Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les oeuvres des écrivains latino-américains au secours de la langue autochtone des Andes

Oeuvres de Mario Vargas Llosa. Image de Flickr de l'utilisatrice Laura (CC BY-NC-ND 2.0).

Oeuvres de Mario Vargas Llosa. Image de Flickr de l'utilisatrice Laura (CC BY-NC-ND 2.0).

Nous devons à l'initiative de la Direction déconcentrée de la culture de Cuzco (Dirección Desconcentrada de Cultura de Cusco (DDCC)), rattachée au Ministère de la Culture du Pérou, la traduction en quechua de l'oeuvre de différents auteurs latino-américains.

Les lecteurs pratiquant le quechua pourront ainsi apprécier dans leur langue maternelle les oeuvres du Péruvien Mario Vargas Llosa, du Colombien Gabriel García Márquez, de l'Uruguayen Juan Carlos Onetti, de l'Argentin Adolfo Bioy Casares et de la Brésilienne Clarice Lispector.

Luis Nieto Degregori, écrivain de la ville de Cuzco et directeur de la DDCC, déclare :

Con estas publicaciones en lenguas originarias se da mayor reconocimiento a Cusco y los hablantes, definitivamente estas traducciones otorgan un valor simbólico al quechua y los hablantes deben de dejar de tener vergüenza de expresarse en este idioma.

Ces publications dans les langues autochnones contribuent à renforcer la reconnaissance de Cuzco et des locuteurs. Il ne fait pas de doute que ces traductions confèrent une valeur symbolique au quechua et que les locuteurs doivent cesser d'avoir honte de s'exprimer dans cette langue.

La publication des oeuvres est prévue pour la mi-novembre 2015.

On estime à huit à dix millions (article en espagnol) le nombre de locuteurs de langues quechuas en Amérique du Sud.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site