Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : L'interdiction du niqab en France réveille la controverse

(Le billet d'origine a été publié sur Global Voices en anglais le 23 juillet 2010)

En octobre 2009, le niqab (ou voile intégral) a soulevé une vaste controverse lorsque le Sheikh Mohammed Tantaoui – alors directeur d’Al Azhar et Imam d'Egypte, et décédé depuis  – demanda à une jeune fille de 13 ans de se découvrir le visage lors de l'inspection d'une école d'Al Azhar au Caire. Il lui dit que le niqab était une tradition sans rapport avec la religion. La chambre basse du Parlement espagnol est en train d'examiner une proposition tendant à bannir le port de la burqa, couvrant tout le corps, et du niqab, qui dissimule le visage, dans tous les espaces publics d'Espagne, et le Parlement français a approuvé l'interdiction du voile facial.

Selon AP [les liens sont en anglais et en arabe] :

La France a la plus grande population musulmane d'Europe, estimée à 5 millions sur les 64 millions d'habitants du pays. Tandis que les foulards ordinaires sont communs, il n'y aurait qu'environ 1.900 femmes à porter un voile couvrant le visage en France. Les défenseurs de la loi affirment qu'il [le voile intégral] opprime les femmes.

Dans un entretien à Broadsheet, le blog de Salon sur les questions féminines, Mona ElTahawy a expliqué pourquoi elle est favorable à l'interdiction du niqab :

Je soutiens l'interdiction de la burqa parce que je crois qu'elle assimile la piété à la disparition des femmes. Plus tu es près de Dieu, moins j'en vois de toi — et je trouve cette idée extrêmement dangereuse. Elle émane d'une idéologie qui veut essentiellement camoufler les femmes. Ce qui me frappe vraiment, c'est que quantité de gens disent qu'ils soutiennent le droit pour la femme à décider de porter la burqa parce que c'est son droit naturel.

Sur son blog, Mona ElTahawy donne le lien vers son apparition sur BBC TV's Newsnight où elle a engagé une discussion enflammée avec le professeur et auteur de “La Quête de Sens” Tariq Ramadan, et Nigel Farrage, député représentant le Parti de l'Indépendance britannique.

Pendant ce temps, sur son blog, Hassan El Helali salue l'interdiction :

النقاب جريمة حضارية
الإنتقاب جريمة
ثاني دولة أوروبية تجرم ارتداءه
Le niqab est un crime contre la civilisation.
C'est littéralement un crime.
C'est le deuxième pays d'Europe à en interdire le port.

Il donne des détails :

مما يضع فرنسا على طريق أن تصير ثاني دولة أوروبية بعد بلجيكا تجعل ارتداء النقاب جريمة
Cela fait de la France le deuxième pays après la Belgique à considérer le voile facial comme un délit.

Il conclut ainsi son billet :

أخيراً تعود أوروبا إلى رشدها وتعمل على إزالة القبح والدمامة والتخلف عن وجهها المشرق بالعلم والنور والحرية… يوما ما ستطبق هذه القوانين في بلادنا وتعود لنا الحضارة التي يحاول العراعير وأتباعهم المتعرعرين محوها وفرض عاداتهم وتقاليدهم الفاسدة البائدة علينا وإقناع أهلنا بأن حضارتنا هي حضارة الكفر والأوثان وإحلال “لاحضارة” الصحراء محلها باسم الدين… شراءً حيناً وإرهاباً أحياناً.
Enfin l'Europe revient à la raison et lave son visage éclairé de la laideur et de l'arriération qui le salissait. Un jour ces lois seront appliquées dans notre pays [l'Egypte] et nous sauverons notre civilisation des griffes des tribus du désert qui ont imposé – par l'intimidation ou par le pouvoir de leur argent -leurs coutumes et traditions obsolètes à notre peuple au nom de la religion.

