Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

République Démocratique du Congo : Les rebelles du M23 passent à l’offensive sur le terrain et sur les réseaux sociaux

Le mouvement M23 défraie la chronique en rentrant en conflit ouvert avec l'armée congolaise. Cependant, l'offensive du M23 ne se limite pas aux conflits armés sur le terrain, en effet, les rebelles sont aussi passé à l’offensive sur internet et les réseaux sociaux. Un site web a été crée ainsi qu'une page Facebook où ils  peuvent publier des nombreuses informations sur la situation sécuritaire dans la province du Nord Kivu mais aussi sur les objectifs du  M23.

http://www.youtube.com/watch?v=eDxOwIoABnI
Un leader du M23 s'exprime sur la stratégie du Mouvement

Une stratégie de communication

Le site web, M23 Congo RDC, explique la cause que défend le M23 :

Le M23 réclame la pleine application de ces accords et a commencé à prendre le maquis en avril. Mais le conflit est plus complexe. L’étincelle qui a mis le feu au poudre a été allumée par Kinshasa, qui a décidé sous la pression de la communauté internationale, d’arrêter Bosco Ntaganda, un ex-CNDP, intégré dans l’armée régulière et nommé général depuis les accords de paix 2009.

Un des plus récent billets publié sur le site s'intitule: ” Kabila est le seul obstacle à la paix » selon le général Munene” :

 Pour Faustin Munene, entré en dissidence contre Joseph Kabila depuis 2010, le président congolais est le principal responsable du regain de violence au Nord-Kivu. Le président de l’Armée de résistance populaire (ARP) confirme également dans cette interview accordée à Afrikarabia, les alliances qui se nouent actuellement sur le terrain entre les différents groupes armés à l’Est du pays (..)

Mumene ajoute :

La seule personne qui est responsable de cette explosion à l’Est s’appelle Joseph Kabila. Plusieurs raisons à cela : sa mauvaise gouvernance et la mise en place d’un régime dictatorial sans justice sociale. C’est un régime où toutes les institutions sont prises en otages. Il engage la République dans des accords secrets, il prend ses décisions seul, personne ne sait ce qu’il fait.

 Les réactions sur la page Facebook du M23   

La page facebook du M23 compte actuellement 754 membres. Beaucoup ont réagi à l'offensive médiatique du M23 sur Facebook.

La réaction de nombreuses population sur leur site montre la déception de ceux-ci vis-à-vis de l’actuelle situation de guerre à l’est de la RDC ; Ayache André opine ainsi:

 Les congolais victimes de leur hospitalité. Nous devons chasser les terroristes du M23 avec leurs complices. C'est une question de vie ou de mort

Patient Enzo Kadima écrit :

depuis quand  il existe des tutsis congolais ? Rentrez chez vous au Rwanda on ne veut pas de vous chez nous

Decker Malela ajoute en réponse à une publication du M23:

‎@Cokotracy Mirindi: vous les sanguinaires avez tjrs le même langage. Autodéfense, Autodéfense… Un prétexte pour vous vengez et tuer les bantous. Comme si vous seuls tutsi devez vous défendre.

La communauté internationale continue à faire pression sur le Rwanda pour qu’il cesse de soutenir les M23. Un autre sujet qui fait débat sur les réseaux sociaux sont la décision des Etats-Unis de suspendre l’aide au Rwanda de suite de leur soutien au M23 :

Le gouvernement américain a décidé de suspendre son aide militaire au Rwanda en raison du soutien de ce pays africain à un soulèvement armé dans la République Démocratique du Congo RDC) voisine. Ces fonds, d'un montant de 200.000 dollars (164.000 euros) étaient destinés à financer une académie militaire rwandaise pour des officiers non gradés. “Le gouvernement des Etats-Unis est gravement préoccupé par les preuves selon lesquelles le Rwanda est impliqué dans la fourniture d'un soutien aux rebelles congolais, dont le M23″, a déclaré Darby Holladay, une porte-parole du Département d'Etat.

La motivation de l'armée en question

Alors que plusieurs villages et localités sont sous contrôle des M23 au  Nord Kivu,  des  lourds combats continuent à être enregistré entre les militaires FARDC et les Mutin du M 23 pour que ceux-ci n’arrivent pas à  prendre le contrôle de Goma la capitale de la province.

Le M23 suggère sur facebook qu’ il y a un manque de motivation manifeste de militaires FARDC qui aurait un grand impact sur leurs performances sur le champ de bataille:

Imaginez un pays où les militaires engagés au front sont obligé de se débrouiller pour survivre, les fonds destinés au ravitaillement se volatilisent souvent avant d'arriver jusqu'à la troupe, encourageant immanquablement les soldats à la rapine ou aux pillages. Ces pauvres gars sont abandonnés à leur triste sorts (..) Nous avons appris que ces troupeau des soldats déchus se mettent en tenue civil, après avoir pille les biens de la population rencontrée en chemin de refuge.

Photo de l'armée congolaise publiée sur le site facebook du M23 – Domaine Publique

Cette notion est largement débattu par les utilisateurs de facebook. En effet, La solde d’un général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) est de 100 dollars, 45$ pour un soldat de rang. La ration est de 5$ pour les soldats en garnison et de 10$ pour ceux qui sont aux fronts.

Parmi les 86 commentaires sur cette publication, Jerry Smartkiss réagit :

Ceux ne sont que des tetes de rwandais que je vois dans tous ces commentaires. (..) Et tous les militaires de M23 ne sont que des rwandais,  pourquoi ils se declarent ils Congolais quand ils ne les sont pas.

Fiston Bafaluma est du même avis :

chers compatriotes, l'heure est venue de liguer en un seul peuple, boutons hors du pays ces rwandais qui se disent congolais

Georges Loop ajoute philosophiquement :

Dommage que nous ne sommes pas payés pour le temps que nous passons à essaier de comprendre l'Afrique,ainsi que l'énergie cérébrale utilisée,il y a moyen de faire carrière dans cette activité.

Les arguments de manque de motivation sont  balayés d’un revers de la main par le colonel Olivier Hamuli, porte-parole des FARDC à Goma:

Lorsque le M23 parle des militaires impayés, ce sont eux qui ont été des commandants des grandes unités dans la région, explicite le porte-parole de FARDC. Ils s’occupaient de la solde des militaires qu’ils détournaient ainsi que les munitions. Ils ont tout détourné pour des revendications qui ne tiennent pas la route. Et mettre tout cela sur le dos du gouvernement congolais aujourd’hui, c’est absurde et c’est à pouffer de rire. Les vraies raisons de leur mutinerie sont ailleurs.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site