Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Amérique latine : les femmes trop peu présentes dans la blogosphère

mujer blogger

Photo de Ed Yourdon sur flickr, CC BY-NC-SA 2.0.

Marita Seara Fernández, vénézuélienne et membre du collectif Mujeres Construyendo [Les Femmes Bâtisseuses, espagnol], une communauté en ligne qui s'efforce de combler la fracture numérique chez les femmes, a participé à la « Première Conférence Internationale des Blogueuses » [es] à Mexico en octobre 2013. Elle remarque que les femmes représentent à peine 25% de la blogosphère espagnole. Leur participation à ce genre d'événement est encore « timide ». Les femmes ont besoin de s'exprimer librement, sans censures et sans limites.

Marita Fernández écrit [es] :

Hay muchísimas voces femeninas en el mundo, sobre todo en países donde la represión, discriminación y desigualdad es parte de su día a día. ¿Pero qué hay de blogs escritos por mujeres latinoamericanas?, ¿de voces que presenten una realidad en sus comunidades o reflejen el empoderamiento y el liderazgo que muchas representan?. Hay pocas.

[..]

Si comenzamos con que el acceso igualitario a internet es un derecho, para disminuir esta brecha es esencial el cambio o implantación de nuevas políticas públicas que van desde la alfabetización y la educación desde edades tempranas hasta la ayuda en el manejo y redistribución del tiempo de las mujeres, de manera así que puedan acceder al aprendizaje de estos recursos.

Il y a beaucoup de voix féminines dans le monde, en particulier dans les pays où la répression, la discrimination et l'inégalité font partie du quotidien. Mais qu'en est-il des blogs écrits par les femmes d'Amérique Latine ? Qu'en est-il des voix qui présentent une réalité pour leurs communautés ou qui reflètent l'« empowerment »(l'émancipation) et le « leadership » que beaucoup d'entre elles représentent ? Il y en a peu.

[..]

Si on considère que l’accès égalitaire à internet est un droit, combler la fracture numérique nécessite de changer ou d'implanter de nouvelles politiques publiques allant de l’alphabétisation et l’éducation dès le plus jeune âge à l’ aide à la gestion et à la redistribution du temps chez les femmes, de façon à ce qu'elles puissent apprendre à se servir de ces ressources.

Elle remarque, entre autres, que « les femmes travaillent 2 à 3 heures de plus que les hommes, c'est pour ça qu'elles n'ont pas assez de temps pour apprendre à se servir des ressources numériques ». Pour plus d'informations, consultez sa publication [es].

Ce post fait partie du cinquième #LunesDeBlogsGV [Les lundis des blogs] 

2 commentaires

  • […] Marita Seara Fernández, vénézuélienne et membre du collectif Mujeres Construyendo [Les Femmes Bâtisseuses, espagnol], une communauté en ligne qui s'efforce de combler la fracture numérique chez les femmes, a participé à la « Première Conférence Internationale des Blogueuses » [es] à Mexico en octobre 2013. Elle remarque que les femmes représentent à peine 25% de…  […]

  • What Is A Personal Injury

    Amérique latine : les femmes trop peu présentes dans la blogosphère · Global Voices en Français

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site