Joseph Mayton de Bikya Masr taxe l'interdiction de stupidité :

Il y a eu assez récemment un débat dans le Sud des Etats-Unis pour savoir si une femme musulmane portant le voile facial intégral, ou niqab, serait forcée de l'ôter pour un policier. L'affaire est allée en justice et il a été tranché que si un policier homme devait contrôler l'identité de la personne on ferait appel à une femme policier pour s'en charger. Logique. C'est l'une des rares fois où les Etats-Unis ont fait quelque chose de “tolérant” s'agissant de l'islam dans le pays.

Alors, quand le gouvernement français a interdit le niqab, la burka ou tous les noms qu'on voudra donner au voile facial intégral dont se parent une minuscule fraction des femmes musulmanes à travers le monde, il est choquant qu'ils continuent à invoquer l'argument du risque sécuritaire. Ça n'en est tout simplement pas un. Que nous voulions voir les femmes se couvrir de ce que l'érudit islamique libéral Gamal al-Banna m'a dit récemment être “une représentation archaïque d'une époque pré-islamique” est une autre question, mais lorsque la France avance la carte de la sécurité, elle se distingue par sa stupidité.

Dans son article, Joseph Mayton citait l'érudit islamique Gamal al-Banna, qui est en désaccord avec la position de Mona ElTahawy :

C'est sûr, l'interdiction a reçu un très large soutien, provenant de côtés aussi étranges que les féministes musulmanes, qui arguaient qu'elle donnerait aux femmes plus de liberté dans leur vie quotidienne. Il est presque hypocrite pour quiconque professant défendre les droits humains et le droit à choisir son style de vie d'affirmer cela, mais cela s'est produit et cela continue aujourd'hui. Qui veut faire respecter les droits humains et le droit des gens à choisir, doit accepter que tout le monde ne va pas choisir “leur voie.” Nous devons continuer à argumenter contre le niqab – comme le dit al-Banna, “ce n'est pas une idée islamique et il a été introduit par ceux qui abâtardissent la foi” – mais sans être sermonneur. C'est là qu'ont échoué les soi-disant féministes.

Mona ElTahawy a poursuivi son propos dans l'édition du mardi du Dave Ross Show et à nouveau sur le Dédale Moral de la radio BBC.

Selon la présentation par la BBC Radio 4 :

La France est le dernier en date des pays européens à bannir la burqa – le voile islamique intégral des femmes. La Belgique a déjà voté en faveur de l'interdiction et on parle aussi de lois similaires aux Pays-Bas et en Espagne. La France a la plus grande population musulmane d'Europe et les sondages y montrent un soutien écrasant au projet. On estime qu'environ 1900 femmes portent la burqa en France, la plupart parce qu'elles l'ont voulu …. Pour beaucoup, c'est aussi une question de protection des droits des femmes ; la burqa, argumentent-ils, est un symbole d'oppression masculine, et comme l'aurait affirmé un législateur français, les femmes qui les portent doivent être libérées, même contre leur gré.

Ahmed Zidan de Middle East Youth partage l'avis de Mona ElTahawy et écarte la liberté de choix comme motif de porter le niqab:

الحرية الفردية مكفولة طالما اقتصرت عادة أو سلوك على فرد أو مجموعة أفراد، ولكن إن خرجت هذه العادة من حيّز الفرد لتصبح ظاهرة عامة، كالنقاب، فيجدر بنا رصد هذه الظاهرة، وتعيين مداها، وتحجيمها وسنّ القوانين التي تحمي حرية الأفراد الآخرين، إن لزم الأمر، وهو الطريق التي سلكته آروپا مؤخرًا.

النقاب يساوي، من وجهة نظرنا الخاصة، حرية امرأة اختارت، بمحض إرادتها، أن تتّشح بالسّواد لأي سبب كان. أمّا التجرّد الكامل من الملابس، على النقيض، فهو قرار خاص بامرأة أخرى اختارت العُري.

الآن، ووفقًا لمبدأ الحرية الفردية، فمن الطبيعي أن يُكفل حرية الُعريّ إذا كُفلت حرية النقاب في المقابل. ولكن، إن كان الأول محظورًا حفاظًا على الآداب العامة، فمن الأولى حظر الآخر أيضًا حفاظًا على السلامة العامة.

