Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Élections présidentielles à Taïwan : Tsai Ing-wen réélue avec un nombre de voix record

Capture d'écran de la diffusion en direct du discours de victoire de Tsai Ing-wen.

Note de l'éditeur : cet article a initialement été écrit par Pei-ju Teng et publié [en] sur le site Hong Kong Free Press, le 11 janvier 2020. Celui-ci a été repris sur Global Voices dans le cadre d'un accord de partage de contenus.

La présidente sortante de Taïwan, Tsai Ing-wen, a remporté l'élection présidentielle avec plus 8,1 millions de voix, un nombre record qui lui a offert une victoire écrasante face à son rival pro-Pékin, Han Kuo-yu.

“Taïwan a montré au monde entier l'importance que nous accordons à notre mode de vie libre et démocratique”, a déclaré Tsai Ing-wen lors d'une conférence de presse, tenue à 21 h le samedi 11 janvier, où elle annonçait sa victoire.

Une foule de sympathisants en liesse, réunis devant le siège du Parti démocratique progressiste (DPP) à Taïpei ont exprimé leur joie lorsque Tsai Ing-wen est montée sur le podium pour s'adresser aux journalistes.

La présidente taïwanaise possédait une large avance sur son principal concurrent Han Kuo-yu, du parti du Kuomintang (KMT), après la clôture du vote samedi à 16 h.

Les résultats finaux montrent que Tsai Ing-wen a reçu 8,17 millions de voix, soit 57 % des suffrages, contre 39 % pour Han Kuo-yu avec 5,52 millions de voix.

Résultats des votes des trois candidats. Via le compte Twitter du site HKFP.

Plus de 14 millions d'électeurs se sont rendus aux urnes, ce qui représente un taux de participation de 74,1 %, soit une augmentation d'environ 8 % par rapport à 2016, mais ce qui reste plus bas que lors des premières élections démocratiques dans le pays.

Sur les 113 sièges du Yuan législatif, le Parti démocrate progressiste a conservé sa majorité avec 61 sièges, même si l'écart s'est légèrement réduit par rapport aux 68 sièges obtenus en 2016. Le Kuomintang a quant à lui gagné trois sièges, passant de 35 à 38.

“La bannière de la démocratie”

Dans ses premières déclarations, la présidente Tsai Ing-wen a remercié ses partisans et les a poussés à mettre de côté leurs différences politiques afin d'accueillir les opposants “sous la bannière de la démocratie” :

I want to once again call upon Beijing authorities to remind them that peace, clarity, democracy and dialogue are key to positive cross-strait interactions and long-term development. I also hope that Beijing authorities understand that democratic Taiwan and our democratically-elected government will not concede to threats and intimidation.

Je souhaiterais une fois de plus rappeler aux autorités de Pékin que la paix, la transparence, la démocratie et le dialogue sont les clés du développement de relations positives et sur le long terme entre les deux rives du détroit. J'espère également que les autorités de Pékin comprennent que Taïwan et son gouvernement démocratiquement élu ne cèderont pas face aux menaces et aux intimidations.

Vers 20h45, Han Kuo-yu a annoncé sa défaite à Kaohsiung – où il est maire – devant une foule de partisans qui ont exprimé leur déception face à la défaite électorale de leur candidat.

“J'ai déjà téléphoné à la présidente Tsai Ing-wen pour la féliciter de sa victoire”, a déclaré Han Kuo-yu. Il a ajouté qu'il n'avait pas fait assez d'efforts lors de sa campagne électorale et qu'il n'était pas parvenu à répondre aux attentes de ses partisans.

Han Kuo-yu a annoncé qu'il retournerait à la municipalité de Kaohsiung lundi prochain pour reprendre ses fonctions de maire. Cependant, il doit également faire face à une pétition, déposée en décembre dernier par des groupes de la société civile et le parti pro-indépendance Taiwan Statebuilding Party, réclamant sa démission.

En réaction aux résultats des élections, le président du KMT, Wu Den-yih, a annoncé [en] sa démission prochaine, ainsi que celle de 11 hauts responsables du KMT, dont les vice-présidents et le Secrétaire général du parti, lors du Comité permanent central du parti qui se tiendra la semaine prochaine.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site