Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Nigeria veut donner 5% des sommes récupérées aux dénonciateurs de la corruption

Un marché local à Abuja, Nigeria. La corruption affecte surtout les plus pauvres. Photo de l'utilisateur de Flickr Jeff Attaway publiée sous licence Creative Commons

Un marché local à Abuja, Nigeria. La corruption affecte surtout les plus pauvres. Photo de l'utilisateur de Flickr Jeff Attaway publiée sous licence Creative Commons

[Billet d'origine publié le 26 décembre 2016] Il y a quelques jours, le Conseil exécutif fédéral (FEC) du Nigeria a approuvé une nouvelle politique pour les lanceurs d'alertes visant à lutter conte la fraude et d'autres crimes connexes dans les secteurs privé et public. Annonçant la politique, la ministre des Finances du Nigeria, Mme Kemi Adeosun a dit :

S'il y a un retour volontaire de fonds ou d'avoirs publics volés ou cachés retrouvés sur la base des renseignements fournis, le dénonciateur peut avoir droit à un minimum de 2,5% (minimum) et de 5% (maximum) du montant total recouvré.

Elle a également noté que la récompense de 5% aux dénonciateurs avait pour finalité d'encourager les citoyens du pays à s'engager dans le système de lanceurs d'alertes.

Pour profiter de ce système, les lanceurs d'alertes sont tenus de soumettre les informations via un portail en ligne. En outre, les personnes qui font des signalements via le portail pourront en suivre l'avancement en ligne. Les soumissions par téléphone et par courrier électronique seront également acceptées.

L'organisation Global Financial Integrity estime que plus de 157 milliards de dollars US ont quitté le Nigeria à cause de la corruption au cours de la dernière décennie. Le pays est à la 136e place sur 175 pays étudiés selon le niveau croissant de perception de la corruption dans l’Index 2015 de perception de la corruption de Transparency International.

Cependant, alors que le nouveau système de dénonciation et la commission d'accompagnement pourraient sembler une incitation pour les citoyens nigérians à participer à la lutte contre les crimes financiers et connexes, le système a provoqué une série de réactions en ligne, allant du sarcasme à la condamnation pure et simple.

Reno Omokri, un écrivain et ancien porte-parole du gouvernement nigérian basé en Californie a tweeté :

Avec la nouvelle politique du président Buhari, @DinoMelaye obtiendra-t-il 13,5 millions de Nairas pour avoir dénoncé le détournement présumé par le SGF de 270 millions en tondeuses à gazon ?

M. Omokri faisait allusion à un scandale impliquant l'utilisation de 270 millions de Nairas (environ US $ 850.000) pour couper l'herbe devant le bureau du Secrétaire du gouvernement de la Fédération (SGF).

Sandy Gold, une célèbre commentatrice des médias sociaux et partisane du principal parti d'opposition nigérian, le Peoples Democratic Party (PDP), avait ceci à dire :

Flash: Le gouvernement nigérian a finalement adopté MMM pour améliorer la vie des citoyens

Dénoncez des Nigérians corrompus et obtenez 5% du butin récupéré

Le ‘MMM’ (Mouvement Mondial Mavrodi, une sorte de pyramide de Ponzi), mentionné par Sandy Gold est un moyen célèbre pour devenir riche rapidement au Nigeria qui promet 30% de profit sur le capital investi après un cycle de trente jours.

Olusegun, un fervent commentateur politique, a tweeté avec humour :

Si vous avez un papa ou maman de sucre qui n'a pas”desserré la bourse” et que vous ayez des informations crédibles sur comment il ou elle a obtenu sa richesse, envoyez-moi un message direct !

Remi Sonaiya, candidate à la présidentielles lors des élections générales de 2015 au Nigeria, était déçue par les récompenses financières offertes par le système des lanceurs d'alertes et avait les questions suivantes :

1. R. 5% du butin récupéré pour les dénonciateurs. Q: Qu'est-ce qui est censé motiver la dénonciation – le gain monétaire? L'amour de la vérité & de l'équité?

2. Ephésiens 5:11 encourage le lanceur d'alertes : et ne prenez point part aux oeuvres des ténèbres, mais plutôt dénoncez-les. Pourquoi ne le faisons-nous pas ?

3. Must everything bring a monetary reward? How about values like patriotism? Primarily, whistle blowers need protection…

— Remi Sonaiya (@oluremisonaiya) December 22, 2016

3. Tout doit-il rapporter une récompense monétaire ? Qu'en est-il des valeurs comme le patriotisme ? En premier lieu, les dénonciateurs ont besoin de protection …

Jackson Ude, un journaliste nigérian et commentateur politique basé à New York, a tweeté avec une certaine dose de sarcasme :

PMB est sur le point de remplir sa promesse en faisant travailler chaque Nigérian à temps partiel pour l'EFCC, la Police & le DSS pour gagner 5% des fonds pillés!

PMB se réfère au Président réformateur Muhammadu Buhari, EFCC est la Commission des Crimes Economiques et Financiers et DSS est le Département des Services de l'Etat (Sécurité de l'Etat).

M. Ahmed Umara a plaisanté :

5% de commission pour dénoncer des fonds pillés 🤔 les gens vont se mettre à dénoncer leurs oncles 😂

Certains Nigérians comme M. Yunus ont vu le projet comme une entreprise commerciale rentable ne nécessitant aucun investissement:

Bonjour membres de MMM, voici une meilleure façon de gagner de l'argent sans investir un kobo. ……

PMB promet 5% des fonds pillés récupérés aux dénonciateurs.

Le kobo est une unité monétaire égale au centième d'un Naira nigérian.

M. Omojuwa, analyste, influenceur et auto-proclamé gêneur certifié, a estimé que la commission de 5% pour les dénonciateurs pourrait être trop élevée, en fonction de la taille de l'actif ou du butin récupéré. Il a tweeté :

5% c'est trop. Il devrait y avoir un plafond. 5% d'un butin de 10 milliards de Nairas est 500 millions. C'est beaucoup. @officialEFCC devrait obtenir ~ 1% du butin récupéré.

Dans l'ensemble, alors que la plupart des Nigérians sont pessimistes sur la façon dont le schéma sera mis en œuvre, d'autres sont optimistes : il motivera les citoyens ordinaires à révéler une corruption endémique. Après tout, il y a peu d'alternatives satisfaisantes pour le moment.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site