La liberté individuelle est un principe tant qu'il s'agit d'une habitude ou d'un comportement adopté par un individu ou un groupe d'individus ; une fois que cela devient un phénomène comme le niqab, les législateurs doivent l'examiner et évaluer son effet sur la liberté des autres. C'est exactement ce que vient de faire l'Europe.
A notre avis, le niqab, c'est une femme qui a librement choisi de se couvrir de noir pour une raison quelconque. La nudité est à l'extrême opposé et c'est aussi un choix d'une femme qui enlève ses vêtements.

En vertu du principe énoncé plus haut de liberté individuelle, si nous approuvons la liberté de se couvrir, nous devons aussi approuver celle de se déshabiller, et si celle-ci a été interdite pour préserver la moralité publique, alors celle-là devrait l'être pour assurer la sécurité publique.

Elder of Zion soulève un autre point en citant Ibrahim Hooper – porte-parole du Conseil pour les Relations américano-islamiques, basé à Washington :

Il affirme que le vote français est une tentative à peine déguisée de discrimination contre tous les musulmans, et pas seulement celles qui portent la burqa.

“C'est en réalité un nouveau type de loi ciblant une foi minoritaire particulière, fondée sur les préjugés de la majorité. Et mes droits religieux ne devraient pas être soumis à un vote de la majorité,” a déclaré Hooper.

Il réfute alors l'argument de Hooper en disant que

la Syrie a banni le voile facial intégral islamique des universités du pays … En janvier dernier, un tribunal égyptien a confirmé une interdiction du voile pendant les examens universitaires. Et l'an dernier, le directeur religieux de l'Université Al Azhar a interdit totalement le voile dans toutes les écoles d'Al Azhar.

Il semble que la Syrie et l'Egypte appréhendent le fondamentalisme islamique croissant, dénoté par une coutume qui n'est pas sanctionnée juridiquement dans l'Islam. Selon les mots d'un autre érudit d'Al Azhar, “Nous sommes tous d'accord que le niqab n'est pas un commandement religieux. Les talibans forcent les femmes à porter le niqab. … Le phénomène se diffuse et il faut l'affronter. Le moment est venu.”

La France ne paraît donc faire montre d'aucune islamophobie. Le personnel politique français ne fait que marcher dans les traces de deux pays dont les constitutions elles-mêmes invoquent l'Islam comme la source principale de leurs lois !

“Le silence assourdissant pour déchirer le voile musulman” fait reconnaître à ElTahawy que

L'intégration culturelle a échoué, ou ne s'est pas produite, dans de nombreux pays européens, mais les femmes ne devraient pas en payer le prix.

Elle exhorte cependant les libéraux et musulmans d'Europe à justifier leur silence :

Les libéraux d'Europe doivent se demander pourquoi ils sont restés silencieux. Il est clair que la droite politique de l'Europe — d'autres pays ont des interdictions similaires en préparation — ne s'intéresse pas aux femmes musulmanes ou à leurs droits.

Mais les musulmans doivent se poser la même question : pourquoi ce silence alors que certaines de nos femmes se fondent dans le noir : forme de politique identitaire ou acquiescement au salafisme ?

Citons encore Zidan de Middle East Youth, qui énumère huit raisons d'interdire le niqab. Les voici :

أولًا، إن المنتقبة هي كيان بلا هوية من الأساس. وإذا كان الوجه هو الوسيط الأول الذي يمنح الغرباء، الذين نقابلهم بالمئات كل يوم في الشارع والعمل والكلية، بعض من الراحة النفسية والطمأنينة، فإن المنتقبة، على النقيض، تبعث على الهلع والريبة، كون المنتقبة لا تختلف كثيرًا عن خيمة سوداء كبيرة متحركة بلا معالم. إن كافة مهارات الاتصال تشوّه تمامًا عن المنقبات، والتي تأتي تعبيرات الوجه، “Facial Expressions”، واتصال العيون، “Eye Contact”، على رأس قائمتها. هل فكرت مرة في مدى بشاعة أن ترى الناس من خلف ستار أسود بينما لا أحد يراك؟
La première est qu'une femme se couvrant le visage est une femme qui refuse son identité ; un visage est ce qui inspire en premier le confort et la confiance lorsqu'on rencontre des inconnus, et en dissimulant les expressions et en se soustrayant au regard, une femme qui porte le niqab n'inspire rien d'autre que crainte et méfiance.

