Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Argentine : “Je suis un donneur d'organes et je le dis au monde entier”

[Tous les liens sauf mentionnés sont en espagnol] La célèbre chanteuse argentine Sandra Mihanovich a décidé de donner un rein à sa filleule, Sonsoles Rey Obligado, la fille de sa petite amie Maria Paz Novarro ; la nouvelle a surpris les Argentins en même temps qu'elle a éveillé les consciences sur l'importance de sauver des vies. L'exemple de Sandra a également donné un nouveau souffle aux campagnes Internet qui abordent  le sujet du don d'organes.

En Argentine, la loi ne permet pas le don d'organes entre deux personnes qui ne sont pas de la même famille, et, par conséquent, Sandra a du déposer sa requête auprès du tribunal compétent. Sur le site internet de Sandra, on trouve le récit du moment où le juge lui demande pour quelle raison elle veut donner son rein :

“Dar amor”, así Sandra definía por estos días frente al juez, cuando éste le preguntó sobre el por qué de su decisión de donarle un riñón a su ahijada de bautismo Sonsoles. No hay mucho que decir frente a estos actos, frente a estas expresiones de amor tan concretas. Pero este hecho grandioso, emotivo y generoso nos da la enorme posibilidad de aprender, de educarnos, de conocer, de saber, de perder miedos. Es nuestra oportunidad de conocer más sobre el tema donación de órganos e informarnos al respecto.

“Pour donner de l'amour”, c'est en ces termes que Sandra a justifié sa décision de donner un rein à sa filleule Sonsoles. Il n'y a pas grand chose à reprocher à ces preuves concrètes d'amour. Mais cet acte important, émouvant et généreux nous donne une belle occasion d'apprendre, de s'éduquer et de ne plus avoir peur. C'est une opportunité pour nous d'en apprendre plus et de s'informer sur le don d'organes.

Sur son site internet, l’INCUCAI, l'agence gouvernementale qui régule, coordonne et supervise les dons et greffes d'organes, de tissus et de cellules en Argentine, publie des statistiques quotidiennes sur les patients sur liste d'attente pour un don d'organe. Les statistiques ci-dessous viennent d'un rapport établi en temps réel  au moment même où cet article a été traduit :

Statistiques à 9h49 du matin

7153 patients sur la liste d'attente
2012: 910 implants
2012: 398 donneurs
2012: 9.6 donneurs par million d'habitants

Sur son blog, le journaliste Alfredo Leuco a dédié un article à Sandra Mihanovich et a appelé tout le monde à partager la nouvelle de son don d'organe : 

Los periodistas, los docentes, los religiosos, los políticos, los artistas, los deportistas y todos los que tenemos un micrófono, una tribuna o un púlpito desde donde difundir informaciones y pensamientos tenemos la responsabilidad social, la obligación moral de incitar a la esperanza, de fomentar la donación, de multiplicar la solidaridad de hacer una propaganda constante de los valores que nos hermanen mas y nos hagan mejores personas y mejores argentinos. No hay otra.

Journalistes, enseignants, hommes d'églises, politiciens, artistes, athlètes, tous ceux qui ont un micro, un podium ou un pupitre à leur disposition pour diffuser la nouvelle et leurs ressentis ont une responsabilité sociale, une obligation morale d'encourager l'espoir, d'encourager le don, de multiplier la solidarité, de toujours mettre en avant des valeurs qui nous rapprochent et font de nous des gens meilleurs et des argentins meilleurs. C'est la seule voie possible.

Le 30 mai, peu de temps après la journée nationale du don d'organes et de la greffe, l'INCUCAI a lancé une campagne sur internet en utilisant le hashtag  #SoyDonante (“Je suis un donneur”) surTwitter. Une vidéo sur YouTube a également été diffusée avec le slogan “I'm a donor and I tell the world” (« Je suis un donneur et je le dis au monde entier ») :

Par ailleurs, le site internet du INCUCAI a annoncé que l'Argentine recevrait les prochains Jeux Mondiaux des Transplantés [en anglais] qui auront lieu en 2015.

Tras superar las postulaciones de países competidores como Japón y Alemania, la candidatura de nuestro país fue avalada por la World Transplant Games Federation (WTGF) en su reunión desarrollada en Durban, Sudáfrica, lo que constituye un fuerte aval a la política argentina de procuración y trasplante de órganos, ya que Argentina será el primer país de Latinoamérica en el que se realizará esta actividad.

Après avoir remporté l'appel de candidatures face à des pays comme le Japon ou l'Allemagne, notre pays a été soutenu par la World Transplant Games Federation (WTGF- Fédération des Jeux Mondiaux de la Greffe) lors de sa réunion à Durban en Afrique du Sud. Cette décision donne du poids à la politique de l'Argentine sur les greffes d'organes, dans la mesure où l'Argentine est le premier pays d'Amérique Latine à accueillir cet événement.

Un récit complet de l'expérience vécue par Sandra a été publié sur le site internet de la chanteuse. On y trouve également des vidéos, comme le clip de sa chanson “Honrar la vida” (“Honorer la vie”). Le rapport se termine ainsi :

Sandra esta vez no cantó, sino que, con su ejemplo vivo nos habló de DAR AMOR y de HONRAR LA VIDA con mayúsculas y a viva voz.

Cette fois-ci, Sandra n'a pas chanté, mais à travers son aventure, elle nous a parlé de l'importance de donner de l'amour et d'honorer la vie, en lettres majuscules et de toute sa voix.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site