Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Algérie : Le foot, forum de contestation politique

Les Algériens ont découvert une nouvelle façon de se faire entendre : les spectateurs de matchs de football saisissent l'occasion pour exprimer des opinions politiques dans un pays qui s'est tenu jusqu'ici à l'abri des révolutions du “printemps arabe”.

Sur Twitter, l'Algérien Baki 7our relève la nouvelle tendance :

@7our: Inhabituel en #Algérie : les fans de football chantent des slogans politiques au stade. ‘Le régime met une bombe & puis accuse Al Qaida’ http://ow.ly/6DIjx

La vidéo, publiée par egypteking1, montre une foule animée chanter au rythme des tambours :

Les paroles en arabe dialectal algérien, ou darijaa, disent :

“[Le président algérien Abdelaziz) Bouteflika veut rempiler, et Zerhouni (ex-ministre de l'intérieur) fait tout pour cela, jusqu'à mettre en scène des attentats à la bombe dont il accuse Al Qaida.”

7our propose un autre lien, où les spectateurs évoquent la lutte des classes en Algérie, qui oppose riches et pauvres :

@7our: #Algérie : autre slogan politique au foot, avec pour thème la lutte des classes entre défavorisés & privilégiés. http://ow.ly/6DJtq

Voici la vidéo, mise en ligne par Saimirsaadi, sur YouTube :

http://www.youtube.com/watch?v=fI2u-VFgJHc

Mais pour Malika Slimani, un tel lieu n'est pas si nouveau pour exprimer des opinions politiques.

@TanyaSlimani: @JustAmira ça me rappelle qu'en février/mars ils scandaient “libye” pendant les hymnes nationaux

Malgré les manifestations qui ont débuté en février, l'Algérie a échappé jusqu'à présent à une révolution à part entière dans le style du printemps arabe. Les matchs de football ouvriront-ils la voie à l'expression des griefs politiques, sociaux et économiques ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site