La deuxième :

ثانيًا، من حق الفرد العادي في الشارع أن يتعرّف على هيئة الماشية بجانبه، ومن حق الممتحن أن يتأكد من هوية الطالبة، وشرطي المرور من هوية السائقة، والمريض من هوية الممرّضة.
Tout individu a le droit d'identifier quiconque avec qui il est en contact ; un examinateur, un policier, un patient – tous ont le droit de connaître votre identité.

La troisième :

ثالثًا، إن النقاب من شأنه أن يخلق تمييزًا واضحًا بين المسلمة وغير المسلمة، وهو زي يحضّ على الطائفية والمذهبية، وهو ما لا نتمناه على الإطلاق، خاصةً في ظل ما نسعى إليه من معالجة هذا العصب المتطرّف الذي يميّز على أساس الدين في منطقتنا ذات الأغلبية المسلمة.
Le port du niqab ne fera que nourrir le fanatisme ; c'est une forme de discrimination entre une musulmane et une non-musulmane.

La quatrième :

رابعًا، إن المواطن الذي يتعامل مع دواوين الحكومة الرسمية له الحق الكامل في التعرّف على هوية الشخص المفوّض من قبل الحكومة للتعامل معه. إذن، فمن غير المنطقيّ أن تُعيّن موظفة منتقبة في جهة حكومية، فهذا بالإضافة لكونه اعتداءًا صارخًا على حق المواطن في التعرّف على من يتعامل معه باسم الحكومة، فهو ينقض دور الدولة الذي يجب أن تلعبه في عدم التمييز، بل وحظر عدم التمييز في الدواوين الحكوميّة، والحفاظ على مبادئ المواطنة. كي يكتسب هذا الفرد ثقة تسمح بالسير قدمًا في بداية التعامل مع الحكومة، سواء كان محليًا أو أجنبيًا.
Tout citoyen ayant affaire à un fonctionnaire dans n'importe quel service public a le droit de voir le visage de l'agent qui s'occupe de lui. C'est contraire au bon sens d'engager une femme portant un niqab dans un poste administratif où elle est en relation avec le public.

La cinquième :

خامسًا، إن النقاب وسيلة لقهر المرأة، وكثير من المتشددين الإسلاميين يفرضوه قهرًا على زوجاتهم وأقرابائهم. وهو ما يضع المرأة الشرقية بين ناريّ ما هي مُجبرة عليه وبين ما تريده حقًا. أو الأوقع، بين عروض أزياء جوتشي الذي تشاهده، وتتطلّع إليه، على موقع يوتيوب، وبين واقعها المضني. وهذا تمامًا ما جعل آروپا تفكر في فرض عقوبات رادعة على الرجال الذين تسول لهم أنفسهم في فرض النقاب على زوجاتهم.
Le niqab est contraire aux droits des femmes ; de nombreux fondamentalistes et extrémistes contraignent leurs épouses et parentes à le porter, exerçant ainsi une forme d'oppression. Ce qui place nos femmes entre le marteau et l'enclume – entre ce qu'elles sont forcées à faire et ce qu'elles souhaitent réellement.

