Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : La répression s'abat sur Tahrir après le “Vendredi de la purification”

Ce billet fait partie du dossier spécial de Global Voices sur la révolution en Egypte 2011.

La place Tahrir a été le théâtre d'une brutale répression dans la nuit qui a suivi la manifestation la plus massive depuis que la déposition de Moubarak, semblant ranimer la flamme de la révolution, pour renvoyer à quelques-uns des vendredis plus sombres de son histoire.

La tension était déjà palpable lorsqu'un attroupement de plusieurs milliers de protestataires s'installaient pour une occupation nocturne autour de plusieurs officiers de l'armée qui avaient dénoncé le conseil militaire, après des manifestations sans précédent devant l'ambassade israélienne au courant de la journée.

Abdelrahman Hassan avait émis un voeu furtif, qui ne s'est pas réalisé :

@estr4ng3d: J'espère que #tahrir traversera la nuit saine et sauve.

Répression armée pendant la nuit

Les forces de sécurité commencèrent à se déployer autour du sit-in, encerclant complètement les protestataires. L'assaut armé se produisit vers 3h30 du matin, évacuant la place sous des tirs nourris.

Cette vidéo sur le vif par Amr Bassiouny aurait été filmée juste avant que l'étau des troupes passe à l'attaque :

@AmrBassiouny: Armée et amn markazy entourent la zone. Ça devient très tendu. #Tahrir

@AmrBassiouny: Le jardin de #tahrir est complètement encerclé par des troupes lourdement armées

L'assaut qui a suivi a été enregistré sur une série de vidéos grand-angle et surplombantes de la place Tahrir inhabituellement illuminée, promptement mises en ligne sur YouTube par l'utilisateur Kikhote. Celle-ci montre les forces de sécurité attaquant les manifestants et arrachant la tente qui aurait abrité les soldats qui les avaient ralliés. On entend des tirs ininterrompus :

@hambaka: La police anti-émeute nous attaque avec des tasers pour disperser les gens.. #tahrir http://plixi.com/p/90698768

@Linaattalah: Entendu des tirs au téléphone avec @ahmadshokr . ça semble intense et continu. #tahrir

@meshelmay: coups de feu juste sous ma fenêtre — je retourne dans les toilettes. me cacher.

@meshelmay: Vu depuis la cuisine : l'armée a complètement encerclé la place Tahrir. Peux entendre les manifestants au loin. Pouah & à présent, encore plus de coups de feu..

@meshelmay: les policiers anti-émeute défilent en scandant Allahu Akbar.

Jan25 Voices, un service de tweet par téléphone monté pendant la brève coupure de l'Internet, a été rétabli, utilisé par un appelant pour décrire l'assaut des forces de sécurité :

@jan25voices:  LPC: Nous nous sommes donnés les mains en disant ‘nous sommes un’ pour protéger les officiers de l'armée qui manifestaient avec nous à #Tahrir #Egypt

@jan25voices: LPC #Tahrir : Les forces de sécurité arrivent du côté du musée du Caire. On tire en l'air.

@jan25voices: LPC: L'armée s'est emparée des soldats qui manifestaient avec nous à #Tahrir et les ont emmenés. Il y a eu des blessures. #Egypt #Jan25

On ignore si les officiers qui avaient ralliés les protestataires, cibles ostensiblement de l'opération, ont réussi à s'échapper. Cette vidéo YouTube de l'utilisateur sawrasilmeya montrerait des blessés et des officiers exfiltrés à Talaat Harb, 10 minutes après le début de la fusillade :

@AmrBassiouny: ils nous ont aidé à filer. les officiers pro #jan25 se sont échappés en sécurité. Toujours beaucoup de tirs #tahrir

@AmrBassiouny: Il y a peut être eu des officiers arrêtés, mais j'en ai vu au moins 7 mis en sécurité.

Les protestataires ont été pourchassés par les forces de sécurité dans les rues aux alentours de la place. Certains réussirent à se regrouper provisoirement :

@LeilZahra: La plupart ne savent où aller, c'est le couvre-feu. Chaos total. mais l'esprit de solidarité est fantastique. Les gens scandent toujours #tahrir

@LeilZahra: On se rassemble à nouveau, les gens toujours sur la place. Les soldats tirent toujours massivement. C'est une zone de guerre #jan25

@AhmedMorsy07: suis rue talaat harb et l'#armée nous pourchasse et bloque des issues #tahrir #egypt #jan25 #april8

Cette vidéo de Kikhote montrerait le ratissage de la rue Talaat Harb :

L'utilisateur YouTube EgyptKingofarab a mis en ligne une vidéo surplombante à faible résolution qui donnerait à voir un manifestant battu par les forces de sécurité après avoir été atteint par un tir.

