Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Pakistanais scandalisés par une publicité de machine à laver qui s'amuse des violences conjugales

Capture d'écran de la publicité incriminée.

Une publicité ayant fait l'objet d'une fuite et circulée sur les réseaux sociaux au Pakistan a provoqué la colère du pays à cause de son attitude désinvolte envers la violence conjugale, forçant l'entreprise d'électronique derrière la vidéo à s'excuser.

Dans sa promotion d'une machine à laver de la marque Kenwood, la publicité présente un groupe d'amis masculins en train de rire de l'histoire que leur raconte le personnage principal sur une dispute avec sa femme. L'homme fanfaronne, affirmant qu'il ne tolère pas l'« attitude » de sa femme et qu'il doit recourir à « dhulayi, » qui signifie littéralement « lavage » mais qui est utilisé comme une expression argotique pour « tabasser ».

La publicité n'a pas été officiellement diffusée, mais un groupe Facebook du nom de “Whatsapp Videos” a divulgué la vidéo et les critiques ne se sont pas faites attendre. L'utilisatrice de Facebook Wafa Zafar l'a qualifiée de :

Disgusting ad….giving concept that a man should be proud among his friends on beating his wife

Publicité ignoble… donnant l'impression qu'un homme devrait se vanter à ses amis de battre sa femme.

Un autre commentaire de l'utilisatrice de Facebook Kookie Malik détaille la plainte envoyée à l'entreprise-mère aux États-Unis : 

I have made an effort to speak to Kenwood USA and Kenwood Japan and have asked a simple question: Why is it OK to use such crass and potentially violence inciting crap to make money and promote your company or your brand?? Our women and ALL women for that matter are scared and any of you that find this funny should consider a man beating your mother, sister or daughter …and you laughing and thinking it is OK. Shame on Kenwood and its Executives that allowed this to take place – Their Disclaimer is also another eyewash and stinks of the same corporate nonsense that Delta Airlines demonstrated recently. This is not over yet.

J'ai fait l'effort de parler à Kenwood USA et Kenwood Japon et leur ai posé une simple question : comment est-ce acceptable d'utiliser une merde pareille, grossière et qui pourrait potentiellement inciter à la violence pour gagner de l'argent et promouvoir votre entreprise et votre marque ?? Nos femmes, et TOUTES les femmes d'ailleurs ont peur et ceux d'entre vous qui trouvent cela drôle devraient s'imaginer un homme en train de battre votre mère, votre sœur ou votre fille… et vous de rire et de trouver cela OK. Honte à Kenwood et ses cadres supérieurs qui ont laissé cela se produire; leur avis de non-responsabilité n'est qu'une autre ânerie et tout cela pue la même absurdité corporative que ce dont Delta Airlines a récemment fait preuve. Ce n'est pas encore fini.

Hurmat Riaz de Mangobaaz, un site web de divertissement pour la génération du millénaire pakistanaise, à écrit que cette publicité est la dernière d'une série produite par l'entreprise démontrant le mari se faisant intimider par sa femme :

Domestic violence, whether the wife is the victim, or the husband, is not a matter to be joked about. It is a serious problem, one that many people in Pakistan, and beyond, are victims. Not only is making a joke about such a thing insensitive to them, it perpetuates the idea that it’s apparently okay to not only make jokes about hitting your spouse but also doing it in practice.

La violence conjugale, que la victime soit la femme ou le mari, n'est pas quelque chose dont nous pouvons plaisanter. C'est un problème grave, et beaucoup de personnes au Pakistan et ailleurs, en sont victimes. Le fait d'en rire est non seulement un manque de respect pour les victimes, mais cela perpétue également l'idée qu'il est tout à fait normal de plaisanter sur le fait de battre votre conjoint, mais également de le faire pour de vrai.

La Commission des droits de l'homme du Pakistan a rapporté 1 843 cas de violence conjugale au Pakistan entre 2004 et 2016. Ce chiffre n'inclut pas les autres occurrences de violence telles que les crimes d'honneur, les enlèvements, les viols et les attaques à l'acide. De plus, ils ne représentent que le nombre de cas rapportés, qui est généralement bien inférieur au nombre réel d'incidents.

L'entreprise s'est depuis excusée pour la vidéo divulguée, admettant qu'il s'agit d'une « erreur de jugement » et a demandé que « toutes les pages de réseaux sociaux suppriment la vidéo car elle n'a pas été officiellement diffusée ni approuvée par Kenwood. » Au bout du compte, l'indignation provoquée par une publicité ayant fait l'objet d'une fuite indique clairement que les entreprises devront être plus vigilantes si elle veulent utiliser la misogynie comme un moyen de vendre leurs produits.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site