Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran: Un Homme Lapidé Après 11 Ans en Prison

Jafar Kiani a été lapidé à mort au Takestan dans la province de Qazvin le 5 Juillet, après avoir passé 11 ans en prison. Son crime: l'adultère. Sa partenaire, Mokarameh Ebrahimi, a elle aussi été emprisonnée 11 ans avec ses deux enfants en bas âge et pourrait elle aussi succomber au supplice. Il semble que seuls des agents de sécurité et non des civils auraient perpétré le supplice.

Amnesty International et d'autres organisations pour les droits humains ont condamné l'execution. Ils ont demandé au gouvernement Iranien de ne pas lapider Ebrahimi. La nouvelle a été suivie par les médias traditionnels ainsi que les médias citoyens.

Documenter le Supplice

Asieh Amini, blogueuse et journaliste, a visité le village oú la lapidation a eu lieu et causé avec ses habitants. Son rapport de la lapidation a été publié dans plusieurs blogues et sites web comme par exemple Meydaan.

Elle écrit [En]:

Le village lui-même est muet; juste quelques vieillards assis dans les rues. Un enfant est assis sur un mûr, les jambes pendantes. Le premier homme que j'interroge sur la lapidation me montre ses dents mais ne dit rien. Je me rends compte qu'il est sourd. Comme je pose mes questions de plus en plus haut, l'enfant me remarque. Je lui parle. Il n'a rien à me dire. Un motard passe. Je lui fait signe. Il s'arrête. Il confirme sans hésiter la nouvelle; indiquant du doigt un avant-mont. “Vous en êtes sûr?”
– L'ai vu de mes propres yeux.
– De près?
– Non. [Riant.] A distance. Ils n'ont laissé personne approcher.
– Pourquoi?
– [Indiquant du doigt le lointain.] Il y avait des agents partout. Cette piste là-bas était fermée des deux côtés et personne ne pouvait y passer sauf les autorités.
– Ils étaient combien?
– Sais pas. Beaucoup. 50. 60. Peut-être.
– Donc vous êtes sûr que personne du village n'a participé?
– Oui je suis sûr. Personne.

“Un Martyr de l'Amour”

Z8tun offre [Fa] des théories diverses de l'histoire et appelle Kiani un “martyr de l'amour”. Le blogueur suggère quelques scénarios: 1- Le Mari d'Ebrahimi l'avait forcée à se prostituer; 2- Elle avait demandé le divorce mais en Iran les femmes n'ont pas le droit au divorce; 3- Ils étaient amoureux l'un de l'autre et s'étaient sauvés ensemble; 4- Personne dans le village n'avait voulu personnellement jeter des pierres vers Kiani ce qui explique que les autorités aient déplacé l'exécution vers un autre village.

Lapidation et relations internationales!

Mohammad Ali Abtahi, blogueur et religieux, parle du juge qui a ordonné la lapidation de Mr. Kiani, et dit [Fa] qu'il est très étrange d'imaginer que quelqu'un puisse faciliter telle exécution malgré les efforts de dissuasion d'autorités juridiques et religieuses. Abtahi rejette la théorie qui voudrait que le juge aurait ordonné la peine de lapidation pour défier les étrangers qui sont contre. Il ajoute que faire ce à quoi s'opposent les étrangers est tout aussi contradictoire à notre indépendance que suivre aveuglément ce que ces mêmes étrangers demandent.

Il dit que l'Islam a la capacité de s'adapter à ses environs et à son temps et que ce qui importe c'est de décider si nous voulons tuer par la pierre au nom de l'Islam.

Une histoire de meurtre et de pauvreté

Shahrzad se prononce sur [Fa] cette histoire et explique que seuls les pauvres sont lapidés dans ce pays et que les riches s'en sortent toujours.

D'aucuns tireront peut-être de tout ceci la même conclusion que View from Iran: La peine de lapidation est du meurtre … pur et simple.

Hamid Tehrani

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site