Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pérou : Les Péruviens inquiets pour leurs proches au Japon

Ce billet fait partie de notre couverture du séisme du 11 mars 2011 au Japon.

Le tremblement de terre qui a dévasté le Japon le 11 mars 2011 a aussi affecté d'autres parties du monde.

Le Pérou a une importante communauté de citoyens qui vit au Japon. Selon les estimations publiées en ligne , il y a environ  60 000 citoyens péruviens au Japon, dans leur majorité d'ascendance japonaise. Pour cette raison, de nombreux Péruviens sont inquiets et craignent les conséquences du tremblement de terre pour leurs familles et amis.

Fukuoka, Japon: des personnes regardent les dernières nouvelles à la télévision. Photo de Luis Jou García, sur Flickr . (CC BY-NC-SA 2.0)

Le blog Huaral en línea a fourni  à ceux qui sont inquiets un lien  pour communiquer :

Si vous avez des membres de votre famille au Japon et si vous voulez communiquer avec eux, ou si peut-être vous êtes l'un de nos compatriotes se trouvant sur le lieu de la catastrophe, huaralenlinea.com a créé cette page où vous pouvez leur écrire, d'ici au Pérou ou donner des informations sur l'état de la situation de là-bas au Japon.

Le blog Poder político reprend différentes informations sur des Péruviens qui vivent là-bas ou ont des parents au Japon :

Bien qu'aucun décès parmi les Péruviens au Japon n'ait été rapporté, des centaines de compatriotes sur les  60 000 qui résident au Japon, ont envoyé des messages alarmants par le biais des réseaux sociaux pour informer le reste du monde de leur situation.

[…]

L'ambassadeur Juan Carlos Capuñay a indiqué que, jusqu'à présent,  aucun compatriote [péruvien] n'avait été enregistré au nombre des personnes décédées

Vingt-huit Péruviens qui résidaient dans le nord à Sendai, ville où se trouvait l'épicentre du tremblement de terre de 9° [sur l'échelle de Richter] qui a frappé le Japon vendredi dernier, n'ont pu être contactés par l'ambassade du Pérou à Tokyo.

J .Carlos Villacorta, le blogueur de Traxxo, a dès le début partagé des tweets et ses observations sur le tremblement de terre:

Je commence à écrire ce post sur les dix dernières minutes écoulées depuis que j'ai allumé mon ordinateur. Quelle est la nouvelle? Le tremblement de terre au Japon. Et les sources?  Twitter et Popurls.

[…]

Twitter est devenue de loin la meilleure source d'information en temps réel. Les informations, nous ne les cherchons plus, elles viennent à nous.

Miguel Higa, du blog Miguel Higa 7 minioblog, énumère les sites web qui donnent des information et fait quelques recommandations aux internautes péruviens :

Si vous suivez les intitulés #tremblement de terre , #japon , #tsunami et autres, attention! Beaucoup de gens irresponsables font des commentaires non pertinents et communiquent des informations sans les confirmer. Si vous lisez un RT [ReTweet] , regardez qui en est à l'origine afin de savoir si c'est un média reconnu et fiable.

Silvia Osorio, dans le  blog qui porte son nom, publie des témoignages de Péruviens qui vivent au Japon. Percy, du blog Lima era una fiesta nous parle de ses inquiétudes pour sa famille :

Le téléphone a sonné à 2 heures du matin, je l'ai laissé sonner un moment (je ne voulais pas me lever) mais un sentiment de culpabilité, sachant pertinemment que ce devait être une urgence ou une mauvaise nouvelle, m'a poussé à le faire.

J'ai répondu. C'était mon père. C'était un appel du Japon. “Je t'appelle parce qu'il y a eu un tremblement de terre, assez fort, on l'a bien ressenti”. […]

Maintenant, je m'inquiète pour mes amis, certains d'entre eux viennent d'avoir des enfants. Certains vivent très près de la côte japonaise. J'espère qu'ils vont bien, qu'il y a eu plus de peur que de mal.

Marita de Fátima Layme del Solar, du blog Ingeniería Civil,  nous quitte avec cette pensée :

Et pour finir, je me demande qu'est-ce qui se serait passé si cela était arrivé sur les côtes de notre pays. Car le Japon est un pays préparé à ce type de catastrophes, contrairement au Pérou. Quelle “CATASTROPHE” aurait connu le Pérou ?

Ce billet fait partie de notre couverture du séisme du 11 mars 2011 au Japon.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site