Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Syrie: Un caricaturiste détenu pour avoir critiqué Assad

Les dessinateurs syriens qui osent représenter le personnage de Bachar Al-Assad le paient cher. Déjà le 25 Août 2011, Ali Ferzat, le célèbre caricaturiste de 60 ans avait été traîné par terre et battu par trois hommes masqués, qui lui sont allés jusqu’à lui casser les mains.

“Libérez Akram Rslan.” Source:ArabCartoon

 

 

 

 

 

Akram Rslan, est un autre caricaturiste syrien qui travaille dans le journal proche du pouvoir Fedaa [en arabe]. Il a été arrêté le 2 octobre dernier, après avoir publié une caricature critiquant le président syrien, tel que rapporté par l’auteur du blog The-Syrian  [en arabe] :

كان من الغريب بقائه خارج أقبية الأمن، رغم أنه استمر في نقد النظام و قمعه، و وصل إلى شخص الرئيس، وهو لم يتخفّى وبقي في سكنه وفي وظيفته، في جريدة الفداء الرسمية، التي تصدر في حمـاة. مؤخراً ؛ فقد النظام صبره و قام باعتقاله من مكان وظيفته، يوم الاثنين 2/10/2012، ولا يوجد أي معلومات عنه

Ce n'était qu'une question de temps avant que [Rslan] ne soit arrêté, étant donné qu'il continuait à critiquer le régime et son oppression, allant même jusqu'à attaquer le président lui-même. En plus, il  ne s’en cachait pas. Il a continué à vivre dans sa maison et a conservé son emploi dans le journal Fedaa basé à Hama. Le régime a fini par perdre patience et il a été arrêté à son lieu de travail le lundi 2 octobre 2012. Depuis lors, on est sans nouvelles delui.

Le blogueur publie aussi la biographie du dessinateur et quelques unes de ses œuvres, incluant le dessin soupçonné d'être à l’origine de son arrestation (voir ci-dessous). La caricature en question illustre un slogan tristement célèbre souvent scandé par les sbires d'Assad, les “Chabiha», qui affirment préférer que le pays s’embrase plutôt que de quitter le pouvoir :

أكرم رسلان، 1974، صوران–حمـاة، خريج الآداب 1996، و للأسف الكثير الكثير، من جنود ثورتنا، يفضلون النضال بعيداً عن الضجة و الأضواء و نجهلهم قبل الاعتقال أو الاستشهاد!! الحريـة لـ الفنان أكرم والتالي عينة من آخر أعماله، علماً أنّ الصورة الأولى هيَ سبب اعتقاله

Akram Rslan, né en 1974 à Soran-Hama, est titulaire d’un diplôme universitaire en  littérature de 1996. Il est l'un de ces nombreux révolutionnaires syriens qui préfèrent se battre loin des médias et des feux de projecteurs ; et sur qui nous savons peu de choses jusqu'à ce qu'ils soient arrêtés ou martyrisés. Libérez l'artiste [Rslan] Akram. Voici une sélection de ses travaux incluant la caricature (la toute première) à l’origine de son arrestation.

 

“Assad au pouvoir, sinon le pays s’embrase” par Akram Rslan

.

 

 

 

 

Le Doha Center for Media Freedom [en anglais] a d’ailleurs condamné la détention de ce caricaturiste en publiant un communiqué dont voici un extrait :

Le centre demande aux autorités syriennes de libérer immédiatement Rslan et de mettre un terme à ce perpétuel acharnement sur les journalistes et autres opposants au régime Assad. Le gouvernement doit fournir davantage d’efforts pour protéger les hommes de médias et s’assurer qu’ils ne subissent pas d'intimidation, de harcèlement ou ne soient pas détenus pour des motifs en rapport avec la pratique de leur métier.

Le site ArabCartoon a également condamné l'arrestation.

Une campagne pour réclamer la libération d’Akram Rslan a été lancé sur Youtube sous le slogan : «Libérez Akram Rslan »

.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site