Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La Russie veut nettoyer la “pollution d'Internet”

Le gouvernement russe élabore un nouveau texte qui redéfinirait les “principes de la politique culturelle publique.” Dans un document de réception remis à la presse il y a deux semaines, un groupe de travail mené par Sergueï Ivanov, le chef de cabinet de Poutine, a déclaré la nécessité pour la Russie de préserver le caractère unique de sa “civilisation d'Etat” et de ses bases morales face à la mondialisation. La Russie doit “s'ouvrir au monde” sans “s'y dissoudre,” défend le document.

Les projets du Ministère de la Culture pourraient avoir des conséquences lourdes sur la régulation russe de l'Internet si la future législation fait sienne la phraséologie apparaissant désormais dans les recommandations du groupe de travail, qui compare les “contrôles qualité de l'information” à la protection de l'environnement :

Сегодня в киберпространстве все, кто имеет доступ к компьютер и Интернету, что-то создают и распространяют вне зависимости от образования, кругозора, жизненного опыта, знания предмета, психического здоровья и их истинных намерений. В результате информационное пространство загрязнено, и воздействие на нас этих загрязнений пока еще плохо осознается, но их уже можно сравнивать с загрязнением воздуха, которым мы дышим и воды, которую мы пьем.

Aujourd'hui dans le cyberespace, quiconque a accès à un ordinateur et à Internet peut créer et diffuser hors de toute éducation, vision du monde, expérience de la vie, expertise, santé mentale et véritables intentions. Il en résulte que l'espace informationnel est pollué, et les effets sur nous de cette pollution sont encore mal connus, mais on peut déjà les comparer à la pollution de l'air que nous respirons et de l'eau que nous buvons.

Mettre la “pollution de l'Internet” sur le même plan que les émissions de carbone et la contamination de l'eau étendrait immensément la capacité de l'Etat à réguler l'activité en ligne. Les législateurs devaient débattre du document de travail à la Douma le 10 avril, mais aucun n'a abordé son application potentielle à la réglementation d'Internet. Avant que le projet se transforme en loi, les fonctionnaires auront plusieurs obstacles à aplanir, en commençant par ceux du financement. [Liens en russe]

1 commentaire

  • […] Le gouvernement russe élabore un nouveau texte qui redéfinirait les “principes de la politique culturelle publique.” Dans un document de réception remis à la presse il y a deux semaines, un groupe de travail mené par Sergueï Ivanov, le chef de cabinet de Poutine, a déclaré la nécessité pour la Russie de préserver le caractère unique de sa “civilisation d'Etat” et de ses bases morales face à la mondialisation. La Russie doit “s'ouvrir au monde” sans “s'y dissoudre,” défend le document. …  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site