Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Indonésie: Les réseaux sociaux se mobilisent pour les réfugiés de Rokatenda

L'impact de l’éruption volcanique de Rokatenda sur l'ile de Flores dans la province des Petites Îles de la Sonde orientale de l'Indonésie est encore ressenti par quelque 3.000 réfugiés du district de Sikka.

L'éruption du volcan Rokatenda en février dernier qui a provoqué une catastrophe naturelle, fait encore hésiter les habitants, qui ont peur de retourner dans leurs maisons.

Rokatenda artwork by Rara W (@jamduapagi)

Graphisme Rokatenda par @jamduapagi, utilisé avec permission

Par un message envoyé à Global Voices, le Père Hilde Tanga, du diocèse de Maumere a déclaré que les habitants proches du mont Rokatenda vivent toujours dans des abris de fortune sur l'Île de Palu'e. Bien que l'activité volcanique ait baissé, des rejets de cendres et de petites éruptions suivies de tremblements de terre se produisent encore.

Une fois de plus plusieurs réseaux en ligne indonésiens se sont coordonnés pour s'assurer de l'efficacité de l'assistance humanitaire en provenance de tous les coins de l'archipel.

Les communautés de blogueurs et utilisateurs de médias sociaux ont activement et constamment publié des informations sur l'éruption via Twitter et Facebook. Sur Twitter, ils utilisé les mots-clilcs #Rokatenda et #KupangBagarak. Certains d'entre eux ont également diffusé des nouvelles via la messagerie de Blackberry.

Flobamora, les membres de la communauté de blogueurs des petites Îles de la Sonde orientales, ont consacré leur temps et leur énergie à rendre compte des nouveaux développements sur le terrain ainsi qu'à transporter des approvisionnements urgents absolument nécessaires pour les réfugiés. On peut lire les dernières mises à jour sur Rokatenda sur le fil des messages sur Twitter ou sur leur page Facebook.

Christian Dicky Senda décrit dans sa contribution sur le blog Naked Timur (Timur nu) l'action des utilisateurs des médias sociaux après la catastrophe:

Bencana yang memicu terjadinya gelombang pengungsi ke kota Maumere dan Kec. Maurole di Kabupaten Ende ini memang harus membutuhkan perhatian kita, ketika pemerintah daerah sendiri terkesan abai dalam hal tanggap darurat, maka kelahiran gerakan baru di media sosial seperti Twitter, Blog dan Facebook saya rasa adalah sebuah keniscayaan baru yang baik. Ini terkait nyawa ribuan orang, tak bisa juga kita berlama-lama atau berdiam diri saja.

[…]

Siapa sangka bahwa dari status Facebook, Twitter, BBM atau menulis kisahnya secara lengkap di blog, orang-orang secara sukarela menyodorkan bantuannya. Di beberapa kota seperti Ambon, Kupang, Soe dan khususnya Ende sebagai kota dengan member Komunitas Blogger NTT terbanyak kemudian mencetuskan aksi-aksi solidaritasnya.

La situation des réfugiés dans la ville de Maumere et le sous-district de Maurole à Ende requiert notre attention, (quand) l’administration publique semble ignorer l'urgence humanitaire, je pense que les nouveaux réseaux de médias sociaux tels que Twitter, les blogs et Facebook sont d’une grande importance. Des milliers de vies sont en jeu, nous ne pouvons pas nous en désintéresser ou rester inactifs.

[…]

Qui savait que selon les statuts de Facebook, Twitter, BBM (Messagerie BlackBerry) en écrivant des articles sur les blogs, les gens sont encouragés à faire du bénévolat ou à offrir leur aide ? Dans des villes comme Ambon, Kupang, Soe et surtout Ende où vivent la plupart des membres de la communauté de Flobamora, des actions de solidarité ont commencé.

Sur leur blog, les membres de la communauté Flobamora font savoir que des dizaines de résidents ont quitté leurs villages depuis novembre 2012, bien avant la grande éruption du 3 février 2013.

Gunung Rokatenda terletak di sebuah pulau kecil bernama Pulau Palu’e. Pulau ini masuk dalam wilayah administratif Kabupaten Sikka tapi letaknya justru di depan pantai di wilayah Maurole, Kabupaten Ende.

[…]

Ada sekitar 11.000 penduduk di sana dan pengungsi yang tercatat baru 2.000 jiwa saja.

Kenapa ada penduduk yang memilih tidak meninggalkan Palu’e? Karena terikat perasaan dan tradisi.

Le mont Rokatenda est situé dans une petite île du nom de Palu'e. L'île est répertoriée comme faisant partie du district de Sikka, alors que son emplacement précis est en face de la plage de la zone de Maurole dans le district de Ende.

[…]

Il y a 11.000 habitants qui y vivent et seulement 2.000 personnes sont recensées comme déplacées. Pourquoi de nombreux habitants choisissent-ils de rester à Palu'e? Parce qu'ils sont attachés à l'endroit et liés à leurs traditions.

La malnutrition, les infections respiratoires, le paludisme et les diarrhées hantent ceux qui vivent dans les refuges d'urgence. Face aux difficultés à accéder à l'aide humanitaire de l'administration publique, quelques réfugiés ont organisé une action de protestation en janvier dernier. La manifestation ne s'est pas bien terminée car elle a conduit à l'arrestation de certains participants.

Les grands médias ont rapporté que les réfugiés sont confrontés à des problèmes de logistique en raison de la préparation des élections locales et la disponibilité limitée d‘eau propre et de denrées alimentaires.

Les informations sur la logistique et le don pour les réfugiés sont disponibles en utilisant les mots-clics Twitter #Geser #Rokatenda, #1mugberas et #Kupangbagarak.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site