Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : des enfants, des poissons et des chats prient Moubarak de partir

Ce billet fait partie de notre dossier sur l'Egypte

Des enfants, des poissons, et même des chats se sont joints aux Égyptiens pour demander à Moubarak de partir…

Dans cette vidéo sur YouTube, une jeune Égyptien scande les slogans pour demander le départ du président Hosni Moubarak, au pouvoir depuis 30 ans :

http://www.youtube.com/watch?v=dsnPi9Km65A

Sur la place Tahrir, on peut aussi voir des enfants manifester :

http://www.youtube.com/watch?v=XjdDf-eT_KQ

Sur Twitter, Dalia Ziada donne un lien conduisant vers une vidéo d'enfants américains ravis de se joindre à la manifestation sur la place Tahrir et remarque :

حسني مبارك خلى أطفال أمريكا تتكلم عربي وتطالب بإسقاطه http://t.co/SUppl10 #Egypt #Jan25 #Mubarak #Kids #US
Hosni Moubarak arrive à faire parler les enfants américains en arabe, pour demander son départ

Au Japon, Nina, 5 ans, expose la situation en Egypte, après avoir vu des photos dans un journal :

http://www.youtube.com/watch?v=XyYMVbk2zHg

Sur Twitter, Sarah Carr partage cette photo et commente :

Et encore une : السمك يريد اسقاط النظام http://on.fb.me/eGCQs1 Les poissons veulent en finir avec le régime de Moubarak #jan25

Des plongeurs installent un manifeste sous-marin : "Les poissons veulent en finir avec ce régime"

Enfin à Bahreïn,  mes propres chats ont organisé leur manifestation et prient Moubarak de se démettre pour répondre aux vœux de millions d'Égyptiens:

My cat Tiny appeals to Mubarak to step down

Tiny demande à Moubarak de partir

Crédit photo plongeurs: Ahmed Abdelhamid

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site