Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Guide éducatif : “Comment élever un enfant à la manière arabe”

Le blogueur satirique Karl Sharro a prodigué à ses 51 000 abonnés sur Twitter des conseils parentaux sur la manière d'élever des enfants, après avoir lu la nouvelle d'aujourd'hui [29 avril] : le roi d'Arabie saoudite Salman bin Abdulaziz Al Saud a annoncé un grand remaniement de son gouvernement.

Le roi saoudien a désigné son neveu, l'actuel ministre de l'Intérieur Mohammed bin Nayef, comme héritier du trône, et son fils, Mohammed bin Salman, actuellement ministre de la Défense, a lui été nommé futur prince héritier du trône.

Sharro tweete:

Le roi Saoudien a remplacé son frère par son neveu. Je ne savais pas que nous pouvions remplacer nos frères.

Il ajoute:

Sur le principe je suis contre la politique du gouvernement saoudien. Mais en pratique c'est une manière très efficace de garder mes enfants de 3 et 5 ans sous mon contrôle.

Sharro explique aussi l'importance d'avoir des parents qui accrochent des photos d'eux dans toute la maison:

Une autre stratégie qui j'ai apprise auprès des Baasistes est de créer un culte de ma propre personnalité en mettant des photos de moi dans toute la maison.

Pour plus de conseil parentaux, vous n'avez plus qu'à attendre la publication du futur livre de Sharo sur l'éducation moderne:

Je publierai toutes ces astuces et bien d'autres dans mon futur livre sur comment être de bons parents.

Ai-je précisé que Sharro est un blogueur satirique ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site