Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Israéliens multiplient les témoignages de solidarité avec la communauté LGBTQ après le massacre d'Orlando

In solidarity with the city of #Orlando (photo by @idanscohen)

A photo posted by @telaviv on

Au petit matin du dimanche 12 juin, les autorités américaines annonçaient qu'Omar Mateen était entré dans une boîte de nuit gay d'Orlando en Floride et y avait ouvert le feu dans l'assistance compacte, tuant 49 personnes et en blessant 53 autres, la plus grande fusillade de masse de l'histoire des Etats-Unis.

Les Israéliens ont aussitôt réagi par un déferlement d'amour et de soutiens. Une solidarité exprimée quelques jours à peine après la fusillade commise par deux tueurs au Marché Sarona de Tel Aviv qui a fait quatre morts et dix-huit blessés.

Avi Blecherman a publié des photos de la foule rassemblée à Tel Aviv, la capitale culturelle d'Israël, avec des feuilles disant “Non à la LGBTQ-phobie”, “Non à l'Islamophobie,” et “Les vies LGBTQ comptent” [NdT ”LGBTQ lives matter”, repris du mouvement et slogan “Black Lives Matter“].

LGBTQ est l'acronyme pour lesbiennes, gay, bisexuels, transgenres et queer.

A Tel Aviv en ce moment : Les vies LGBTQ comptent. Nous sommes tous Orlando. Non à la LGBTQ-phobie. Non à l'Islamophobie.

D'innombrables citoyens et résidents israéliens ont posté des photos de l'Hôtel de Ville de Tel Aviv, illuminée en signe de solidarité avec la communauté LGBTQ, avec trois variations : la bannière étoilée américaine, l'arc-en-ciel des fiertés de la communauté gay, et l'étoile de David bleue sur fond blanc d'Israël.

Le maire de Tel Aviv Ron Huldai a tweeté de son compte officiel :

En solidarité avec Orlando, l'Hôtel de Ville de Tel Aviv est illuminé aux couleurs des USA et de la communauté LGBTQ

Ce tweet en était à 2.000 retweets et 2.900 j'aime à l'écriture du présent article, mais les photos publiées individuellement à partir de smartphones se sont aussi multipliées, décentralisant l'image à travers les plates-formes de médias sociaux d'Israël.

On peut voir ici une vidéo des illuminations de l'Hôtel de Ville de Tel Aviv :

Le Maire Huldai a publié 11 tweets depuis l'ouverture de son compte le 2 juin 2016. Après son message d'ouverture, son premier tweet officiel était en l'honneur de la gay-pride de Tel Aviv, marqué #LoveWins [L'amour vainqueur] :

Je suis fier d'ouvrir la parade 2016 de Tel-Aviv. L'amour vainqueur

Une réputation de tolérance

Il ne faut pas oublier que Tel Aviv est classé une des “villes les plus gay-friendly du monde”, citée comme “la capitale gay du Moyen-Orient” et “la ville la plus gay de la Terre”. Elle accueille une des plus grandes parades mondiales de la gay pride, qui a compté 200.000 participants cette année.

Si les couples de même sexe ne peuvent pas se marier légalement en Israël — le mariage est sous la juridiction rigide des tribunaux religieux — les mariages de même sexe contractés à l'étranger sont reconnus par la loi. D'autres signes d'acceptation sont la possibilité pour des parents gays d'adopter des enfants, et les soldats ouvertement gays qui servent dans l'armée.

Comme une multitude d'autres pays à travers le monde où la culture gay est reconnue dans les milieux culturels des centres urbains, mais rencontre une tolérance limitée ailleurs, l'acceptation sociale pour les expressions de la sexualité est limitée hors de Tel Aviv. Le conservatisme religieux et culturel, ainsi que la faible visibilité sociale entretiennent les préjugés contre la communauté LGBTQ.

Talleen Abu Hanna was crowned the first Miss Trans Israel in June 2016. (Official photo via contest's Facebook page.)

Talleen Abu Hanna a été couronnée première Miss Trans Israël en juin 2016. Crédit photo : Yariv Fein and Guy Kushi, via la page Facebook officielle du concours.

Pourtant l'ouverture aux thèmes de l'homosexualité se développe depuis dix ans dans la sphère publique. Le professeur Uzi Even est devenu en 2002 le premier député ouvertement gay à la Knesset (le parlement israélien), suivi par le journaliste Nitzan Horowitz, entré à la Knesset en 2009. Tous deux sont membres du parti de gauche Meretz. Horowitz a aussi été candidat à la mairie de Tel Aviv en 2008 (il a perdu face à M. Huldai, cité plus haut), ce qui aurait fait de lui le premier maire gay déclaré du Moyen-Orient.

