Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Dix mots quechua d'usage quotidien en espagnol et dans d'autres langues

1351503859_5bc6ce377b_z

Image de elisa la sur Flickr. Utilisée sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 2.0 Generic (CC BY-NC-SA 2.0)

Le quechua, langue de l’empire Inca, a été pendant presque 500 ans au contact du castillan (langue de l'empire de Charles Quint), il est donc logique que les deux langues se soient influencées. Le plus remarquable, en dehors des tournures de phrases quechua qui transparaissent dans le castillan des autochtones bilingues, ce sont les mots d'emprunt. Ainsi dans le quechua parlé au quotidien, on retrouve beaucoup de mots d'origine castillane, et le contraire se produit également, mais bien souvent on l'ignore.

En dehors des mots qui désignent des animaux ou produits agricoles originaires du Pérou et qui se sont incorporés au castillan avec de légères modifications comme  llama, guanaco ou vicuña (lama, guanaco ou vigogne) pour ne parler que des camélidés sud-américains, ou bien papa, quinua, palta ou lúcuma, si l'on veut parler des produits agricoles d'origine péruvienne, il y a bien d'autres mots dont on imagine même pas l'origine quechua.

En voici une liste informelle et non exhaustive.

1 – Cancha.

Arruabarrena en @SoloBocaRadio “El hincha de Boca tiene que verse reflejado en la cancha por el equipo”. pic.twitter.com/w7xf9c3mjE

— SECTOR BOSTERO (@SectorBostero) March 12, 2015

Le fan de Boca doit s'imaginer être sur le terrain avec l'équipe

Ce mot qui vient du quechua  kancha, est utilisé dans pratiquement toute l'Amérique du Sud hispanophone et désigne l'endroit où se déroule un match de football. Mais il a également d'autres significations plus locales, par exemple le maïs grillé est aussi appelé cancha o canchita.

2 – Poncho.

Plus, it's impossible to be unhappy in a poncho… http://t.co/bk2c4aWUgNpic.twitter.com/PWVoUHkuBa

En plus, il est impossible d'être triste sous un poncho
— Salt Lake Comic Con (@slcomiccon) March 12, 2015

Ce mot est d'utilisation quasi mondiale, mais la RAE (Académie royale espagnole) ne reconnait pas son origine quechua. Pourtant le vocable quechua “punchu” a la même signification, c'est pour cela que, sauf élément nouveau, nous l'admettons sur cette liste. Il a, de plus, un sens bien précis dans une expression courante dans beaucoup de pays sud-américains : “No dejarse pisar el poncho” (Ne pas se laisser piétiner le poncho…), “ne pas se laisser humilier ou intimider”.

3 – Cura

El cura del fin del mundo: da misa en la Antártida http://t.co/RIlXfkw583pic.twitter.com/Rizt93JhEi

Le curé du bout du monde fait une messe en Antarctique
— Clarín.com (@clarincom) March 6, 2015

Le mot “cura” (curé) est utilisé couramment pour désigner un prêtre. Son usage est commun dans toute l'amérique latine de langue castillane, mais son origine serait le mot quechua kuraka ou kuraq, terme utilisé pour désigner le chef d'une comunauté dans l'empire inca. L'expression  “fils de curé” considérée souvent comme une insulte dans le sens où elle fait référence à une condition de batard, est aussi utilisée dans certains endroits de façon sarcastique pour désigner des personnes qui s'en sont sorties “par le haut”.

4 – Gaucho

Meat Feast Gaucho Style @gauchogroup#steak#Richmondpic.twitter.com/QNGNRNBLJ1

Festin de viande à la mode gaucho
— Gaucho Richmond (@GauchoRichmond) March 11, 2015

Dans  pratiquement le monde entier on désigne par le mot “gaucho”, le “cowboy” des pampas argentines, et on le considère comme un mot argentin. Et pourtant son origine la plus probable est le mot quechua “wakcha” qui a le sens d'orphelin, même origine pour le terme péruvien “huacho” qui signifie solitaire. (Note du traducteur : au Chili on parle de “Huasso” prononcé gouasso…avec le sens de “cowboy”)

5 – Morocho

#ComoCuesta entender que nadie pregunte por este morocho. ¿Querés conocerlo? Visitanos: http://t.co/2IGnAa30xKpic.twitter.com/JhqxfVmHVL

Personne ne s'intéresse à ce “morocho”.Tu veux le connaître?Viens sur le site!
— El paraíso felino (@elparaisofelino) March 10, 2015

Du quechua muruch'u, qui désigne une variété de maïs aux grains très durs, son sens le plus commun est “personne à la peau sombre”, mais dans certains pays, on l'utilise pour parler de gens qui ont la peau blanche et les cheveux noirs. Par extension, on l'applique aussi à des animaux à peau noire. En Equateur le “morocho” est une délicieuse boisson fort épaisse.