Le photographe David Degner s'est aventuré dans les rues et est revenu avec une captivante série de photos des affrontements et un effrayant enregistrement sonore de la fusillade.

L'assaut s'est poursuivi au son de la fusillade nourrie dans la place et les rues avoisinantes, bien après la fin du couvre-feu, alors que les manifestants harrassés cherchaient désespérément un abri :

@ahmadshokr: Après 3 quarts d'heure, les tirs nourris à #tahrir se sont calmés, mais il y a encore des coups de feu sporadiques

@lilianwagdy: Photo de #Tahrir maintenant. Preque vide http://twitpic.com/4iitzo

@Rana_Elnahal: Est-ce qu'ils n'ont pas dispersé la manifestation pourquoi bon sang ils pourchassent les manifestants et font feu !

@degner: Protestataires cachés dans les allées, deux téléphonent avec leurs portables, deux en prière. Tirs et hurlements continuent. #Tahrir

@ianinegypt: Le couvre-feu est techniquement terminé mais la bataille continue à faire rage. Le Caire a de nouveau l'air d'une zone de guerre. #Egypt

@lilianwagdy: Me suis assurée que tous mes amis sont en sécurité. Vais essayer de dormir un peu demain est un grand jour

A l'aube des tirs étaient toujours audible, comme il apparaît dans cette vidéo de Kikhote :

Le lendemain

Le lendemain de la bataille s'est levé sur une place Tahrir en désarroi au souvenir des jours sombres :

Camion incendié à Tahrir. Situation tendue – Photo Ian Lee sur Yfrog

@ianinegypt: Tahrir a un air de révolution. Des pierres partout et la place est aux mains des contestataires. #egypt

parsemée de pierres. Une mare de sang dans un coin, des hommes disposent des douilles de balles devant, avec un sanglot de temps en temps 

@mosaaberizing: Des barbelés et des barricades ont été installés à tous les accès de la place, les voitures ne sont pas autorisées à passer. Rien vu de semblable depuis les journées du #Jan25.

@adamakary: Certains des véhicules incendiés la nuit dernière étaient des transports de troupes de l'armée 

@Beltrew: Les récits de #Tahrir sont si confus, nous avons besoin d'information claire puis on ciblera la presse. Il faut une couverture par la presse de la nuit dernièreerage of last night. #Egypt

Mais le bilan de la répression n'a pas été que matériel, et les récits des témoins oculaires sont horrifiants :

@mosaaberizing: On entend des récits épouvantables des témoins de la nuit dernière, disant que les tirs ont duré 3 heures, et que l'armée leur tirait directement dessus.

@dadatrew: La nuit dernière à  était terrifiante : tirs, bousculades, hystérie, passages à tabac et incendies. Violence complètement démesurée de l’ les civils

@alaa: petite soeur @ était à  quand l'arlée a sévi, dit que des soldats pleuraient, ça veut probablement dire qu'ils avaient des ordres de tirer d'emblée 

@Beltrew: Me suis couchée avec la crainte que #Tahrir allait mal tourner, réveillée par ma soeur disant qu'elle avait fui des tirs de mitraillette. On se croirait de nouveau en février. #Jan25

@adamakary: Nos sources citent des témoins oculaires disant que deux personnes ont été tuées dans les violences de la nuit dernière à #tahrir

@yasminerashidi: Un jeune homme a été abattu + écrasé par un char de l'armée la nuit dernière, son corps jeté à la décharge par les militaires. #egypt #tahrir

@liamstack: médecins : 2 manifestants  morts, 35 blessés. Ministère de la santé  : 1 mort, 71 blessés. avocats : 42 personnes arrêtées déférées devant tribunaux militaires

@pakinamer: Le décompte militaire des blessés est loin en-dessous de celui officiel du Ministère de la Santé disant qu'au moins un tué et 71 blessés !

