Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Argentine : La nationalisation de la compagnie pétrolière YPF-Repsol, vue d'Argentine

[Liens en espagnol et en français] L'annonce de la nationalisation de la compagnie pétrolière YPF, sous contrôle de l'entreprise espagnole Repsol, par la prise de contrôle de  51% des actions par l'Etat argentin a suscité de nombreuses réactions sur la blogosphère en Argentine. En général, et comme il arrive souvent à propos d'autres sujets en Argentine, l'opinion est divisée entre les sympathisants et les opposants au gouvernement de Cristina Fernández de Kirchner.

Sur ArtePolítica, un blog sympathisant de Kirchner, Sebastian affirme que “Repsol-YPF a toujours été une honte“. Il précise :

Le modèle Petrobras [entreprise énergétique brésilienne semi-publique] semble à priori le plus approprié : société d'économie mixte, une partie du capital en bourse, gestion très professionnelle, et contrôle actionnaire majoritaire de la part de l'Etat central et des provinces pétrolières.

IndiePolitik présente une sélection de citations d'hommes politiques et de journalistes qui se sont opposés à la mesure, sous un angle cependant ironique, à partir de la question suivante :

Comment peut-on douter du fait que l'expropriation d'YPF soit une mesure à la fois historique et légitime, si ceux qui s'y opposent sont le FMI, Macri, Carrió, La Nación, la UCR dependiente, De Narváez et Clarín?

Le blog Agenda Digital, de l'agence d'information officielle Telam, propose un résumé des réactions sur Twitter.

Sur Saber Leyes no es Saber Derecho, sont analysées certaines conséquences de la nationalisation, en particulier à partir de la lecture du projet de loi envoyé par la Présidente au Congrès et actuellement en débat.

Photo de Christian Córdova, sur Flickr, utilisée sous licence. Atribution 2.0 Genérica (CC BY 2.0)

Economía Posible souligne que sous les gouvernements Kirchner la production a connu une forte baisse, et pose la question : “Les mêmes responsables des politiques énergétiques des neuf dernières années disent qu'ils vont nous “sauver”, qu'en pensez-vous ?”

Sur les blogs liés à l’Union Civique Radicale, traditionnel parti politique argentin aujourd'hui dans l'opposition, Hernán Haynes démontre que la nationalisation d'YPF est contraire à la Constitution argentine.

Sur Comunicación Ambiental Eduardo Soler se demande pourquoi l'annonce de la nationalisation n'a pas fait davantage référence aux énergies renouvelables, et si on a parlé de “pétrole non conventionnel”, dont l'extraction requiert des technologies plus complexes.

Enfin, au-delà de la nationalisation d'YPF en Argentine, sur La Vaca.org on analyse la situation dans le cadre de changements dans le système économique mondial, à partir de la montée en puissance de la Chine et des pays en voie de développement.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site