Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Inde : Fin de l'impunité pour les chauffards avec Facebook

L'Inde est l'un des rares pays au monde où la police en charge de la circulation dans des villes telles que Delhi, Pune, Chennai, Bangalore, Hyderabad, Mumbai, Kanpur, Kolkata et bien d'autres encore se retrouve sur le site de réseau social Facebook. Les usagers de la route y sont invités à dénoncer sur une base participative des informations sur les infractions au code de la route dont ils ont connaissance. C'est ainsi que des milliers d'utilisateurs suivent ces pages et que de nombreux contributeurs y publient des photos et des vidéos révélant des infractions au code de la route. Un moyen pour la police d'intervenir. Selon les autorités, Facebook a accru leur pouvoir et a fait prendre conscience aux gens qu'ils étaient observés.

Intervention de la police suite à une plainte, capture d'écran de la page Facebook. "Nous essayons d'appréhender le véhicule en question, les autorités compétentes ont déjà été informées".

Les pages sur Facebook donnent aux gens le moyen de communiquer directement avec les services de police. Certains parmi ceux-ci, comme ceux de Delhi et de Chennai sont même allés plus loin, en publiant sur Twitter un état actualisé de la circulation. Saket Jajodia dispose d'une liste des services de police des principales villes indiennes, qui sont présents sur les sites de réseaux sociaux.

D'après des témoignages, une vidéo d'un accident avec délit de fuite a été publiée, avec une photo, sur la page Facebook de la police chargée de la circulation à Bangalore, afin de retrouver le conducteur d'une voiture impliquée dans la collision. L'appel a eu un écho spectaculaire, au point de totaliser 27 000 partages sur les sites de réseaux sociaux en à peine trois jours.

Le journaliste Vincent D’ Souza rapporte que le public est autorisé à publier des messages de critique sur la page Facebook de la police de Chennai. Il peut arriver que le système soit manipulé par des utilisateurs indélicats. Toutefois, la police est en mesure de localiser et de traduire les contrevenants devant la justice.

La police de la circulation dans la ville de Chennai a reçu le prix du jury dans la catégorie de la meilleure initiative d'e-gouvernement de l'année, dans le cadre du prix eINDIA 2011.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site