Les preuves d'utilisation de munitions réelles n'ont apparemment pas manqué :

@mosaaberizing: Un des tirs sporadiques de la nuit dernière a transpercé la barrière métallique sur la place. http://twitpic.com/4in7xa

@SarahCarr: Photo de douilles réelles et à blanc utilisées la nuit dernière par l'armée contre les civils RT @salmasaid http://t.co/qZje09W

@mosaaberizing: balles réelles de la nuit dernière. #Tahrir http://twitpic.com/4imj9t

Les munitions usagées apparaissaient aussi avec évidence sur le portfolio sur Flickr de Lilian Wagdy du lendemain des affrontements, tandis que les photos sur Flickr de The Arabist dépeignaient les débris et barricades, contrastant violemment avec les scènes joyeuses de la veille. Amr Bassiouny a également mis en ligne des photos sur Facebook, couvrant la queue du défilé, la répression et les suites.

Colère, division et espoir

Enragés par la répression sanglante, les contestataires se sont sentis trahis par l'armée, qui jusqu'alors ne s'en était encore jamais prise à eux aussi ouvertement et brutalement, et mis en fureur par le retour de la police anti-émeute, bannie des rues depuis les premiers jours de la révolution :

@Rana_Elnahal: Je n'arrive pas à croire que la police anti-émeute est de retour et frappe les manifestants. Première fois depuis le 28 janvier. Et merde.  #Tahrir

@mfatta7: Un peu perplexe : pourquoi les généraux attaquent toujours après minuit quand leurs commanditaires de l'hémisphère occidental sont éveillés.

@occupiedcairo: Lâchement #egyarmy (l'armée égyptienne) attend 3h30 du matin pour attaquer les manifestants pacifiques à #tahrir. Quel est leur message ?

@curtiskj: #Tahrir ce soir ça ne vous rappelle pas #lulu le 16 février 16 ? Assaut tard dans la nuit, sans avertissement… espérons que ça finira mieux pour l'Egypte.

@mosaaberizing: J'ai peur de ce qui va se passer maintenant. Chacun ici sent que l'armée s'est tournée contre eux et a trahi la révolution. Absolument rien de bon.

@NevineZaki: Demander aux Egyptiens de donner tort à l'armée revient à demander à un gosse de 10 ans de voir son papa comme un criminel. Les Egyptiens sont encore des écoliers pour la démocratie

@Raafatology: et comme je dis toujours, je ne fais plus confiance à un porteur d'uniforme, sauf les majorettes

Il a semblé à beaucoup que, ternie par la violence, Tahrir a perdu son esprit au moment où il allait rebondir :

@BloggerSeif: Les tweets de #Tahrir ramènent des souvenirs du temps que j'y ai passé avec le #Jan25. :S

@SSirgany: Je suppose que les gens vont éviter délibérément de s'informer sur la nuit dernière, afin d'arriver à une conclusion facile & avoir la conscience tranquille.

@Ekramibrahim: Malgré l'affluence à#tahrir hier, ça avait perdu énormément de son esprit.

@NadiaE: les révolutionnaires du #jan25 sur Twitter que je connais et en qui j'ai confiance se disent mal à l'aise et dans le doute sur la façon dont se passaient les manifestations hier

@ianniegypt: Il y a de la paranoïa sur la place. Tout le monde est suspect. Ce n'est pas l'esprit de Tahrir tel que nous l'avons connu avant. #egypt

@Zeinobia: Et nous voilà divisés par les actes stupides de toutes les parties prenantes dans la tragédie de Tahrir ce soir

pendant que d'autres trouvent dans l'épreuve espoir pour la révolution :

@Sandmonkey: Cette révolution a des objectifs, revendications & cibles précis, & et elle ne devrait pas balancer chaque jour dans une autre direction. Il faut nous concentrer !

