Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Côte d'Ivoire: Qui contrôle la Radio Télévision Ivoirienne ?

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur les troubles en Côte d'Ivoire 2011.

La confusion règne sur le contrôle actuel de la Radio Télévision Ivoirienne (RTI), la télévision d'Etat.

Le 31 mars, les Forces Républicaines (FRCI) loyales au président internationalement reconnu Alassane Ouattara sont entrées à Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire. Arrivées au siège de la RTI, elles se sont heurtées à la résistance des Forces de Défense et de Sécurité de Laurent Gagbo (FDS). La télévision nationale porte les sobriquets de “Télé Propagande” ou “Télé LMP” par idée reçue qu'elle favorise le président Laurent Gbagbo, qui nie avoir perdu l'élection de décembre 2010 et refuse de céder le pouvoir. La RTI est devenue la scène d'une guerre de prise de contrôle.

Le signal a d'abord été coupé pour 24 heures, et le 1er avril Directscoop, un blog d'information citoyenne centré sur l'Afrique, annonçait que le signal de la chaîne était rétabli :

La Radiodiffusion télévision ivoirienne ( Rti) a recommencé à diffuser son signal vendredi peu après 19 heures

Wanyu, un lecteur, commente :

Un long metrage de Damon : « LA VENGEANCE DANS LA PEAU » est diffusé en ce moment sur la RTI.

Infodabidjan.net, un site d'information sur Internet, a mis en ligne sur son compte YouTube cette vidéo tournée le 1er avril 2011 :

avec pour légende explicative :

Premieres images de la RTI après sa liberation

Un vaste groupe Facebook appelé Comité de lutte contre l'ingérance Française en Côte d'Ivoire), rassemblant quelque 6720 membres pro-Gbagbo, a partagé la vidéo du Journal Télévisé de la RTI du 2 avril : on y voit des miliciens des FDS lisant un communiqué de presse, expliquant qu'ils avaient été attaqués par les forces de Ouattara soutenues par l'ONUCI, et que la situation à la RTI , tout comme à Abidjan, était maintenant sous contrôle, et que la population devait reprendre sa vie normale.

Sur Twitter, les réactions ont été immédiates :

@Gare_au_gorille était indigné :

@Gare_au_gorille: la RTI veut 1 bouclier humain en ne relayant pas couvre feu #civ2010 > RESTEZ CHEZ VOUS et faites passer le mot !!!

@JusticeJFK également :

@JusticeJFK: Intervenant FDS sur la RTI: “nous appelons les populations à vaquer normalement à leurs occupations”. Quelle irresponsabilité!!!

Le “Comité de lutte contre l'ingérence française en Côte d'Ivoire” a publié une autre vidéo, tournée dans la matinée du 2 avril dans les studios de la RTI, comme preuve que la télévision d'Etat était à présent aux mains des FDS pro-Gbagbo. Elle a été republiée sur Youtube par AfricaWeWish :

Stéphane Kassi, un agent de la RTI, explique ce qui s'est passé jeudi 31 mars :

Le jeudi (…) Suite à l'alerte de l'attaque de la rébellion, nous avons essayés de faire un repli, au niveau de la cité qui est en face se trouve à côté (…) Nous ne somme pas agents de la régie, mais nous avons fait de notre mieux. (…) Les combats ont eu lieu , et nous avons réussi à nous terrer quelque part jusqu'à on ait pu nous exfiltrer. Ce matin nous sommes là, comme le pays nous le demande, Nous sommes là pour défendre notre patrie.”

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site