Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

#GazaNames : Des célébrités et des militants honorent les morts de Gaza par une campagne de photos

[Liens en anglais] L'organisation Jewish Voice for Peace [Voix Juive pour la Paix] basée aux USA a lancé une campagne condamnant l'agression militaire israélienne contre Gaza, qui a déjà fait plus de 1.400 morts chez les Palestiniens (au moment de l'écriture de cet article), dont une vaste majorité de civils avec plus de 300 enfants.

La campagne #GazaNames [les morts de Gaza ont des noms] fait apparaître des dizaines de célébrités et personnes engagées tenant des feuilles avec le nom de victimes de l’ “Opération Bordure Protectrice” qualifié de “massacre” par les détracteurs de la politique israélienne dans les territoires occupés.

Voici la déclaration publiée par Jewish Voice for Peace sur son site Freedom4Palestine [Liberté pour la Palestine] :

Un groupe diversifié de célébrités, artistes et militants, qui rassemble des Juifs et des Palestiniens américains, défendent les droits humains des Palestiniens dans une vidéo publiée en ligne aujourd'hui. Cette vidéo est une première par son expression bienveillante de soutien à la liberté, l'égalité et la justice palestiniennes, avec la participation de célébrités comme  Chuck D, Jonathan Demme, Gloria Steinem, Wallace Shawn, Tony Kushner, Mira Nair, Roger Waters, Brian Eno, et d'autres, qui tiennent des feuilles avec les noms et âges de civils palestiniens venant d'être tués par l'armée israélienne à Gaza.

“Les dirigeants israéliens paraissent sincères quand ils se disent convaincus que leurs actes sont appropriés. Apparemment, un de ‘nous’ vaut de multiples ‘eux’”, a dit le comédien et dramaturge Wallace Shawn, qui assure le commentaire en voix-off de la vidéo. “Les dirigeants américains savent qu'ils mentent quand ils défendent le meurtre d'enfants dans leurs lits. Et nous, l'opinion, nous payons les bombes, payons les avions, et faisons semblant de ne pas savoir”.

Alors qu'Israël poursuit son assaut contre la Bande de Gaza occupée, assiégée et sous blocus, qui a tué plus de 1.400 Palestiniens depuis le 8 juillet, pour la plupart des civils, un nombre croissant de citoyens du monde conscients se sentent obligés de dénoncer l'attaque disproportionnée d'Israël contre le peuple palestinien. Outre celles apparaissant dans la vidéo, des célébrités en nombre croissant dénoncent sur les médias sociaux les horreurs dont nous sommes témoins à Gaza, comme l'ont rapporté récemment BuzzFeed et The Hollywood Reporter.

“Nous avons voulu fournir une plate-forme à la liste qui s'allonge de personnalités indignées par la violence brutale d'Israël contre la population civile de Gaza”, a dit Rebecca Vilkomerson, directrice exécutive de Jewish Voice for Peace (JVP), une organisation qui a co-produit la vidéo. “Notre message est qu'assurer la liberté et la justice aux Palestiniens est le seul chemin d'une paix durable.”

“Ma famille a été forcée de fuir notre Jérusalem bien-aimée en 1948 et chaque jour depuis, nous avons désiré ardemment la liberté”, a dit Nina Saah, une survivante de 83 ans de la Nakba montrée dans la vidéo. “Ce qui se passe à Gaza me brise à nouveau complètement le coeur. Et pourtant je suis tellement émue par tous ceux qui se sont rencontrés dans cette vidéo et l'afflux de solidarité que je vois pour les Palestiniens. Cela me donne l'espoir que ce sont les gens à travers le monde qui changeront notre situation et que la liberté et la justice viendront.”

“C'est un cri sur papier. C'est un mur”, a dit l'auteur dramatique Eve Ensler, une des artistes apparaissant dans la vidéo. “Il n'y a plus de mots. Que cet instant où nous nous dressons contre l'occupation illégale et mortifère de la Palestine, contre le meurtre de masse d'êtres sans défense, contre le silence complice de la communauté internationale, contre la puissance et l'arrogance militaires des gouvernements israélien et américain qui préfèrent l'annihilation à la justice et à l'amour”.

La liste complète des participants est visible ici.

La guerre actuelle contre Gaza se distingue des précédentes par sa couverture détaillée sur les médias sociaux. Comme l'écrit la militante israélienne Mira Bar-Hiller dans sa tribune pour The Independent, “Israël a découvert que tuer ne reste plus si facilement impuni à l'ère des médias sociaux”.

La page ‘En savoir plus‘ explique les motivations de la campagne :

Avec la création de l'Etat d'Israël en 1948, 750.000 Palestiniens qui ont fui les combats —ou ont été expulsés—n'ont pas été autorisés à rentrer chez eux et sont devenus des réfugiés. Depuis 1967, Israël occupe la Cisjordanie et Gaza, contrôlant les vies de millions de Palestiniens. Trois quarts des Palestiniens de Gaza sont les descendants des réfugiés qui vivaient dans ce qui est devenu Israël en 1948.

Depuis sept ans, les gens de Gaza vivent illégalement assiégés par Israël, avec des restrictions destructrices sur les déplacements des personnes et l'approvisionnement en nourriture, carburant et autres produits de base. Depuis 2008, Israël a lancé 3 attaques militaires à grande échelle contre Gaza, avec des avions de chasse F-16, des hélicoptères Apache, et, en 2008-2009, du phosphore blanc. Le Hamas a riposté avec de l'armement inférieur, en lançant des roquettes sur Israël.

Plus de 2.592 Palestiniens et 61 Israéliens sont morts (au 28 juillet 2014) dans ces attaques largement disproportionnés, où plusieurs milliers ont été blessés ou sont devenus invalides. L'immense majorité des victimes sont des civils palestiniens, notamment des femmes et des enfants.

Les Palestiniens subissent l'absence d'Etat, l'occupation, la dépossession et l'absence de droits de base, en même temps qu'Israël ne cesse de s'approprier leurs terres et de leur refuser la liberté.

Tout le monde peut prendre part à la campagne en envoyant une photographie “de votre manière de résister, ou du nom d'une personne que vous voulez commémorer”.

Voici quelques-unes qui ont été aussi partagées sur Twitter sous le mot-dièse #GazaNames [Noms de Gaza].

Ils ont des noms. Les victimes des massacres israéliens à Gaza.

Vidéo : Célébrités, artistes et personnes engagées appellent à la liberté de la Palestine dans le projet #GazaNames 

J'ai posté cette photo sur le projet #gazanames. Regardez cette vidéo et merci de faire de même. [texte : “Chaque mort d'home ou de femme me diminue”]

Ma photo n'est pas sur la vidéo, mais voici un nom de plus #gazanames

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site