Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“Ils ont tué l'Aïd en Irak”

91 personnes ont été tuées et 323 blessées lors d'une vague de 17 attentats distincts en Irak durant la même soirée.

Les attentats ont eu lieu dans des marchés, des restaurants et des cafés,attisant la vague actuelle de fanastisme en Irak. Selon un article de la  BBC, ce mois a été  “le Ramadan le plus meurtrier depuis des années, avec plus de 670 personnes tuées.” Le New York Times cite les Nations Unies, qui ont rendue publique une autre liste de chiffres :  “1.057 Irakiens ont été tués et  2.326 blessés durant des attentats en juillet, le bilan mensuel le plus lourd depuis 2008.”

La journaliste d'Al Jazeera Rawya Rageh ne trouve plus les mots. Elle a tweeté :

 

Plus de mots. Le nombre de morts en #Iraq est de 91… 323 blessés.

Une heure auparavant seulement, elle avait tweeté :

 

Voilà ce que les Irakiens reçoivent pour le dernier jour de l'Aid : 13 explosions, 67 personnes tuées, 218 blessées. Est-ce que cela prendra un jour fin ? #irak

Les fêtes de l'Aid clôturent le mois du Ramadan et sont habituellement un temps pour les réunions familiales. Pas pour les Irakiens, et pas non plus pour de nombreux Arabes, déplore un Irakien de Londres, le chercheur Hayder al-Khoei :

Dans mon pays, l'Aïd est mort.

Dans un autre tweet, il ajoute :

 

On pourrait croire que attentat après attentat à la voiture piégée forceraient les responsables irakiens de la sécurité à remplacer les baguettes magiques. Quand est-ce que assez devient plus qu'assez ?

Le chef du bureau de l'AFP en Irak, Prashant Rao, a publié une photo du tableau blanc dans son bureau, avec le nombre de voitures piégées, de morts, de blessés. Il remarque :

C'est en train de devenir un spectacle trop familier dans le bureau de l'AFP à Bagdad. pic.twitter.com/dJZii67X1B

Il fait une liste des lieux où des bombes ont explosé à Bagdad :

 

@AFP suit les attentats à la voiture piégée dans les quartiers de Husseinyah, Shaab, Kadhimiyah, Bagdad Jadidah, Amil, Dura, Saidiyah, et al-Diyata de Bagdad.

Et ailleurs en Irak :

 

Les attentats aujourd'hui à Bagdad, Tuz Khurmatu, Hilla, Neel (près de Hilla), Oaiyarah, et Al-Jadaa (sud de Mossoul), 41 morts, 176 blessés

L'amplitude de ces attentats a choqué les médias sociaux. A Barhein, le blogueur Ali Al Saeed exprime son dégoût :

 

Le carnage fou des fanatiques continue en #Irak, et pas un seul leader arabe pour le dénoncer. Dégoûtant.

Depuis la France, Ammoun est aussi choquée par l'indifférence qui entoure ce qui se passe ne Irak. Après avoir partagé les premiers liens sur ce qui se passait en Irak, elle s'adresse à ses abonnés sur Twitter :

Oui, j'inonde votre timeline avec des nouvelles d’Irak, parce que personne d'autre ne le fera. Si ça ne vous plait pas, unfollowez moi, et portez-le sur la conscience.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site