Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un projet artistique pour réaliser des portraits des victimes de l'été 2014 à Gaza

Portraits of Gaza's victims by Kerry Beall

Portraits de victimes de Gaza par Kerry Beall (source : Beyond Words Gaza).

« Réveille-toi, mon fils! Je t'ai acheté des jouets, je t'en prie, réveille-toi! »

Tels furent les mots prononcés par le père de Sahir Salman Abu Namous, alors qu'ils se rendaient à l'hôpital. Sahir, quatre ans, était déjà mort, la moitié de sa tête explosée par des éclats d'obus israéliens. Un avion de guerre israélien avait bombardé sa maison dans le quartier de Tal Al-Zaatar, au nord de Gaza, le 11 juillet 2014. Les Gazaouis vivaient la guerre depuis seulement trois jours, et on comptait déjà 130 victimes, dont 21 enfants. En l'espace de 51 jours, plus de 2000 Palestiniens sont morts dans ce carnage.

Voyez aussi : Hundreds Killed in War-Battered #Gaza

Sahir with his sibling (Source: Electronic Intifada). The image of Sahir's death is too brutal to show here.

Sahir avec un membre de sa famille (source : Electronic Intifada). La photo du petit Sahir décédé est trop choquante pour être montrée ici.

Le décès de Sahir a incité Kerry Beall, une artiste de Brighton, au Royaume-Uni, à commencer un projet artistique dont le but est de peindre le portrait de ceux qui ont perdu la vie en Palestine, l'été dernier. Lors d'un entretien avec Global Voices, KerryBeall a expliqué ce qui l'a frappé :

Tout a commencé lorsque j'ai lu l'histoire de Sahir Abu Namous dans une nouvelle publiée sur Twitter. Un de ses proches expliquait dans quelles circonstances il était décédé. Il n'avait que quatre ans. Ce n'était pas un de ces comptes rendus dépersonnalisés, c'était réel. C'était l'appel désespéré d'un membre de la famille. C'était si choquant, qu'à ce moment-là, ça m'est tombé dessus comme une tonne de briques.

Sahir Abu Namous' Portrait

Le portrait de Sahir Abu Namous (source : Beyond Words Gaza).

Beyond Words tente de collecter des fonds sur Kickstarter afin d'amasser 3000 livres sterling d'ici la fin du mois de juillet. Grâce à cet argent, Beall prévoit « payer le matériel, les portraits qui doivent être encadrés, les envoyer à Gaza et trouver une salle afin de les exposer, jusqu'à ce qu'on vienne les récupérer ou jusqu'à ce qu'on les rende aux familles des victimes. »

Je ne crois pas être la seule à se sentir complètement impuissante. C'est tout simplement bouleversant, le nombre d'hommes, de femmes et d'enfants qui disparaissent. C'est accablant et c'est dur d'y penser et souvent, comme bien d'autres je crois, je dois me distancier de la situation afin de pouvoir continuer ma propre vie.

Mais ce jour-là, ça a touché une corde sensible que je ne pouvais ignorer.

J'ai senti le besoin de faire quelque chose, alors je l'ai peint. Je ne savais pas quelles seraient les réactions, puisque c'est un sujet si délicat.

J'ai montré le portrait à sa famille, et ils l'ont adoré. Ça a confirmé mon désir d'agir, j'ai donc peint d'autres vies qui ont été perdues.

Kerry Beall a terminé avec un message de gratitude :

Les gens ont vraiment apprécié, et chaque commentaire positif renforce ma motivation à continuer ce projet. J'ai été très chanceuse d'avoir des personnes qui permettent à ce projet d'aller de l'avant. Mon ami Dan, par exemple, a fait passer le mot, et Simon et Robin m'ont aidé à produire la vidéo.

Mohammed Zeyara a eu la gentillesse de partager la vidéo, ce qui a grandement aidé à faire connaître le projet. Le peuple palestinien s'est montré très chaleureux et m'a beaucoup soutenu, et je sens que Iman, Shareef et DiaaMahmoud sont devenus mes amis pendant ce projet. Ils ont apporté un énorme soutien à ce projet.

Voici quelques portraits terminés. Vous pouvez en voir davantage sur la page Facebook de Beyond Words.

Mohamed Sabri Atallah, 21 years old

Mohamed Sabri Atallah, 21 ans.

Sara Omar Ahmed Sheikh al-Eid, 4 years old.

Sara Omar Ahmed Sheikh al-Eid, 4 ans.

Samar Al-Hallaq, 29 years old

Samar Al-Hallaq, 29 ans.

Hindi Shadi Abu Harbied, 10 years old.

Hindi Shadi Abu Harbied, 10 ans.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site