Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : un outil en ligne pour aider les victimes des incendies

[Ce billet a été d'abord publié sur le blog de Ushahidi. Ushahidi est un outil de cartographie et de suivi de crise en ligne, en logiciel libre, développé au Kenya en 2008 durant une crise politique et qui a depuis été utilisé dans le monde entier pour agréger et visualiser des informations en ligne durant une crise.]

Depuis la semaine dernière, après une vague de chaleur sans précédent, des feux de forêts et incendies continuent à menacer la plus grande partie de l'ouest de la Russie, y compris la région de Moscou. Au moins 40 personnes ont péri, à l'heure de publication, et 77 villes ou villages ont été ravagés, des milliers de personnes sont sans abri et ont tout perdu. Le Président russe Dmitri Medvedev a déclaré l'état d'urgence dans sept régions. Cependant, il semble que les autorités éprouvent des difficultés à coordonner les informations, les opérations et à porter rapidement secours aux victimes.

Les internautes russes, dont les blogueurs de la plateforme de blogs la plus populaire en Russie, LiveJournal, sont très actifs non seulement pour couvrir cette catastrophe, mais aussi pour s'organiser de façon à venir en aide à ceux qui en ont besoin. Une communauté en ligne dédiée, appelée “Pozar_Ru” a été créée pour ceux qui souhaitent aider. Cependant, et contrairement à une crise provoquée par un séisme où les dégâts se produisent en une seule fois, de nouveaux “épicentres” de feux de forêts surgissent presque à chaque heure et concernent un territoire immense. En conséquence, cette situation créé une surcharge d'informations et rend difficile la coordination en ligne de la communauté des bénévoles. Ce qui manquait était une plateforme en ligne qui puissent faciliter la coordination et organiser le flux des informations, et, espérons le, des secours.

Le 31 juillet, j'ai publié sur mon blog un billet intitulé “Les incendies en Russie ont besoin d'Ushahidi”. J'avais écrit sur le rôle qu'à joué l'outil Ushahidi à Haïti et au Chili (après les séismes) et concluait que cette plateforme aurait été encore plus utile pour la situation actuelle en Russie. En quelques heures, le billet a été re-publié par la blogueuse de l'opposition russe Marina Litvinovich et a circulé dans la communauté en ligne Pozar_Ru. Il a soulevé beaucoup d'intérêt pour la plateforme et une discussion en ligne a démarré. Le jour suivant, Alexey Sidorenko, blogueur sur Altz-gamer et responsable du projet RuNet Echo de Global Voices déployait Ushahidi.

Russian-fires.ru

Russian-fires.ru

L'adresse du site hébergeant la plateforme est Russian-fires.ru et le site s'appelle “Russian fire 2010″. Alexey Sidorenko a utilisé la version en russe qui avait été traduite précédemment, durant l'utilisation d'Ushahidi au Kirghizstan. Alexey a également appelé à l'aide des développeurs russes pour développer et adapter la plateforme, via un blog russe connu de technologie Habrahabr. Marina Litvinovich a de son côté lancé un appel aux bénévoles pour rejoindre l'équipe qui gèrera et validera des informations agrégées par la nouvelle version de la plateforme Ushahidi.

L'objectif principal de la plateforme en Russie n'est pas de géolocaliser et de cartographier les incendies, mais avant tout de mettre en relation les citoyens qui ont besoin d'aide et ceux qui souhaitent aider. On peut le voir par la première catégorie de la carte en ligne ( “Les besoins”) dont les sous-catégories sont : besoin d'un abri, besoin de vêtements, besoin de nourriture, besoin d'être évacué, etc.) et par la catégorie-miroir “Je souhaite aider” (sous-catégories : “J'ai des vêtements”; “J'ai un moyen de transport”; “J'ai de la nourriture”; etc.). La carte montre aussi les “centres de secours” et lieux où les personnes qui n'ont plus de maison peuvent passer la nuit.

“Russian Fires 2010″ est le premier déploiement d'Ushahidi en Russie dans cette configuration particulière, et c'est probablement la première fois que les internautes russes se sont tournés vers une plateforme d'agrégation d'informations indépendante. Le projet est en ligne depuis un jour seulement, mais peut déjà compter sur une importante équipe et des dizaines de sources d'informations. Merci de noter qu'il peut y avoir des bugs (un problème d'encodage des polices doit encore être résolu) et d'autres problèmes inhérents aux nouveaux sites, mais l'équipe espère résoudre les problèmes, s'habituer à la plateforme et est ouverte à toute offre d'aide supplémentaire.

Nous ne pouvons pas savoir à l'heure actuelle si cette version d'Ushahidi en Russie sera utile, mais il est déjà clair que la Russie est un pays de choix pour déployer Ushahidi car l'activisme et la solidarité de la communauté des internautes sont très forts. La vitesse à laquelle Ushahidi a été déployé en est une preuve. “Laissez la technologie nous aider à nous aider” est le titre du site “Russian Fires 2010″. Nous espérons que cet appel sera entendu.

Pour toute information, conseil, ou toute proposition d'aide, vous pouvez écrire à   Gregory Asmolov à l'adresse mail gregory [point] asmolov [at] gmail point com ou à  Alexey Sidorenko, sidorenko [point] a [at] gmail [point] com.

Merci, et n'hésitez pas à diffuser cette information et l'adresse du site en Russie.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site