6 – Chacra.

Intendencia y Fac Veterinaria avanzando en proyecto de Hospital Veterinario en chacra d Brío Uruguay pic.twitter.com/KE0AXu9quy

Intendance et faculté vétérinaire associée au projet d'hôpital vétérinaire de la “chacra” (ferme) de Brio en Uruguay
— enzo squillace (@SquillaceEnzo) March 11, 2015

Dans beaucoup de pays sud-américains, on utilise le mot chacra pour parler d'une grange, une maison entourée de champs cultivés, une ferme tout simplement. Il provient du quechua chakra ou chajra désignant une petite parcelle de terre cultivée. Dans le parler péruvien, qualifier quelque chose de “chacra” veut dire qu'elle est mal faite.

7 – Chullo

#beGood#beyondBeanie When you buy a bB, you make this a better world for children in need. http://t.co/Q3uA7Ls38Opic.twitter.com/FAKqvP3qGb
— beyondBeanieUSRep (@beyondBeanieUS) March 11, 2015

Quand vous achetez un bB, vous rendez le monde meilleur pour des enfants dans le besoin.

Cet élément vestimentaire, que certains artistes utilisent pour se donner une touche exotique, est d'origine péruvienne, et le mot est évidemment d'origine quechua. Il dérive du terme  ch'ullu qui désigne un bonnet traditionnel à oreillettes en laine d'alpaga.

8 – Carpa

Carpa informativa ahir a Vallmoll. Bon ambien i bona companyia. #Podempic.twitter.com/ud19PWFSZL

Chapiteau d'information hier à Vallmoll. Bonne ambiance et bonne compagnie
— Cercle Podem Valls (@podemvalls) March 2, 2015

En Amérique latine et en Espagne (y compris en Catalogne), une tente de campagne porte aussi le nom de carpa, le grand chapiteau d'un cirque est aussi une “carpa” . Karpa est le mot quechua à l'origine de ce nom. Il existe aussi un usage très familier dans quelques pays sud américains. L'expression: estar carpa (être comme un chapiteau de cirque).

9 – Pucho

C'est comme ça qu'on étudie… #Pucho y #CocaCola#Actitudpic.twitter.com/k7ZC568Cj0

— Mariano Bruzzone (@marianobruzzone) March 1, 2015

Ce petit mot qui vient du quechua: “puchu“, il est utilisé habituellement pour les mégots de cigarettes ou les cigares à moitié fumés, néanmoins on l'utilise aussi par extension dans quelques pays pour la cigarette complète. Dans d'autres il fait partie de l'expression : “sobre el pucho” qui signifie “immédiatement, à l'instant! “

10 – Guano

Bat guano carries the fungus Histoplasma capsulatum which can infect the brain making you psychotic. pic.twitter.com/6kgL2yHQG5

Le guano renferme un champignon appelé Histoplasma capsulatum susceptible d'infecter le cerveau humain
— Howard Farran DDS (@HowardFarran) March 13, 2015

Un terme utilisé à l'origine pour désigner les excréments des oiseaux marins utilisés comme engrais, vient du quechua wánu, par extension on l'utilise également pour désigner les excréments d'autres animaux. Son usage est plus répandu qu'on pourrait le croire.

Allez le quechua !

PS – Aucun linguiste n'a été maltraité pendant la rédaction de ce post…

Autres posts sur le quechua:

Chercher du quechua sur internet
Cinq applications, podcasts et blogs gratuits pour apprendre le quechua
T’ikray, poésie de Jorge Vargas Prado
Lenguas: Tweeter et parler en quechua
Perú y el #RetoDeLasLenguas

Post publié à l'origine sur le blog Globalizado.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site