@GSquare86: Une chose est claire, la révolution ne fait que commencer 

Malgré la colère contre la répression, l'esprit civique qui a caractérisé la révolution reste en évidence. Cette vidéo d'Amr Bassiouny montre, semble-t-il, des manifestants défendant le Complexe administratif national de la place Tahrir, au matin suivant l'assaut :

Conjectures et limitation des dégâts

Les spéculations n'ont pas manqué sur une provocation de l'armée pour justifier l'assaut :

@steffibied: Tirs à #Tahrir. Des hommes fabriquant des cocktails molotov quand je passais devant le pizza hut de la rue Mohammed Mahmoud. Suis maintenant à la maison, coups de fleu éclatent

@ianinegypt: Un ami a traversé Tahrir il y a une demi-heure et prétend avoir vu des manifestants fabriquer des cocktails molotov. #Egypt

@RuwaydaMustafah: Ceux qui ont rapporté depuis #Tahrir n'ont pas parlé de manifestants lançant des pierres ni de fabrication de cocktails molotov. Soyons objectifs.

@Assemism: @RuwaydaMustafah @acarvin désolé, mais informations qui circulent ici à mes côtés de témoins oculaires ! pas de molotovs, des pierres après l'attaque des CS

@3arabawy: Témoins à Moubacher d'Al Jazeera : des agents en civils qu'on pense être de #AmnDawla conduisent les arrestations en coordination avec l'armée #Tahrir

@ShereefAbbas: Quelque chose de très louche là-dedans. Les officiers de l'armée qui manifestaient : mis aux arrêts-pas frappés, les manifestants civils pacifiques pourchasses par l'armée, frappés par les CSF (NdT : Forces centrales de sécurité, un corps paramilitaire)

@Mus_ing: Question clé : à quel point sommes-nous sûrs que ceux sur#Tahrir étaient vraiment des officiers de l'armée ? Poourquoi évitaient-ils de regarder directement l'objectif ?

@NevineZaki: Ce qui m'intrigue, comment et pourquoi ont-ils permis aux manifestants de brûler un camion aussi gros ? #Tahrir

L'armée a tenu une conférence de presse à huis clos le lendemain, produisant un faisceau d'allégations pour justifier ses actions, démenties avec véhémence par les protestataires :

@petersbeaumont: Ah la nouvelle Egypte. L'armée dit aux chaînes de télévision que quiconque filmera la conf de presse sera arrêté…. ces mecs foirent sérieusement

@heba_afahmy: 8 manifestants en uniforme militaire appréhendés à #Tahrir, un gradé de l'armé dit que  des enquêtes détermineront s'ils sont mlitaires

@deena_adel: #EgyArmy prétend maintenant avoir donné l'assaut à #tahrir la nuit dernière parce qu'il y avait des voyous du PND qui y provoquaient du désordre. #Egypt

@mosaaberizing: Protestataires furieux d'être traités de voyous et d'éléments du PND sur les médias publics. Propagande utilisée contre eux comme au bon vieux temps.

@AmrBassiouny: Des mensonges répandus maintenant à la télé Al Hayat, que les manifestants sur  ont tiré sur l'armée, et que les douilles de balles étaient des manifestants.

@beleidy: Je n'aime pas du tout le scénario de l’#egyarmy, l'aurais respecté davantage s'ils avaient dit, nous sommes intervenus pour récupérer les officiers et les choses ont dérapé

Egyptocracy et Amr Beleidy ont tous deux tweeté en direct la conférence de presse, et contesté la logique des allégations des militaires :

@beleidy: Le représentant de l'armée dit : nous avons attrapé 3 étrangers, être étranger est pour eux une accusation et ils se plaignent que le tourisme ne reprend pas

@Egyptocracy: #SCAF (NdT : le Conseil suprême des forces armées, qui exerce provisoirement le pouvoir) dilemme n° 1 : 8 officiers étaient retenus par les manifestants pour faire pression sur #EgyArmy, heu attendez, le SCAF n'est pas sûr que ces 8 appartiennent à l'armée.

@Egyptocracy: #SCAF dilemme n° 2: Il fallait qu'ils évacuent #Tahrir à cause du couvre-feu, heu attendez, à cause des 8 officiers. Pas de couvre-feu. Pas d'officiers… #EgyArmy

@Egyptocracy: #SCAF dilemme n° 3: Les officiers n'avaient pas de munitions, mais des gens avaient 2 mitraillettes. 2 mitraillettes peuvent-elles produire toutes ces douilles ? #Tahrir

@Egyptocracy: #SCAF dilemme n° 6: Ils n'arrivent pas à trouver un bon scénariste.#Tahrir #Egypt #EgyArmy #Jan25

Ce billet fait partie du dossier spécial de Global Voices sur la révolution en Egypte 2011.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site