Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un grimpeur risque-tout ukrainien reconnaît avoir peint l'étoile de Moscou aux couleurs de l'Ukraine

Ukrainian Mustang Wanted, who has become an Internet celebrity for his high-altitude stunts around the world, admitted to painting the star in Moscow. Image from Mustang Wanted on Facebook.

L'Ukrainien Mustang Wanted, devenu une célébrité d'Internet pour ses exploits en altitude à travers le monde, a reconnu avoir peint l'étoile à Moscou. Image : Mustang Wanted sur Facebook.

L'histoire de la révolution de couleur de la Russie en forme d'étoile au sommet d'un des gratte-ciels des Sept Soeurs à Moscou connaît un rebondissement : un célèbre escaladeur de tours et bâtiments ukrainien au surnom de Mustang Wanted est sorti de l'ombre pour reconnaître que c'est à lui qu'on doit la couleur jaune et bleue toute fraîche de l'étoile de même que le drapeau ukrainien flottant à côté.

Vive l'Ukraine! #SauvezSavtchenko

Mustang Wanted (Grigori dans la vraie vie) aurait contacté la chaîne d'information Russian LifeNews à  qui il aurait vendu sa vidéo et photo prouvant son escalade du bâtiment. Malgré l'accord de cette télévision d'acheter le document pour avoir l'exclusivité du scoop, quelques heures plus tard Mustang publiait une des photos sur sa page Facebook à la vue de tous (aucune vidéo n'a toutefois encore été mise en ligne, même si HromadskeTV a livré quelques autres images). Il a aussi joint une explication détaillée dans laquelle il reconnaissait son acte.

Screenshot of the photo proof from Mustang Wanted's Facebook page.

Capture d'écran de la preuve photographique sur la page Facebook de Mustang Wanted.

Я и есть тот самый человек, который в порыве искренних патриотических чувств забрался на крышу высотки на Котельнической набережной, и перекрасил украшающую ее звезду в цвета нашего родного украинского флага, а затем там же поднял флаг независимой Украины, о чем у меня имеются фото и видео доказательства.

C'est moi l'individu qui, dans un élan de sentiments patriotiques sincères ai grimpé sur le toit du gratte-ciel quai Kotelnitcheskaïa et repeint l'étoile qui l'orne aux couleurs de notre cher drapeau ukrainian. J'ai ensuite aussi hissé le drapeau de l'Ukraine indépendante, ce dont j'ai la preuve par photo et vidéo.

LifeNews, furieux de perdre l'exclusivité de la nouvelle, a dit vouloir faire rembourser Mustang, selon son directeur Aram Gabrelyan sur Twitter.

Aram Achotovitch a bien acheté vidéo et photos. Seulement le Mustang a menti comme un arracheur de dents et publié sur Facebook ce qu'il avait vendu en exclusivité.

Il nous le paiera au décuple.

Dans son billet de Facebook Mustang Wanted a reconnu être le contrevenant et a demandé la remise en liberté des quatre personnes retenues sur des charges de hooliganisme. Il s'est aussi dit prêt à prendre leur place devant la justice russe, mais seulement si la Russie acceptait de libérer la pilote Nadia Savtchenko, qui, écrit Mustang, est “innocente.”

Признаю себя виновным в «хулиганстве» и готов предстать перед этим самым судом в обмен на освобождение прекрасной смелой украинской девушки – Надежды Савченко.

Она точно ни в чем невиновна, а я-то хоть звезду покрасил

Je me reconnais coupable de “hooliganisme” et suis prêt à comparaître devant le même tribunal en échange de la libération de la merveilleuse et courageuse fille ukrainienne Nadejda Savtchenko.

Elle n'est coupable d'absolument rien, moi j'ai au moins peint l'étoile.

On ignore encore ce que les autorités russes feront de cette choquante révélation, et si les quatre suspects, aux arrêts domiciliaires, seront remis en liberté. Ce qui est sûr, c'est que l'affaire de l'étoile repeinte n'est pas terminée. Elle ne fait que se corser.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site