Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Rendre les sources thermales japonaises plus accueillantes pour les personnes LGBT

transgender bath beppu japan

Des personnes s'identifiant comme ‘hommes’ profitent d'un bain accueillant pour les transgenres à Beppu, au Japon. Capture d'écran de NHK / YouTube.

La “capitale thermale” japonaise tente de trouver les moyens pour rendre plus intégrateur l'un des passe-temps les plus populaires du pays pour les personnes qui s'identifient comme LGBT, alors que la plupart des bains publics sont séparés selon un binaire “hommes” ou “femmes”.

Le Rainbow Furoject (‘furoject’ est un mot-valise du mot japonais pour ofuro , ‘bain’, et お 風 呂, projet ‘) est une initiative de la ville de Beppu, située dans la préfecture d'Oita sur l'île japonaise de Kyushu.

Le 1er mai 2018, une quarantaine de personnes, dont des membres de la communauté LGBT et des habitants de Beppu, se sont rassemblés dans une station thermale exploitée par la municipalité pour se baigner et réfléchir ensemble aux moyens de faire bénéficier plus aisément les personnes s'identifiant comme LGBT des sources chaudes au Japon.

Le #RainbowFuroject diffusé tard hier soir sur #TenGoChan (NHK Ten5 ou Channel 1.5) était génial.

Pour aider à répondre à la question “que peut-on faire pour s'assurer que chacun puisse se baigner dans une source thermale ?”, plutôt que de diviser les baigneurs (selon le genre binaire), les participants ont trouvé trois différents critères pour les organiser : le regard “‘extérieur”, la reconnaissance du genre dans les documents d'identité, et la sexualité à laquelle on s'identifie soi-même.

Selon les organisateurs de l'événement, il est difficile pour de nombreux membres de la communauté LGBT, en particulier ceux qui s'identifient comme transgenres, et pas toujours selon le genre binaire masculin / féminin, de profiter facilement du bain communal. Au Japon, les sources thermales et les bains publics sont presque toujours séparés en bains “masculins” et “féminins”, sans la reconnaissance de la fluidité des genres.

Se baigner dans des sources chaudes ou des bains publics est un élément important de la culture japonaise. On estime qu'il y a au moins 27 000 sources chaudes en usage au Japon, et 3 500 qui se trouvent dans la préfecture d'Oita, qui en compte le plus. Les villes thermales comme Beppu, qui abritent de nombreux hôtels pour tous les goûts et tous les budgets, sont des destinations de vacances populaires au Japon depuis au moins mille ans.

De plus, la plupart des municipalités exploitent des bains thermaux publics subventionnés pour permettre aux résidents de se détendre et de faire un plongeon, généralement avec leur famille, leurs amis ou leurs collègues de travail.

Beppu-shi - 別府市

Beppu-shi – 別 府 市” par l'utilisateur de Flickr Thomas. Les panaches de vapeur proviennent des divers hôtels thermaux de la ville. Licence CC BY-NC 2.0.

Beppu dans la préfecture d'Oita, l'une des villes thermales les plus célèbres du Japon, a régulièrement testé différentes stratégies pour attirer les visiteurs, notamment la création d'un parc à thème sur les bains et le lancement d'une campagne de communication sur la natations synchronisée dans les sources chaudes.

Le 1er mai, Furoject LGBT a eu lieu à Kitahama Onsen Termas, une source d'eau chaude exploitée en journée par la ville. L'événement a été couvert par la chaîne spécialisée TenGo, qui fait partie de NHK, la téléviosion publique japonaise, et Oguni Shiro, producteur et chroniqueur de NHK qui a assisté et rapporté l'événement pour Forbes Japan.

Au cours de la journée, des séances de baignade ont été organisées autour de trois thèmes : la façon dont les baigneurs se présentent, quel que soit le genre attribué à la naissance ; selon le genre désigné dans leur identification administrative officielle ; et selon la sexualité à laquelle ils s'identifient.

Le résultat a été que les participants ont eu la chance d'explorer et de comprendre l'expérience qu'avaient les personnes transgenres et non binaires [fr] des bains thermaux au Japon, où les baigneurs doivent généralement choisir de se baigner du côté “masculin” ou “féminin”. Tout au long de la journée, les habitants de Beppu ont eu la chance de partager le bain et de développer des relations avec les membres de la communauté LGBT invités à assister à l'événement.

Le but de la journée était que le groupe trouve des moyens de rendre les bains collectifs au Japon plus inclusifs pour les personnes de tous les genres. Selon Oguni Shiro, sur Forbes, une des idées pour rendre les bains plus favorables aux LGBT est, plutôt que de les séparer selon le binaire “masculin” “féminin”, de diviser les baigneurs selon le groupe sanguin (un concept important au Japon).

D'autres idées incluaient une signalétique de stations thermales “accueillantes pour les LGBT”, à l'instar de certains établissements qui affichent bienvenus les “animaux de compagnie” ou “les personnes tatouées” (les personnes tatouées sont généralement interdites de bains publics au Japon ). Une autre idée est que les stations thermales devraient employer de manière proactive des membres de la communauté LGBT pour aider à rendre le bain plus inclusif.

Occasion d'un échange créatif d'idées, le Furoject du 1er mai a également permis à certains participants de s'adonner au passe-temps japonais par excellence : prendre un bain en public.

Interviewé par NHK, un participant et baigneur, un homme qui avait subi une chirurgie de changement de sexe, a déclaré qu'il ne pouvait généralement aller prendre un bain que très tôt le matin ou tard dans la soirée, quand il y avait moins de gens dans le bain qui pouvaient l'observer.

Un autre participant a déclaré:

「(体女性、心男性の)トランスジェンダーの自分が男湯にはいっても『違和感ないよ』って言ってくれた。広いお風呂に入ったのは13年ぶり。すごく嬉しかった!」

“(En tant qu'homme auquel on a assigné le sexe féminin à la naissance), quand j'ai pris un bain du côté des hommes (à Furoject à Beppu le 1er mai), personne ne se sentait mal à l'aise. C'est la première fois que je suis entré dans un bain communautaire depuis 13 ans. Cela m'a rendu si heureux !”

L'émission TenGo de la NHK sur l'événement peut être visionnée en totalité sur YouTube en suivant ce lien (en japonais seulement), tandis que le vlogueur sur YouTube Kazue-chan a également participé à l'événement et a créé un blog vidéo (également en japonais uniquement).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site