Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Guatemala: La marche des communautés indigènes et rurales pour la défense de leurs terres

Des centaines d'Indiens et de campesinos (paysans) guatémaltèques ont participé à une marche de 9 jours pour défendre leurs terres, protester contre les relocalisations forcées, et attirer l'attention sur tous les problèmes qui concernent les communautés rurales. Cultural Survival explique [en anglais] :

Cette marche est organisée par le Comite de Unidad Campesino, (CUC) [Comité pour l'unité paysanne] pour attirer l'attention de l'Etat du Guatemala ainsi que des médias locaux, nationaux et internationaux sur les problèmes auxquels sont confrontés les paysans et les Indiens des régions rurales qui forment la majorité du pays.

Le rapport poursuit :

Les responsables du mouvement ont publié un communiqué de presse, “Déclaration de la Marche pour la Résistance, la Dignité, et la Défense de notre Terre et nos Territoires”, qui formule les revendications suivantes – rappels des griefs depuis longtemps exprimés par les paysans et indigènes au Guatemala :

  • Suppression de la dette agraire imposée aux fermiers par l'Etat ; juste redistribution de la terre pour que chaque agriculteur ait au moins un terrain qui lui permette de cultiver de quoi subvenir à ses besoins
  • Fin des relocalisations forcées, en particulier dans la Vallée de la Polochic, Département d'Alta Verapaz, où le problème perdure. Des centaines de familles ont été violemment chassées de chez elles pour faire place à des plantations de palme africaine et de sucre en mars 2011.
  • Fin de la persécution et de la condamnation des populations indigènes qui combattent pour leurs droits, dont les 8 femmes autochtones de San Miguel Ixtahuacán contre qui un mandat d'arrêt est prononcé pour avoir dénoncé ce qui se passe dans la Mine de Marlin.
  • Annulation des concessions pour l'exploitation minière, pétrolière, hydroélectrique et pour la mono-culture.
  • Ratification des lois par le congrès en faveur des communautés autochtones démunies, dont la loi 4087, loi pour des médias communautaires, qui légaliserait la radio communautaire.

James Rodriguez, photographe et blogueur a publié un reportage photo [en espagnol] de l'arrivée des marcheurs dans la ville de Guatemala le 26 mars 2012 :

Después de 9 días y 212 kilómetros, la Marcha Indígena, Campesina y Popular por la defensa de la Madre Tierra, contra los desalojos, la criminalización y por el Desarrollo Rural Integral, llegó al centro de la Ciudad Capital. Según miembros del Comité de Unidad Campesina (CUC), se estima que alrededor de 15,000 personas participaron en esta novena y última jornada.

Après 9 jours et 212 kilomètres, la marche populaire des autochtones et des paysans pour la défense de notre Terre Nourricière, contre les expropriations, les condamnations, et pour un développement rural intégré, est arrivée au centre de la capitale. Selon les membres du Comité pour l'unité paysanne (CUC) près de 15000 personnes ont participé au 9ème et dernier jour de la marche.

Quelques photos de James, avec son autorisation :

"Non à l'exploitation des ressources naturelles. Non à l'exploitation minière"

D'autres photos de la Marche dans la ville de Guatemala  sur le blog de James Mi Mundo [es]

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site