Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maasaï de science-fiction et Star Wars version africaine

Jepchumba, the creator of African Digital Art. Image from her Twitter account (@digitalafrican).

Jepchumba, créatrice de African Digital Art. Photographie de son compte Twitter (@digitalafrican).

[Tous les liens renvoient vers des pages en anglais.]

African Digital Art est un site internet qui célèbre l'art, le design et la technologie africains :

Created and developed by Jepchumba, the platform covers a wide range of artistic production from audio/visual production, animation, interactive projects, web, film, graphic art and design. Our focus is on artistic work or practices that utilize digital technology as an essential part of the creative, presentation or distribution process.

Créée et développée par Jepchumba, la plate-forme couvre un large éventail de création artistique : production audio et vidéo, animation, projets interactifs, internet, films, graphisme et design. Nous nous concentrons sur des oeuvres et des pratiques artistiques qui utilisent la technologie numérique comme un élément essentiel du processus de création, de présentation ou de diffusion.

Jepchumba est une artiste qui combine ainsi ses deux passions, l'art numérique et l'Afrique.

Originally from Kenya, she has lived around the world developing her interest in philosophy, art and technology. An African digital artist, Jepchumba loves experimenting with motion, sound and various digital effects and techniques and has an extensive background in digital art, web design and development, audio/visual production and social media strategies.

Originaire du Kénya, elle a vécu partout dans le monde et a développé son intérêt pour la philosophie, l'art et la technologie. En tant qu'artiste numérique africaine, Jepchumba aime expérimenter avec le mouvement, le son et autres effets et techniques numériques, et a une expérience considérable dans l'art et le design numériques, la production audio et vidéo et les stratégies de médias sociaux.

Quelques oeuvres d'art numérique africaines sont présentées dans cet article.

Le guerrier maasaï de science-fiction

Cette oeuvre a été conçue par Rodrigo Galdino, concepteur automobile pour le VW Design Center en Californie.

Il décrit sa pensée derrière cette création :

What if after an human annihilation by a lethal virus brought by aliens, the only survivors were the beautiful and strong Maasai people? What if they learned the technology left behind by [the aliens] after their evacuation, and merged into their culture, without loosing their identity and beliefs? How would it look like? All of it inside the Star Wars universe/ design language.

Et si, après l'annihilation des êtres humains par un virus apporté par des extra-terrestres, les seuls survivants étaient le peuple, beau et fort, des Maasaï ? Et s'ils avaient appris la technologie laissée derrière eux [par les extra-terrestres] après leur évacuation, l'avaient intégrée dans leur culture sans perdre leur identité et leurs croyances ? À quoi ressembleraient-ils ? Tout cela, dans l'univers et le language visuel de Star Wars.

Beyond Reach [Hors de portée]

Kendario La’Pierre expérimente avec les techniques numériques, du collage numérique à la photographie et l'animation. L'oeuvre ci-dessous est intitulée Beyond Reach [Hors de portée, NdT] :

african digital

Star Wars version africaine

L'artiste 3D Evgueni Rusolovski tire son inspiration de l'Afrique pour ré-imaginer Star Wars en personnages africains en 3D :

Nobody knows, was he born from sand melted with sunrays, or made an appearance where the sun have the other name. When he appeared, he gave people the chance to understand the language of birds and animals, to hear the whisper of wind and the song of the water. He brought the knowledge.
Nowadays he is God, statuesque idol from wood, bone and iron. He rests, tranquil and quiescent. Awaits when you will strain ears.

Personne ne sait s'il est né du sable fondu par les rayons du soleil, ou s'il est apparu là où le soleil porte un autre nom. Quand il est apparu, il a donné aux hommes l'occasion de comprendre le langage des oiseaux et les animaux, d'entendre le murmure du vent et la chanson de l'eau. Il a apporté la connaissance.
Aujourd'hui il est Dieu, idole statuesque de bois, d'os et de fer. Il se repose, calme. Il attend que vous tendiez l'oreille.

african digital

Peindre l'invisible

Daniela Yohannes est une artiste érythréenne et éthiopienne basée à Paris et qui combine les techniques de peinture, collage et d'illustration pour explorer l'invisible :

My work explores themes of new myth, the dream world, the supernatural and the cosmos. I’m inquiring into the unknown, making the characters in my paintings confront the void, and enter it. I rely on my intuition and dreams as a direct source of storytelling.

My paintings allow me to explore fictional narratives, enabling me to remove all concrete limitation and boundaries. I paint characters that are facets of myself, but not earthbound. In this way I truly liberate myself from social constructs. I am drawn to the threshold between life and death and my paintings often project this great duality.

Mon travail explore les thèmes du nouveau mythe, du monde onirique, du surnaturel et du cosmos. J'enquête sur l'inconnu, créant des personages dans mes peintures qui se confrontent au vide et y pénètrent. Je me fie à mon intuition et à mes rêves comme source directe de narration.

Mes peintures me permettent d'explorer les récits de fiction, et de supprimer toutes les limites et frontières concrètes. Je peins des personnages qui sont des facettes de moi-même, mais pas terrestres. De cette façon, je me libère véritablement des constructions sociales. Je suis attirée par le seuil entre la vie et la mort, et mes peintures projettent souvent cette fantastique dualité.

african digital

Black Sage

BlackSage: The Rising [le Sage noir : l'Éveil, NdT] est une bande dessinée créée par Sola Adebayo et écrite par Bill Bidiaque sur le thème de la corruption au Nigéria :

Black Sage hunts down corrupt citizens of Nigeria and offers them the opportunity to make things right. When they don’t, he delivers judgement-day to them on earth. The world of Black Sage is one of justice and immediate judgement. There are no second chances with him.

Finally, Justice has arrived
He’s been long awaited
and he’s got a plan to liberate Nigeria.
Support Black Sage as he tackles
the electric power situation in our nation

Le Sage noir traque les citoyens nigériens corrompus et leur offre une chance de réparer leurs erreurs. S'ils ne s'y plient pas, il délivre alors un jugement façon “jugement dernier”. Le monde du Sage noir est un monde de justice et de jugement immédiat. Il n'y a pas de seconde chance avec lui.

Enfin, le Juge est arrivé
Il a été longtemps attendu
Et il a un plan pour libérer le Nigéria.
Encouragez le Sage noir alors qu'il s'attaque
À la situation de l'électricité dans notre nation.

Illustrations de Terence Maluleke

Terence ‘Tako’ Maluleke est un illustrateur, créateur d'animations et artiste numérique d'Afrique du Sud :

I absolutely love digital art, it allows you to do things that would be impossible in traditional work. Programs like Photoshop and Autodesk Sketchbook have a layering system that make drawing super convenient, not to mention the ‘undo’ button – I’d be nothing without (Crtl Z). Digital art is big part of my life. My mood is most determined by the last thing I drew, if my last drawing was good I will be happy for the rest of the day and if it was a bad drawing, well, then talk to me at you own risk.

J'adore l'art numérique, ça vous permet de faire des choses qui seraient impossibles traditionnellement. Des logiciels comme Photoshop et Autodesk Sketchbook ont un système de couches qui rendent le dessin super facile, sans même parler du bouton “Annuler” – je ne pourrais rien faire sans (Ctrl-Z). L'art numérique a une place importante dans ma vie. Le plus souvent mon humeur est décidée par la dernière chose que j'ai dessinée. Si mon dernier dessin est bon, je serai content pour le reste de la journéee, mais s'il était mauvais, hé bien, vous m'adressez la parole à vos risques et périls.

african digital

Visitez le site internet de l’African Digital Art pour voir encore plus d'oeuvres.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site