En 1994, l'Israélienne Dana International, une artiste transgenre homme devenue femme, a obtenu le titre de “Chanteuse de l'année” puis a remporté en 1998 le concours Eurovision de la chanson avec “Diva.” Enfin, 2016 a vu le couronnement de Miss Trans Tel Aviv, dont la première lauréate, Talleen Abu Hanna, est une catholique arabe, née et élevée à Nazareth. (Son portrait vidéo peut-être vu ici, en hébreu avec sous-titres anglais)

Elizabeth Tsurkov est une militante des droits humains dont la voix porte dans tous les médias sociaux d'Israël, et une contributrice de Global Voices. Elle a relevé que le conseil municipal de Tel Aviv comprend un nombre inhabituellement élevé de membres LGBTQ :

Le bâtiment de la municipalité de Tel Aviv ce soir. Plus de 10 % du conseil municipal est membre de la communauté LGBTQ

Tandis que The Camel's Nose [Le Nez du Chameau], qui publie régulièrement sur Israël et le Moyen-Orient, a écarté l'idée que la solidarité de Tel Aviv soit une concession au “pinkwashing” — un terme des critiques qui avancent que la promotion par Israël des droits des homosexuels sert à détourner l'attention d'autres sujets polémiques.

La réaction israélienne à l'attaque d'Orlando devrait mettre fortement en doute la validité de l'allégation de “pinkwashing”

‘Toujours la peur de ceux qui sont différents’

L'identification musulmane d'Omar Mateen a amené sur les médias sociaux israéliens beaucoup de remarques sur les opinions des islamistes traditionnels sur la communauté LGBTQ. Hen Mazzig, directeur pédagogique de l'influent lobby pro-Israël Stand With Us, a ainsi cité un sondage de 2013 du Pew Research ayant trouvé un “rejet largement répandu dans les pays à prédominance musulmane et en Afrique, tout comme dans des parties de l'Asie et en Russie”.

Dans ce sondage, Israël était en tête du Moyen-Orient pour l'acceptation, avec 40% des sondés disant que la société devait accepter l'homosexualité contre 47% de refus. Pendant ce temps, 97% en Jordanie, 95% en Egypte, 94% en Tunisie, 93% dans les territoires palestiniens occupés, 80% au Liban et 78% en Turquie opinaient que la société ne devait pas accepter l'homosexualité.

En comparaison, aux USA, 60% des sondés ont répondu “oui” à la question de l'acceptation sociale, et 33%, “non”.

D'autres ont refusé la polarisation sur la religion. Dahlia Scheindlin, une consultante politique spécialiste de l'analyse stratégique de l'opinion publique, a eu cette remarque :

Vous qui vous repaissez de la causalité avec l'islam : où est votre humanité pour les Américains tués chaque jour dans des fusillades de masse ? Si vous n'en avez aucune, taisez-vous un point c'est tout

Ecrivant pour le magazine indépendant +972 un article titré “Straight Terrorism” [Terrorisme hétéro], Yael Marom et Ma'ayan Dak soutiennent :

Peu importe que le meurtrier d'Orlando soit juif, chrétien ou musulman — les mêmes crimes haineux continuent à nous [la communauté LGBTQ] viser encore et toujours, dans le monde entier… Nous n'allons pas nous occuper de l'origine ethnique du meurtrier d'Orlando, ni de la question de l'EI ou de savoir s'il a fréquenté des sites internet islamistes extrémistes avant d'aller massacrer un club rempli de LGBTQ. Peu importe quelle religion au juste l'a fait nous haïr à mort. Tantôt c'est le christianisme, tantôt c'est les extrémistes radicaux juifs, tantôt c'est l'islam. C'est toujours la peur de ceux qui sont différents, de ceux qui défient l'ordre existant.

En conclusion, Rena Bunder Rossner a évoqué les “cercles d'influences” d'où résonneront ces pertes tragiques :

50 personnes ???? Et chacune avec une famille, des amis, et des cercles et des cercles d'influences et d'avenir… Mon coeur est brisé.

Pour honorer ceux qui ont péri, veuillez vous référer à la liste de noms de la ville d'Orlando, complétée à mesure que les victimes sont identifiées.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site