Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pérou : Le projet Llaqtaypa Riymaynin revitalise le quechua à Lima


Voir Haquira sur une carte plus grande

C'est une situation trop commune à travers le Pérou. Des habitants de bourgs ruraux migrent vers des villes plus grandes pour trouver de meilleures opportunités dans les domaines de l'éducation et de l'emploi. Dans le cas des habitants du District Haquira [anglais, en] d’Apurímac [français, fr], au Pérou, le conflit armé interne [fr] a aussi lourdement contribué à ce flot régulier de migrants qui ont quitté leurs villes d'origines. S'adapter à un nouveau mode de vie peut souvent avoir des conséquences néfastes sur les coutumes locales et les traditions. Alors que les quelque 1 000 habitants de cette région, qui vivent désormais dans la capitale Lima, ont fait l'effort de préserver certaines de ces coutumes, tels que des fêtes traditionnelles et le maintien de la pratique du travail communautaire, ils n'ont pas aussi bien réussi à maintenir l'usage de leur langue maternelle, le quechua, en milieu urbain.

Le projet Llaqtaypa Riymaynin (Voix de ma Communauté) mené par Irma Alvarez Ccoscco [espagnol, es] vise à utiliser la technologie et les médias citoyens pour revitaliser la langue dans cette communauté urbaine. Comme elle l'écrit dans sa candidature, “J'ai appris que la langue quechua est d'une importance vitale pour ses locuteurs en contexte urbain parce que c'est une manère de maintenir une identité.” Alvarez, en plus de travailler sans relâche à la traduction de logiciels gratuits en langue quechua [en], fut parmi les créateurs du compte Twitter Hablemos Quechua (@hablemosquechua) [fr].

En partenariat avec Escuelab [es], centre d'apprentissage technologique et collaboratif à Lima, le project identifiera de jeunes gens issus de ces communautés, qui s'intéressent à renforcer leurs liens avec la langue quechua à travers l'utilisation de médias participatifs. À travers l'utilisation du logiciel gratuit Audacity [fr], logiciel libre, gratuit et multi-plateforme pour l'enregistrement et l'édition de sons, les participants enregistreront des programmes et de courtes histoires en langue quechua. Ces podcasts seront mis en ligne, et partagés avec des stations de radio communautaires servant cette communauté.

Un objectif ultime est de retourner dans ces villages avec des exemples de cette action pour revitaliser la langue malgré le fait de vivre à des centaines de kilomètres. Alvarez ajoute que l'espoir est que “les migrants trouvent leur identité et leur langue maternelle dans des médias TIC (Technologies de l'Information et de la Communication) et qu'est-ce qui pourrait être mieux que de leur simplifier les choses afin qu'ils parlent pour eux-mêmes.”

Informations :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site