Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le nouveau président par intérim peut-il restaurer la stabilité en Centrafrique ?

Suite à la démission de Michel Djotodia de son poste de président intérimaire de la République centrafricaine, Alexandre-Ferdinand Nguendet a été choisi nouveau président du Conseil National de Transition.

Alexandre Ferdinand Nguendet, new CAR President via wikipedia CC-License-BY

Alexandre Ferdinand Nguendet, nouveau président de la Centrafrique via wikipedia CC-License-BY

 Philippe Hugon exprime son opinion sur les mesures nécessaires pour un retour à la stabilité en Centrafrique :

Il est très important qu’il y ait une conférence nationale qui regroupe les différentes forces, tels que les partis politiques, les entités religieuses et les représentants de ce qu’on appelle la société civile, pour permettre une réconciliation durable. Celle-ci me semble d’ailleurs tout à fait possible étant donné que traditionnellement il n’y a pas de conflits majeurs dans le domaine ethnique ou religieux en Centrafrique [..]Je pense qu’il faut donner là du temps au temps et que ces changements ne peuvent se faire immédiatement.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site