la dépendance au sexe. Ces nouvelles dépendances ont rapidement envahi notre société. Elles sont bien différentes des “dépendances chimiques” conventionnelles, comme la prise de drogues. Ces nouveaux types de dépendances sont facilement accessibles dans notre vie de tous les jours et peuvent être qualifiées de “dépendances quotidiennes”. Dans le cas des dépendances passées, passives,  les gens adhéraient à divers sujets pour s'éloigner du stress et de la compétition. Cependant, avec les nouvelles dépendances, les gens recherchent volontairement le plaisir qu'elles leur procurent. Alors que la majorité des accros étaient âgés entre 40 et 50 ans par le passé, aujourd'hui ils ont entre 20 et 30 ans. Et même les adolescents deviennent aussi accros.

Le pouvoir destructeur de la dépendance à Internet est amplifié par son alliance avec les jeux d'argent. Alors que seulement un pour cent de la population mondiale est classée comme accro aux jeux de hasard, le pourcentage en Corée est lui au-dessus de quatre pour cent. La semaine dernière, le Centre coréen de prévention et de soin contre les problèmes liés aux jeux a dit aux journalistes que les requêtes de conseil psychologique pour les dépendances aux jeux avaient doublé en quelques mois.

Un blogueur, Hoo629, qui est impliqué dans le travail de ce centre, a donné une image dérangeante d'un accro aux jeux en ligne dont la vie a été ruinée.

Client: 35세, K씨…1남 1녀를 구고 있는 가장이며 인터넷 블랙잭 게임에 대하여 문제를 느끼고 전화상담을 요청한 사례이다. 내담자는 2달 동안 하루에 2-3회 정도 게임을 하였으며, 잃은 금액이 8천만원 이라고 하며, 8천 만원은 본인이 가지고 있던 돈과 대출받은 돈이라고 함.

Client: âge 35 ans, connu sous le nom de Monsieur K…, père d'un fils et d'une fille. Il a contacté le centre à propos de sa dépendance au Black Jack en ligne. Il a dit que durant les deux derniers mois, il a parié deux à trois fois par jour et a perdu une somme avoisinant les 80 millions de Won Coréens (66.000 dollars U.S.). Cet argent représentait ses biens et des crédits.

Beaucoup de blogueurs avancent des explications sur pourquoi les Coréens choisissent la dépendance. Un blogueur, Bminl, a commenté que la dépendance remplit le vide crée par le collectivisme et la culture du “sauver la face” en Corée. Comme dans d'autres pays d'Asie, nous sommes dans une société ou les gens ont tendance à accorder trop d'importance aux jugements émis par la famille ou les proches.

글로벌컨설팅기업 타워스 왓슨은 `2010 글로벌 인적자원 보고서(Global Workforce Study)`를 통해 한국 직장인중 `자신의 업무에 완전히 몰입하고 있다`는 응답은 6%에 불과했다. 전세계 수준인 21%에 크게 못 미치는 수준이었으며, 자신의 업무에 몰입하지 않거나(38%), 마지못해 회사에 다니는 직원(10%)은 48%로 전세계 수준인 38%를 넘어섰다…우리 사회는 실은 자기가 원하는 삶을 살 수가 없다. 누가 정해서, 누구의 강요에 의해서, 어쩔 수 없어서, 그래서 살고 선택하고 그 일을 하는 경우가 많다. 어린 시절부터 어디 공부가 좋아서 공부를 했는가? 학교에 갈 때는 그 전공이 좋아서 선택을 했는가? 그냥 외부적인 요인들 (성적이나 부모의 강요나 사회적 명성 등)에 의해서 실은 전공을 선택한 경우가 많다. 직장도 마찬가지다. 그 이후의 삶도 실은 이 눈치보고 저 눈치보고 이 사람 생각하고 저 사람 생각하다가 정작 본인이 무엇을 좋아하고 무엇을 원하고 무엇을 중요한 가치로 생각하는지 자신이 원하는 삶이 무엇인지 모르고 선택하고 살아간다. 그러다 보니 대부분 만족할 수가 없고, 다른 곳에 다른 무엇이 있는 것 같고, 그래서 현재 자기가 하고 있는 것에 눈을 두지 못하고, 자꾸 다른 곳을 기웃거린다… 그래서 모두 재미없게 살고 있는 것이다.

Une firme de consultants internationale, Towers Watsons, a réalisé une étude sur la main-d'œuvre dans le monde en 2010. Cette étude montre que seulement six pour cent des employés coréens ont répondu qu'ils “étaient totalement concentrés sur leur travail”. Ce pourcentage est bien en-dessous de la moyenne qui est de 21 pour cent. Les réponses (négatives) de l'étude furent : “Je ne suis pas concentré sur mon travail” (38 pour cent) et “Je vais travailler car je n'ai pas d'autres options” (10 pour cent). Ces 48 pour cent (de réponses négatives) est plus élevé que la moyenne de 38 pour cent… Dans notre société, les gens ne peuvent pas mener la vie qu'ils voudraient. La vie est souvent choisie et imposée par autrui,  et cela reste comme ca, parce qu'il n'y a pas d'autre alternative. Quand ils étaient jeunes, personne n'étudiait par amour. Si ils ont choisi telle ou telle voie, ce n'est pas parce qu'il l'ont désiré. Il y'a beaucoup de raisons externes (comme leurs notes, la décision des parents et le statut social) qui ont influencé la prise de décision. Et la façon de trouver du travail est similaire. Les gens étudient le regard des autres (quand ils doivent prendre une décision) et prennent en considération les opinions des autres et éventuellement laissent de côté ce qu'ils aiment et veulent vraiment, ce qui est le plus important pour eux, et continuent à vivre  ainsi. C'est pourquoi les gens ne peuvent être satisfaits et cherchent ce qu'il leur manque. Ils ne font pas attention à ce qu'ils sont en train de faire, ils regardent autour d'eux en attendant autre chose…Et (presque) tout le monde finit par avoir une vie ennuyeuse.

Le gouvernement et des ONG travaillent à rechercher des moyens d'aider les dépendants. Mais dans la culture coréenne, où les gens sont tellement immergés dans l'obligation de “sauver la face”, le fait même d'admettre et de partager leurs problèmes n'est pas une démarche facile.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site