Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'Egypte condamne à mort 529 partisans des Frères Musulmans

A state-of-the-art execution machine designed by @Ternz to help Egypt execute 529 Muslim Brotherhood supporters

La machine à exécuter perfectionnée imaginée par @Ternz pour permettre à l'Egypte de mettre à mort 529 Frères Musulmans

Le 24 mars, l'Egypte a condamné 529 partisans des Frères Musulmans à mort, pour leur rôle dans les violentes émeutes de Minya, en Haute Egypte, en août dernier. Les émeutes avaient éclaté après la violente dispersion de sit-ins en soutien au président déchu Mohammed Morsi, un dirigeant de la confrérie. Des centaines de ses partisans avaient été tués. Un policier était mort, un crime avec 529 accusés.

En Egypte, ce verdict, une des condamnations à mort les plus collectives de l'histoire contemporaine, a été accueilli par des remontrances et des louanges, selon l'extrémité du spectre politique d'où émanaient les réactions. Mada Masr en fait le décompte ici [Les liens renvoient à des pages en anglais sauf mention contraire].

La blogueuse égyptienne Zeinobia écrit que le jugement, dont le verdict définitif est attendu le 28 avril, bat un nouveau record mondial.

Elle explique :

Nous avions le plus grand nombre mondial de malades de l'hépatite C, nous avions le taux le plus élevé au monde de harcèlement sexuel, et aujourd'hui nous avons battu le record de peine de mort de masse par un tribunal en un seul procès !!
Je parle du jugement historique de la cour pénale de Minya contre 529 accusés, ouaip, celui dont parle le monde entier.

Et Zeinobia d'ajouter :

Je vais parler faits :

529 accusés condamnés à mort et 15 acquittés au procès des suites de la dispersion de Rabaa à Minya.
139 étaient en détention dans l'affaire, le reste était soit en liberté sous caution soit en fuite.
51 accusés seulement assistaient aux audiences parce que l'espace ne pouvait en contenir davantage.
Le procès a commencé samedi et s'est terminé lundi.
Les avocats des défendeurs ont réclamé le changement du jury mais leur requête a été rejetée.
Les avocats des défendeurs “non contumaces” n'ont pas été autorisés à défendre leurs clients !!
Les 529 défendeurs sont accusés du meurtre du chef adjoint de la police Mostafa El Attar du commissariat de Matay !!
Ceci est la plus grosse condamnation à mort de masse de l'histoire de la justice égyptienne.

La journaliste égyptienne Bel Trew s'interroge :

On n'arrive pas à imaginer comment on pourrait même pendre 529 personnes. Avec juste 5 minutes par personne ça serait 44 heures de boucherie continue

L'Egyptien @Ternz, qui reconnaît ne s'être mis à dessiner que depuis deux semaines, a produit une solution : une machine à exécuter ultra-perfectionnée.

Il explique [arabe] :

J'étais assis l'esprit détendu, et je me suis demandé comment servir au mieux mon pays ? Comment lui être utile et l'aider ? Alors j'ai pris la plume et ai dessiné la machine dont l'Egypte a besoin dans cette phase

Et voilà son chef d'oeuvre :

Voilà ma contribution à la mise en oeuvre compétente des condamnations à la peine capitale, j'espère que cet appareil intéressera les autorités. Il s'agit d'une machine à exécuter dernier cri.

De son côté, le journaliste britannique Inigo Gilmore conclut :

L'Egypte voudrait que les touristes reviennent, en mettant les journalistes en cage comme des animaux, et en condamnant à mort des centaines de gens dans des simulacres de procès ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site