Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Ghanéens exigent de CNN de rectifier sa fausse représentation de leur pays

Un supermarché à Accra, Ghana. Image Creative Commons publiée par l'utilisateur de Flickr Michael Sean Gallagher.

Un supermarché à Accra, Ghana. Image Creative Commons publiée par l'utilisateur de Flickr Michael Sean Gallagher.

Après une élection réussie et pacifique le 7 décembre, Twitter a été inondé dimanche décembre de messages de Ghanéens disant qu'ils avaient assisté à une messe à l'église pour rendre grâce à Dieu pour l'issue claire ou pour célébrer avec le parti gagnant.

Cependant, un tweet du journaliste sportif ghanéen Gary Al-Smith (@garyalsmith) a apporté une note bien différente. Il a publié une capture d'écran d'une partie d'un reportage de la chaîne américaine de télévision CNN sur l'élection au Ghana dans lequel le pays a été présenté comme souffrant de pénuries alimentaires. Dans un tweet à ses plus de 166.000 fans, en utilisant le hashtag #CNNGetItRight (CNN rectifiez), il a dit:

Hmm @ CNN, je ne savais pas que les Ghanéens “faisaient de longues queues pour obtenir des produits” ou “luttent pour obtenir de la nourriture”. Et je vis ici.

Gary Al-Smith a été déçu que l'article de CNN ne donne pas une vraie image de l'économie du Ghana. Dans le deuxième paragraphe de l'article, on lit, en référence au président élu Nana Akufo-Addo :

L'économie nationale sera le principal défi du Président Akufo-Addo. Des réserves de pétrole ont été découvertes au large des côtes du Ghana en 2007, mais les Ghanéens luttent pour se nourrir et satisfaire leurs besoins quotidiens. Les pannes de courant sont monnaie courante et les citoyens font souvent la queue pour s'approvisionner.

L'article déforme la réalité concernant le Ghana. Les Ghanéens ne luttent généralement pas pour avoir de quoi manger et les services quotidiens, et ils ont accès à suffisamment de nourriture et de ressources. S'il arrive de voir des queues ces jours-ci, ce pourrait être pour l'achat d'une délicatesse locale appelée “Waakye”, un plat très populaire fait de riz mélangé à des haricots – mais la longue file d'attente est un signe de la qualité du Waakye,pPas celui d'une pénurie alimentaire critique.

Dans le passé, il y a eu des problèmes liés à l'accès à l'électricité en raison d'une crise énergétique, mais actuellement, les Ghanéens en ont et ne subissent plus de pannes de courant comme le prétend CNN.

Le tweet de M. Gary a suscité beaucoup de colère contre CNN parmi les Ghanéens, et nombre d'entre eux ont répondu en ridiculisant la chaine pour son reportage inexact. D’ autres journalistes ghanéens, comme Nana Ama Agyemang (@JustNanaAma) de Citi FM, ont tweeté:

Quel traitement paresseux d'un sujet fantastique par @CNN. Aucune nuance, juste le cliché habituel “Les Africains souffrent.”

La première dame du Ghana, Mme Lordina Mahama (@firstladyGhana), a demandé à CNN de faire des reportages conformes à la réalité sur le Ghana :

Nous sommes un pays beau et prospère. Veuillez nous présenter avec exactitude.

Certaines entreprises locales de médias ont également repris l'affaire. Myjoyonline expose encore plus d'erreurs dans l'article, soulignant qu'il a été écrit par deux auteurs qui n'avaient pas été au Ghana ni n'étaient Ghanéens :

Les erreurs ont provoqué la risée des Ghanéens, qui sont devenus encore plus énervés quand il est apparu que l'article a été écrit par une journaliste nigériane basée à Lagos, Stephanie Busari, et un autre basé à Atlanta, Ralph Ellis.

L'article, entre autres erreurs, a également incorrectement dit que les gens du pays sont «Ghaniens», au lieu de «Ghanéens».

En outre, l'article citait de faux résultats définitifs. Il disait: “Akufo-Addo du Nouveau Parti patriotique a obtenu 5.180.389 voix contre 4.193.861 pour son adversaire soit environ 55% contre 45%, selon des représentants du Centre national de collectes de la CE (Commission électorale) qui a vérifié les relevés des résultats de 241 circonscriptions.

C'est inexact parce que les chiffres de la CE portant sur 241 circonscriptions sont 54,69% pour M. Nana Addo et 43,60% pour John Mahama. Les chiffres cités par la chaîne sont, donc, surprenants.

Une autre erreur factuelle a indiqué que le Président élu du Ghana, M. Nana Akufo-Addo, s'était présenté aux élections générales de 1998, alors que les élections ont eu lieu en 1996 et 2000.

D'autres médias internationaux, dont la BBC, le site web américain d'extrême-droite Breitbart et la chaine de TV russe financée par le gouvernement RT ont parlé de l'affaire.

Efo Dela a ironiquement commenté la décision d'inclure ceci dans le reportage:

CNN: nous devrions écrire sur les élections réussies au Ghana
CNN encore: le gens ne le liront pas. Ajouter “luttent pour obtenir de la nourriture” les gens aiment cette m….

Finalement, CNN, en réponse aux tweets, a corrigé les erreurs dans l'article et indiqué dans la note de l'éditeur que l'article précédent ne donnait pas une image fidèle de l'économie du Ghana. Jemila Abdulai (@Jabdulai), écrivaine et blogueuse, a tweeté la capture d'écran de l'article corrigé :

L'article de la @CNN sur les élections au Ghana a finalement été rectifié.

Mawuli Tsikata (@MawuliTsikata), un gestionnaire en ligne pour CitiFm, a demandé à CNN de présenter des excuses :

Nous remarquons les rectifications apportées à l'article précédent. Pouvez-vous maintenant présenter des excuses publiques aux Ghanéens?

En fin de compte, de nombreux Ghanéens ont été heureux d'avoir pu faire pression sur CNN pour corriger le mauvais reportage sur leur pays, mais c'est malheureux que cela ait pu se produire.

Mise à jour le 18/12/2016: Un porte – parole de CNN a transmis la déclaration suivante: “Ce reportage n'aurait jamais dû être publié dans sa forme originale. Les procédures éditoriales de CNN n'ont pas été suivies, et nous avons revu en profondeur nos procédures internes pour nous assurer que cela ne se répétera plus.L'article a été corrigé et la référence à Stephanie Busari a été supprimée parce qu'elle n'a pas participé à l'écriture de cet article. Nous nous excusons pour tout désagrément provoqué.”

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site