Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pourquoi Donald Trump a la cote au Nigéria

Le président Donald Trump de retour à la Maison Blanche à Washington le 19 août 2018. photo de  Samira Bouaou/The Epoch Times, CC BY 2.0.

[Tous les liens renvoient vers des pages en anglais, ndlt]

Le président des États-Unis d'Amérique, Donald Trump, a un faible taux de popularité à travers le monde pour sa gestion des affaires internationales, mais ce n'est pas le cas dans quelques pays africains tel que le Nigéria.

Selon un sondage effectué récemment par le Pew Research Centre, la plupart des Nigérians croient que Trump “prendra les bonnes décisions dans les affaires internationales”.

Les résultats du sondage de Pew ont été recueillis à partir d'entretiens télephoniques et physiques (en face à face) et menés sous la direction du centre d'analyse et de conseil Gallup, basé à Washington.

En octobre 2019, une analyse des abonnés du compte Twitter de Trump effectuée grâce à l'outil Tweepsmap, a montré que les Nigérians étaient parmi les cinq premiers de la liste.

Sauf si nous voulons vivre dans le déni, [il faut admettre que] Trump jouit d'une grande popularité au Nigéria. Je ne suis pas de ses admirateurs mais à vrai dire il a énormément de soutien ici.

Pourtant, ceci n'explique pas pourquoi Trump est adulé par certains Nigérians.

La romancière nigériane Adaobi Tricia Nwaubani a déclaré lors de son apparition dans l'émission The World, co-produite avec BBC Radio que l'image “d'homme fort” de Trump a fait mouche dans le pays le plus peuplé d'Afrique :

People admire his tough guy image and his bluntness is entertaining. He's weird to Americans. He's strange. He's different from what you've had. But we're used to leaders who speak without restraint, who are verbally abusive when they please. And so, he's not as outlandish to us as he may appear to an American.

Les gens admirent  son image d'homme fort, et son franc-parler est divertissant. Pour les Américains, il est drôle et bizarre. Il est différent de ce qu'ils ont connu auparavant. Mais nous sommes habitués aux dirigeants qui parlent sans retenue, qui sont verbalement agressifs quand cela leur chante. Dans ce sens, il ne nous paraît pas aussi étrange que dans la perception d'un citoyen américain.

L'autre raison est religieuse. Les chrétiens nigérians aiment beaucoup Trump.

Cheta Nwanze, directeur de recherche à SBM Intelligence a déclaré à Global Voices :

I'd like to see exactly WHERE in Nigeria this survey was conducted. I'm willing to bet that it was largely in southern Nigeria, which explains the love of Trump. A lot of his base are evangelical Christians, from whom many Nigerians draw their inspiration.

J'aimerais bien savoir exactement OÙ cette enquête a été menée au Nigéria. Je suis prêt à parier que c'est principaelement au sud du Nigéria, ce qui expliquerait le niveau de popularité de Trump. Les chrétiens évangéliques, qui sont une inspiration pour beaucoup de Nigérians, forment une bonne partie de son électorat.

La population du Nigéria est estimée à 200 millions d'habitants. L'Islam et le Christianisme sont les deux religions principales : les musulmans et les chrétiens représentent respectivement 50% et 48% de l'ensemble des habitants du pays.

La méthodologie du sondage dévoile que l'enquête a été menée par “département local et en fonction d'une classification géopolitique”. Cependant, les États d'Adamawa, Borno, et Yobe au nord-ouest ont été exclus de l'enquête pour des raisons de sécurité.

Le Nigéria compte 774 départements, qui constituent la branche exécutive de gouvernance au niveau local. Il existe aussi six régions géopolitiques : Centre-Nord, Nord-Ouest, Nord-Est, Sud-Sud, Sud-Est et Sud-Ouest.

La position avancée par Nwanze selon laquelle une bonne partie de l'échantillon de l'enquête du Pew Research Center serait issue du Sud du Nigéria n'est pas infondée. Celle-ci révèle en effet que les chrétiens nigérians “ont une opinion plus favorable aux États-Unis (69%) que les musulmans (54%)”.

Après l'assassinat du général iranien Qasem Soleimani par les États-Unis, le chef de la sûreté nationale avait signalé une menace à l'ordre public afin de prévenir d'éventuelles perturbations liées à des “intérets nationaux”.

Le mouvemnt islamique au Nigéria a décrit l'attaque qui avait causé la mort de Soleimani comme une “déclaration de guerre à l'Iran”.

Trump est souvent vu comme “l'un des chefs d’État les plus controversés des temps modernes”. Pourtant, il a clairement la cote auprès de nombreux Nigérians.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site