Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Philippines : Etat de catastrophe nationale après le passage du typhon Sendong

Le Président a déclaré ces derniers jours l'état de catastrophe nationale [en anglais, comme les liens suivants] après que la tempête tropicale Sendong (connue internationalement sous le nom de ‘Washi’ ) ait détruit une grande partie de la zone nord de l'île de Mindanao, dans le sud du pays. Selon les sources gouvernementales, 1080 personnes ont perdu la vie et 1000 autres demeurent portées disparues après que le typhon Sendong ait provoqué la semaine dernière des inondations dans les villes de Cagayan de Oro et d'Iligan.

Rubz a fait part de l’ histoire d'une survivante :

Vers 10 heures, elle a entendu trembler le toit tandis que la pluie tombait sans discontinuer. Puis, tout à coup, ses parents l'ont appelée car le niveau de l'eau était en train de monter. Ceux-ci ont décidé de grimper dans un arbre pour se mettre en sécurité mais la maison d'un voisin s'est dirigée droit vers eux, faisant tomber l'arbre et emportant même son père. Elle s'est mise à sauter de manière répétée jusqu'à ce qu'elle réussisse à agripper un grand tronc d'arbre qui flottait sur le fleuve Cagayan de Oro  et sur lequel elle est restée assise à califourchon  jusqu'à ce qu'elle voit à la surface des eaux une famille, elle-même cramponnée à un réfrigérateur. Elle leur a demandé de l'aide et ils l'ont aidée à se cramponner au réfrigérateur sur lequel se tenaient 6 personnes dont un enfant. Tout s'est passé durant la nuit qui était froide, c'est pourquoi ils n'ont pas réussi à voir grand chose. Cependant ils ont pu entendre de nombreuses personnes appeler à l'aide. Puis quand il s'est fait jour, ils ont vu qu'il y avait près d'eux beaucoup de corps sans vie.

Panoramica delle inondazioni. Foto di Tony Alejo su Facebook.

Vue des inondations. Photo de Tony Alejo sur Facebook.

La maison de Mindanoan a été endommagée par les inondations:

Beaucoup de choses se sont passées depuis hier, depuis que je me suis réveillé: j'ai survécu aux pluies et aux vents violents, j'ai supporté de nombreuses heures de noir total, j'ai découvert que nous n'avions plus de réserve d'eau, je me suis rendu compte que même notre modeste maison qui se trouve dans la ville de Cagayan de Oro a été endommagée et que nous n'aurons pas d'autre choix que de faire face aux pertes économiques. Malgré tout, moi et ma famille avons encore de nombreuses raisons d'être reconnaissants: nous sommes tous sains et saufs et en mesure d'aider ceux qui en ont encore besoin.

Avec le mot-clic #sendong, les internautes expriment leur solidarité avec les victimes des inondations:

@jeffcanoy: Une dame a identifié son mari après avoir reconnu l'alliance qu'il portait à son doigt. #Sendong #heartbreak

@momblogger: S'il vous plaît, ne disons pas en ce moment aux victimes que la vie continue. Le traumatisme est trop récent. Nous tournerons la page pour commencer une nouvelle vie lorsque ce sera le moment.

@piacayetano: Nous ne devons pas penser que les petites choses que nous faisons pour aider les victimes de  #Sendong sont insignifiantes. Elles comptent.

Dans cette vidéo, on voit l'avancée de l'eau sur l’île de Bayug:

Les internautes se sont aussi activés pour diffuser des informations sur la manière de fournir de l'aide aux personnes évacuées en sus de celle fournie par la Croix Rouge et par les secours gouvernementaux. Les photos prises par les lecteurs ont aussi été publiées sur Facebook :

Auto danneggiata. Foto di Alam Kana Nakin.

Voiture endommagée. Photo d'Alam Kana Nakin

 

Una strada inondata. Foto from Alam Kana Nakin

Une route inondée. Photo d'Alam Kana Nakin

 

Una scena in un centro di evacuazione. Foto di Beatriz Arcinas Cañedo.

Vue du centre d'évacuation. Photo de Beatriz Arcinas Cañedo

 

Un villaggio inondato. Foto di Rachel Monterona

Un village inondé. Photo de Rachel Monterona

 

Pacier Decierdo souligne la nécessité d'un apprentissage scientifique pour réduire au minimum les dures conséquences des tempêtes:

En dépit de notre douleur pour les victimes de la tragédie provoquée par Sendong, nous ne pouvons pas nous passer d'apprendre des évènements survenus. Le peuple tout comme le gouvernement peut apporter sa contribution afin de faire en sorte que semblable tragédie soit à l'avenir évitée, et ce, en apprenant comment fonctionne notre planète et comment ses processus sont altérés par les changements climatiques.

Faisons en sorte que cette tragédie soit un douloureux souvenir pour le peuple et les hommes politiques afin qu'ils se souviennent à partir d'aujourd'hui que le fait prendre des décisions sur la base d'un apprentissage scientifique de haut niveau  est une question de vie ou de mort.

Stuart Santiago n'est pas enthousiaste quant au discours prononcé par le Président après la tempête :

“Entendre” le Président se demander pourquoi la coupe et le transport illégal des troncs d'arbres ne cessent pas en dépit des ordres qu'il a donnés, pourquoi les personnes n'évacuent pas en dépit des avertissements, pourquoi les personnes construisent et vivent dans des zones à risques, pourquoi les secouristes doivent risquer leurs vies pour sauver des personnes qui se refusent à écouter les avertissements : tout ceci ne peut nous inspirer confiance en un Président capable  avec ses super-pouvoirs de trouver prochainement le moyen d'atténuer les effets ravageurs des futurs Sendong.

La section commentaires est fermée

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site