Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bahreïn : #NickKristof objet de railleries sur Twitter

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur le Bahreïn.

[liens en anglais]

Depuis son arrivée à Bahreïn, le 15 février, Nicholas D. Kristof, chroniqueur au New York Times, s'est joint aux nombreuses voix qui rapportent en direct sur Twitter les événements mouvementés. Si de nombreuses personnes le remercient de ces mise à jour, parfois inquiètes quant à sa sécurité lorsque les tweets s'espacent plus qu'à l'accoutumée, d'autres tentent d’intimider le reporter en l'accusant le plus souvent de mensonges dans des formulations rivalisant de créativité.

Nick KristofDans un flux constant de tweets, @nickkristof a fait part de ce qu'il a vu à Bahreïn au long des derniers jours. Il a fait connaître les témoignages des victimes attaquées par l'armée et les forces de l'ordre. Les tensions sont nombreuses et les médias gouvernementaux racontent le plus souvent une toute autre version des faits. Les utilisateurs de Twitter exprimant des opinions allant à l'encontre l'une de deux partie font souvent l'objet de moqueries.

Voici une brève sélection des tweets étiquetés #nickkristof publiés vendredi soir :

@Madawibander : J'aimerais comprendre ce que #NickKristof retire de ces énormes mensonges. Si vous en avez une idée, faites le moi savoir.

@mDoseri : Que ceux qui haïssent #NickKristof lèvent la main. *Les deux mains levées*

@TalhaOfficial : ha ha ha RT @nickkristof Mon dieu, je viens de lire des tweets rapportant que j'avais reçu une balle dans la nuque à #Bahreïn. Je vous confirme que je vais très bien.

@iCallBS_BRN : #NickKristof est probablement en train de pleurer dans un coin en ce moment.

Il y en a de nombreux autres et des bien pires. Au petit matin, tout cela s'est arrêté lorsque les gens se sont peu à peu déconnectés, remerciant tout le monde pour les rires causés par l'humour et la satire étiquetés #nickkristof.

@Noonieee: Une pétition a été créée pour rapporter  au rédacteur en chef du New York Times le manque d'objectivité de #NickKristof http://www.petitionspot.com/petitions/NickKristoff

Hassan Al Bash, étudiant bahreïni vivant à Londres, a lancé une pétition en ligne contre Nicholas Kristof en expliquant la cause de sa frustration à l'encontre du journaliste. La pétition, signée par 64 personnes au moment de rédiger ce billet, accuse Nicholas Kristof de partis pris dans sa couverture des événements et d'avoir publié des informations non confirmées faisant état de la présence de l'armée saoudienne à Bahreïn.

Il n'y a aucun problème de haïne sectaire. Les citoyens ne voulaient pas renverser le gouvernement. Ils manifestaient pacifiquement pour réclamer une réforme, mais Nicholas Kristof a comparé la situation aux récents événements ayant marqué la Tunisie et l'Égypte. Il n'a mentionné à aucun moment les opinions contraires. Il n'a pas observé objectivement la situation et découvert que chaque partie était dans le faux.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site