Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Venezuela dans le noir, pour combien de temps ?

Des habitants ont allumé un feu de camp après six heures de coupure d'électricité à Caracas, 7 mars 2019. Photo : Luis Carlos Diaz via Twitter. Utilisée avec autorisation.

Depuis bientôt 24 heures, la plus grande partie du Venezuela est privée d'électricité.

A environ 16:50 heure locale le 7 mars, des coupures d'électricité de grande ampleur dans la capitale Caracas et au moins 22 autres États ont commencé à priver logements, entreprises, administrations et hôpitaux de courant. Le 8 mars en début de matinée, les journalistes et les civils en mesure d'utiliser les données mobiles ont commencé à rapporter en ligne que les générateurs et autres fournitures d'électricité de secours étaient défaillants.

Les responsables du gouvernement aux abois du président Nicolás Maduro affirment que la coupure est le résultat de “sabotages” et parlent de “guerre électrique” perpétrée par le chef de l'opposition Juan Guaidó avec l'appui du gouvernement étasunien. Guaidó a rétorqué que “l'unique sabotage ici est celui de l'usurpateur du peuple vénézuélien”, visant le président Nicolás Maduro, dont les dirigeants de l'opposition disent qu'il a “usurpé” la présidence à travers un processus électoral illégitime.

Les coupures d'électricité n'ont rien d'une nouveauté au Venezuela : au milieu des crises économique, sociale et politique qui engloutissent le pays ces dernières années, les citoyens en subissent de récurrentes. Mais son ampleur et sa durée font la singularité de celle-ci.

Outre laisser les habitants dépourvus d'accès à l'éclairage, à la réfrigération, aux technologies médicales et aux transports alimentés par l'électricité, la panne a aussi précipité une coupure quasi totale des systèmes de communication dans le pays.

Retour aux origines. Dans le quartier autour de chez moi un feu de camp est allumé depuis plus de 6 heures de panne d'électricité.

L'organisme de tests techniques NetBlocks, qui mesure les connexions et les coupures internet dans les pays du monde entier, a publié des résultats de tests montrant que l'activité internet a plongé, et a offert incidemment quelques données concrètes sur l'impact des coupures.

Connectivité de réseau au Venezuela, mars 2019. Image via Netblocks.

Les manifestations publiques et les confrontations entre l'armée loyale à Maduro et les chefs de l'opposition appuyés par les USA surviennent par vagues depuis que Guaidó a ouvertement défié la légitimité de Maduro et s'est déclaré lui-même président sur la base de la constitution.

Lire le dossier spécial de Global Voices sur la crise actuelle au Venezuela

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site