La sixième :

سادسًا، إن الفكرة الدينية البائدة القائلة بتغطية المرأة لأنها عورة وفتنة، إلى آخر هذه الأساطير، هي غير مقبولة بالمرة، بل ويجدر بالمثقفين والمتنورين، بمساعدة المنابر الإعلامية التقليدية أو مواقع الإعلام الجديد، أن يحاولوا محي هذه الخرافات من عقول الأغلبية المغلوبة على أمرها التي تسيطر عليها فضائيات عذاب القبر. وقد نُشر في الشهر قبل الماضي تقريرًا مثيرًا حول صحافية فرنسية ارتدت النقاب لمدة خمسة أيام في شوارع پاريس، حيث نقلت تجربتها بالكامل للموقع الإخباري. تقول إليزابيث ألكسندر، وهي صحافية تعمل لصالح جريدة ماري كلير الفرنسية، “شعرت أني قنبلة جنسية.” وقد دوّنت ملاحظاتها حول النقاب في التقرير، ومنها، كون النقاب رداءًا غير عمليّ، وهو يدفع للانغلاق والاكتئاب، ويجعل المرأة أكثر حساسية تجاه جسدها، بل يفصلها عنه تمامًا، ويُفقدها الثقة في نفسها أو قدراتها، ويعزلها تمامًا عن العالم بالخارج.
La notion religieuse archaïque que le corps de la femme est à la racine de tout le mal et toute la séduction, et qu'il faut le dissimuler est totalement inacceptable. Les individus cultivés et éclairés devraient utiliser les médias généraux et les nouveaux outils d'information pour effacer les mythes de ce genre des esprits de ceux qui sont actuellement hypnotisés par les paroles des prêcheurs d'apocalypse.

La septième :

سابعًا، لا حرية لأعداء الحرية، هذه مقولة كلاسيكية تنطبق تمامًا على قضية النقاب، أي أن الحرية مكفولة للجميع، إلا الذين قد يستخدمون هذه الحرية للانقلاب عليها في أقرب فرصة، كالإسلاميين، كونهم المثال الأشهر عالميًا. بالإضافة إلى أن تطبيق مبادئ الحريات الفرديّة، والمشار لها في الفقرة الثانية من هذا المقال، علي أرض الواقع مسألة مختلفة تمامًا، وتتضمن حسابات لا علاقة لها بالحرية من قريب أو بعيد. وما أقصده إنه لحظة ما ترتبط قضية حقوق الإنسان بالنسبية الأخلاقيّة والثقافيّة داخل مجتمع ما، تعاني فيه فئة من ازدواجيّة ما، تتحول حقوق الإنسان لباب خلفيّ يسمح بمرور أفكار وممارسات مناهضة تمامًا للمبدأ الذي سمح بإحتوائها بداية.”
Pas de liberté pour les ennemis de la liberté – c'est un dicton classique qui s'applique au cas du niqab. Nous avons tous droit à la liberté de choix, sauf ceux qui s'en servent pour contrôler les libres choix d'autrui ; les islamistes en sont l'exemple le plus notoire. Ils transforment la liberté individuelle en arme à double tranchant et l'utilisent pour combattre les principes de base des droits humains.

La huitième :

ثامنًا، نحن نرفض النقاب لأنه يشوّه الكيان الإنساني.
Nous rejetons totalement le niqab parce qu'il défigure l'humanité et la dignité de l'être humain.

Tout en soutenant l'interdiction, ElTahawy dénonce un jeu pipé :

Mais ce qui me dérange vraiment dans le contexte européen, c'est que l'interdiction est presque exclusivement portée par l'extrême droite xénophobe, dont je sais très bien qu'elle se fout des droits des femmes. Ce qu'ils font, c'est détourner une question qu'ils savent être très émotionnelle et très facile à vendre aux Européens effrayés par l'immigration, aux Européens effrayés par l'économie, aux Européens qui ne comprennent pas ceux qui sont différents d'eux par l'apparence et la langue. Ils ont tiré avantage de cela et y ont très bien réussi. Je suis très déçue par la gauche et les libéraux en Europe pour ne s'être pas exprimés en disant que l'interdiction de la burqa à tout à voir avec les droits des femmes. Nous luttons contre une idéologie qui ne croit pas aux droits des femmes, et nous ne permettrons pas à la droite de détourner cette questions à leurs propres fins.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site